Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 17:30

Policiers et pompiers de Basse-Terre  étaient à la manoeuvre hier matin, à la rue du Docteur CABRE , au alentour de 9 heures .Objet de leur intervention : un véhicule stationné face au magasin Athlète Foot dont le réservoir troué menaçait d'une catastrophe la ville entiere. L'air environnant  était saturé par l'odeur du carburant  prenant à la gorge  passants et résidents.

 

Après avoir sécurisé les lieux  entre le carrefour du Moulin Blanc et le carrefour Chez Bady  par la pose de barrières métalliques  ,les  hommes du commissariat de la Ville - aidés des policiers municipaux  - demanderont aux commerçants de baisser  leurs rideaux afin d'opérer en toute sécurité.

 

Puis se sera au tour des soldats du feu  de procéder à l'enlèvement du  véhicule  en cause et  de débarrasser  la chaussée de tous rédidus de carburant  . Une heure plus tard la situation est revenue à la normale grâce à la maîtrise et à l'expérience de ces  professionnels ( hommes et femmes) chargés d'assurer la sécurité publique.

 

Prévenir vaut mieux que guérir:

 

Un grand bravo à la personne qui a  eu le reflexe de signaler le danger à la police. Basse -Terre a échappé de peu à une catastrophe, comme celle de la rue Peynier  qui avait causé la mort de plusieurs enfants et d'une mamie; c'était il y a une quinzaine d'années  .

 

Demeurant rue Maurice Marie -Claire ,à l'époque,  j 'ai encore en mémoire des images  de cet incendie meurtrier ;  il était  11 heures 35  et je me rappelle   avoir permis a une personne âgée dont le domicile était contigu au départ du feu d' avoir la vie sauve .

 

Les manoeuvres des premiers pompiers arrivés sur zone avaient été retardées par un câble  électrique sous tension tombé a terre .

 

En depit de cela ,un peu de présence d'esprit  de la part des intervenants professionnels aurait sans doute permis d' éviter le drame...

 

Quand j'ai quitté les lieux  sur injonctions des  forces de l'ordre ,  les flammes étaient si hautes qu'elles traversaient la chaussées et  léchaient  les lucarnes de l'immeuble en face ...Transformé  une demi heure après en brasier .

 

Lorsque j'ai voulu témoigner  de ce que j'ai vu , aucun service habilité n'a voulu  m'entendre. De sorte que je considère que le procès fait au colonel BAZIRE ( cadre pompier) ne m'a pas paru équilibré .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives