Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 19:31
Blague du jour
Quel est le comble pour un mathematicien ?
Passer la nuit sur une inconnue.
Repost 0
Published by L'archipélien - dans pastiche
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 06:03

Un homme inconscient est allongé sur le sol près du palais présidentiel détruit par le tremblement de terre en Haïti le 16 novembre 2010

Un homme inconscient est allongé sur le sol près du palais présidentiel détruit par le tremblement de terre en Haïti le 16 novembre 2010 Hector Retamal AFP

EPIDEMIE - Le président haïtien René Préval a lancé un appel au calme après les violences...

Le choléra a atteint mardi la République dominicaine après avoir fait plus d'un millier de morts en Haïti, où le président René Préval a lancé un appel au calme après les affrontements entre la population et des casques bleus accusés d'avoir propagé l'épidémie.

Le ministre dominicain de la Santé publique, Bautista Rojas, a annoncé qu'un ressortissant haïtien malade du choléra avait été hospitalisé dans le pays, qui partage l'île d'Hispaniola avec Haïti. Depuis plusieurs semaines, le gouvernement dominicain a mis en oeuvre des mesures sévères pour prévenir le développement de cette maladie extrêmement contagieuse, renforçant sa présence militaire à la frontière afin de limiter l'entrée des Haïtiens ainsi que les échanges commerciaux avec le pays voisin.

 

http://www.20minutes.fr/article/624083/sante-haiti-cholera-propage-republique-dominicaine

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 18:30

Le Portugal pourrait devoir renoncer à l'euro ...

Le Portugal a pâti ces dernières semaines d'une dégringolade de la confiance des investisseurs, au moment où des tensions se manifestaient dans la zone euro sur la solidité de la politique budgétaire de l'Irlande. (Reuters) Le Portugal a pâti ces dernières semaines d'une dégringolade de la confiance des investisseurs, au moment où des tensions se manifestaient dans la zone euro sur la solidité de la politique budgétaire de l'Irlande. (Reuters)

Le Portugal pourrait être contraint à renoncer à l'euro s'il ne parvient pas à former un gouvernement de coalition élargie capable de régler la crise financière, estime le chef de la diplomatie de Lisbonne, Luis Amado, dans l'édition de samedi 13 novembre de l'hebdomadaire Expresso.

Pour le ministre des Affaires étrangères, la majorité et l'opposition doivent oeuvrer ensemble pour faire face à "une situation extrême".

Le Portugal a pâti ces dernières semaines d'une dégringolade de la confiance des investisseurs, au moment où des tensions se manifestaient dans la zone euro sur la solidité de la politique budgétaire de l'Irlande. Ces craintes ont fait grimper les rendements à des montants les plus élevés depuis l'intégration du Portugal à l'euro.

"Le pays a besoin d'une grande coalition lui permettant de traverser la situation actuelle. Je crois que les partis (politiques) comprennent que la solution de rechange à la situation actuelle serait de quitter finalement l'euro", ajoute le ministre. "C'est une situation qui peut nous être imposée par les marchés".

Grâce à un plan d'austérité drastique, le gouvernement socialiste portugais s'est fixé pour engagement un déficit limité à 4,6% du produit intérieur brut (PIB) l'année prochaine, contre une estimation à 7,3% cette année et à 9,3% l'année dernière.

Le vote du budget est désormais assuré au Parlement à la suite d'un accord trouvé avec le parti d'opposition. Cet accord était nécessaire car le gouvernement ne détient par la majorité au Parlement.

Les analystes doutent cependant que l'actuel gouvernement minoritaire aille jusqu'au bout de son mandat en 2013, et notamment parce que le PSD (opposition) est en tête dans les intentions de vote. Aux termes de la Constitution, les Portugais ne peuvent pas aller aux urnes d'ici mai 2011.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 07:07


 
 
 13.11.2010, 19h39
Le patron du , , souhaite représenter en 2012 un recours face au pouvoir , dont il a dénoncé samedi l'idéologie en proposant aux Français "un espoir crédible" face à un Parti socialiste qui "ne répond pas aux problèmes du pays".
A dix-huit mois de la présidentielle, François Bayrou veut croire en ses chances de renverser "la bi-polarisation" UMP-PS qu'il dénonce, en proposant une offre différente aux Français.

"Depuis trois ans, aucun des grands secteurs ne se porte mieux et même, la plupart se sont dégradés. Ce qui explique le jugement négatif des Français sur le pouvoir actuel", a expliqué l'élu centriste, en marge d'un Conseil national.
"Paradoxalement, le PS ne semble pas répondre aux problèmes du pays, puisque la défiance grandit à son endroit", a-t-il constaté, en estimant que cela conférait à son parti "une grande responsabilité".
L'ex-candidat à la présidentielle a expliqué vouloir placer son projet sous le double signe de "l'espoir" et de la "crédibilité", thème du congrès du parti le 12 décembre à Paris.
"Nous sommes le seul mouvement politique indépendant de la vie politique Française. Cette indépendance, nous l'avons voulue, gagnée et en avons payée le prix en terme électoral. Elle nous paraît aujourd'hui être la condition nécessaire pour proposer un nouveau projet pour le pays", a-t-il lancé. "Depuis le premier jour, ceux qui ont choisi de se soumettre ont renoncé à leur raison d'être, c'est la raison pour laquelle ils ne comptent pas", a-t-il ajouté à l'adresse de ses ex-amis de l'UDF, aujourd'hui membres ou partenaires de l'UMP.
"Il n'y a qu'une seule question en politique : "to be or not to be", a résumé M. Bayrou en soulignant qu'il était naturellement "plus facile de renoncer à être, pour avoir des privilèges, des galons, des chapeaux à plume ou des maroquins qui font le charme des vies politiques soumises".
Mais, "si vous choisissez d'être, alors, vous compterez nécessairement", a-t-il ajouté en faisant référence au général de Gaulle.
En matière de gaullisme, François Bayrou a taclé Dominique de Villepin qui chasse sur ses terres en adoptant un même discours jusqu'à publier comme le patron du Modem avant lui un livre réquisitoire contre Nicolas Sarkozy.
"Il y a eu un temps pour la dénonciation. Le moment où tous les Français applaudissaient au pouvoir, c'était le temps pour les responsables politiques lucides de dire: +attention, quelque chose se prépare qui va être lourd de conséquences+", a-t-il expliqué.
"Mais, aujourd'hui la question est tranchée. Tout le monde voit les dérives qui se sont produites et le temps est à la proposition pour reconstruire le pays", a-t-il ajouté comme pour souligner le temps de retard du président de République solidaire.
Pour lui, plus question d'attaquer personnellement le chef de l'Etat mais l'idéologie du parti présidentiel.
"C'est plus profond que le rôle d'un seul homme. Il y a une idéologie, celle du parti au pouvoir", a-t-il lâché. "L'idéologie de l'inégalité, celle de la compétition à tout prix, y compris entre Français".
"De la manière manière, nous disons avec force que tout n'est pas comptable: la politique actuelle qui consiste à couper à l'aveugle un poste de fonctionnaire sur deux partant à la retraite ne tient pas compte des hiérarchies de l'action du pays", a-t-il fait valoir.
"Notre volonté, a-t-il, dit, est de proposer aux Français, dans l'indépendance, un espoir crédible parce que ce n'est pas dans les camps actuels qu'on trouvera la réponse".
Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 07:11

12 novembre 2010

sarkozy_1375359c.1289590347.jpg

Cette fois, il a vraiment dérapé. Arriver au G20 après le début et partir avant la fin, c’est un comportement inacceptable pour un Chef d’Etat. Aucun autre dirigeant du G 20 ne s’est permis une telle indélicatesse. Ce qui ne l’a pas empêché de tenir une conférence de presse à l’usage des médias français comme si de rien n’etait. 

Dix neufs Chefs d’Etat et de Gouvernement du G 20 ont discuté d’un des problèmes les plus épineux de notre économie mondiale : les déséquilibres croissants entre les économies principales et les problèmes liés à l’action  américaine qui affaiblit le dollar et créé d’énormes tensions sur le protectionnisme. 

Cette impolitesse est, fort heureusement, sans conséquences sur les débats du G 20 qui n’ont pas besoin de la France pour se dérouler. Christine Lagarde connaît les affaires et a été plus efficace que ne pourrait l’être son patron qui étudie rarement les dossiers en profondeur. Mais c’est une insulte à une institution qui cherche désespérément à traiter enfin les vrais problèmes de l’ordre monétaire international.

Rappelons-nous que c’est le même Nicolas Sarkozy qui, au début de son mandat, avait insulté la francophonie en quittant ses réunions au Québec pour aller convaincre le Président George W. Bush de réunir le G 20 au niveau des chefs d’Etat et de Gouvernement…alors que le Président Obama venait d’être élu. Il voulait en faire l’organe des réformes financières au milieu de la crise.

C’est également lui qui a annoncé lors du discours aux Ambassadeurs en septembre qu’il allait faire du G 20 sous « sa » présidence le lieu de la discussion du soi-disant dysfonctionnement du marché des changes. C’était le mauvais sujet, mais cela nous rappelait qu’en effet la France aurait la Présidence du G 20 au premier semestre de l’an prochain.

Il y a une tradition dans les Présidences tournantes : le Président de la session suivante joue un rôle particulier lors de la session précédente pour assurer la continuité des débats. Monsieur Sarkozy a, par son absence, dit aux Coréens,  qu’il considérait leur présidence comme insignifiante. Connaissant les susceptibilités de ce pays, ce ne sera pas oublié lorsque la France cherchera de « gros contrats ».

Mais surtout, cela rend inefficace la Présidence française à venir. Plutôt que de préparer le terrain pour les débats suivants, le Président de la France a préféré la chaise vide. C’est un faux-pas diplomatique, et une insulte aux 19 autres Nations.

Préférer les cérémonies du 11 novembre et dévoiler une nouvelle plaque pour des lycéens qui s’étaient opposés aux Allemands en 1940 est sympathique. Mais lorsqu’on a le privilège d’être autour de la table des principaux dirigeants du monde, on s’y rend. Cette attitude  ne peut que renforcer l’image d’une attitude française aussi irresponsable qu’arrogante. Y compris pour le President Hu Jin Tao que l’on recevait avec faste la semaine précédente et qui, tout comme Barack Obama, Angela Merkel et les autres, ont fait le déplacement dans la capitale coréenne.

 La France ne mène pas le monde à sa guise. Le Président français sera dont le Maître de Cérémonie du G 20 en France au premier semestre de 2010. La France mérite mieux qu’un Président qui fait passer son narcissisme avant ses intérêts nationaux.

Son souhait d’une crise pendant la Présidence française pour se mettre en valeur confirme cette fâcheuse tendance. Il a aimé la Présidence Européenne : ceux d’entre nous qui dépassons la propagande savent pertinemment bien que c’était beaucoup de bruit et peu d’action. Gageons que s’il y a une crise, Monsieur Sarkozy organisera des sommets. En attendant, il a déjà prévu d’organiser des séminaires et conférences: la recette de l’agitation pour camoufler l’inaction.

L’Europe et les instances internationales sont lasses de ses coups de gueule et autres rodomontades qui empêchent le bon fonctionnement de la gouvernance économique de la planète.  Les sommets européens résonnent encore des  ses excès. Face aux difficultés de l’Irlande ou du dollar, il faut une Présidence sérieuse et préoccupée des vrais problèmes, et non pas au service des ambitions personnelles d’un chef d’Etat. Nul doute que tout se passera très bien a Cannes en Novembre 2011.

http://finance.blog.lemonde.fr/

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 18:30
Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 16:52
Repost 0
Published by L'archipélien - dans pastiche
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 16:18

Voyez et revoyez le film "Quo Vadis" avec un Néron remarquablement joué par  Peter Ustinov...une fresque effroyable de réalisme autour de ce qui se joue dans nos palais princiers...Le Grand Paris,Oui le Grand Paris vaut bien La Rome antique,me souffle un Centurion Chrétien

Pas sure que nous aurons la mëme fin.

Peter Ustinov. Metro Goldwyn Mayer (MGM)

Repost 0
Published by L'archipélien - dans pastiche
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 07:38

Le choléra s'installe à Port-au-Prince. A ce stade, personne ne peut mesurer les conséquences d'une épidémie qui, depuis trois semaines, s'est révélée foudroyante et à haute mortalité. Mais sans sombrer dans le catastrophisme, des scénarios effarants sont en train d'être élaborés. Ils doivent l'être tant l'incurie des autorités est manifeste face à une population écrasée par la misère. Mardi, le directeur général de la santé, Gabriel Timothé, a estimé que la maladie était désormais «une question de sécurité nationale». Mais ce n'est pas pour autant qu'un appareil d'Etat inexistant, quand il n'est pas détruit ou corrompu, sera en mesure de se mobiliser.

Démarrée à la mi-octobre dans les zones rurales de l'Artibonite, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, l'épidémie de choléra a très rapidement progressé et frappe aujourd'hui la moitié du pays. Près de 700 morts, plus de 10.000 personnes hospitalisées, des malades mourant en tentant de rejoindre des dispensaires, des centres de soins totalement débordés et une population ignorant tout de cette maladie disparue de l'île depuis des décennies. La situation est hors contrôle. Et elle menace de le devenir à Port-au-Prince.

 

 

http://www.mediapart.fr/journal/international/111110/port-au-prince-le-cholera-menace-de-tout-emporter

 

 

 

Tentes et bâches dans les pentes du Canapé Vert.
Tentes et bâches dans les pentes du Canapé Vert.© (F.Bt.)
Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 12:35

Dernières news

Le 09/11/2010

Francis Joyon (Idec) à la Tête à l'Anglais

Francis Joyon est à la Tête à l'Anglais à la pointe Nord Ouest de la Guadeloupe. Le skipper d'Idec est attendu à Basse Terre à 16h30 locales, soit 21h30 heure de Paris.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans divers
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives