Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 19:25

Il est temps de se reveiller ... Quand vous organisiez avec grand battage le duel Sarkozy-Hollande voici la synthèse qu'écrivait le magazine de reference "The Economist" du 4 FEVRIER 2012 sur la campagne présidentielle francaise (b). Je vous traduis fidelement :

" C'est comme si [Sarkozy] voulait une "RUPTURE" avec le passé - bien que les votants attendent toujours la rupture promise quand il était candidat à la Présidence il y a 5 ans"

"La mauvaise nouvelle est que les deux candidats [en tête, Sarkozy et Hollande] semblent vouloir réduire le déficit de l'Etat en utilisant surtout des augmentations d'IMPOTS plutot que des réductions de dépenses publiques. Sous la présidence Sarkozy les dépenses du secteur public ont enflé jusqu'à 57% du PIB, le taux de dépenses publiques le deuxième le plus élevé parmi les 27 pays de l'Union Européenne, seulement apres le Danemark "

"En termes rhétoriques Mr Sarkozy est moins irréaliste [que Mr Hollande] // mais apres 5 années décevantes, quelqu'un peut il le CROIRE ?

Les mesures d'austérité déjà prises par son gouvernement ont eu recours à des augmentations d'impots plus que des réductions de dépenses" (note du traducteur : plan de cet été dans un rapport de 10 pour 1) "Avec Mr Hollande, le danger est à l'opposé : il pourrait bien faire ce qu'il promet" (!)

"Mr Sarkozy a raison de souligner que les charges salariales dissuadent la création d'emplois en France. Mais cela semble étrangement INATTENTIF de se réveiller apres 5 ans en poste"

"Mr BAYROU avait averti précocement des dangers d'une dette publique non tenable à moyen terme, et son manifeste sur la finance publique de ce 1er Fevrier est le seul à insister sur la restriction des dépenses publiques"

(b) "Hey, big spender"(=Salut, grand dépensier") ; "And they're off" (=Et ils sont partis)

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives