Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 18:14

Histoire Vraie du début des années 70.

 

A l'école de circonvallation de Basse-terre,Lou Mol,comme chaque lundi ,se présente avec une demi-heure de retard en cours.Le maitre le reprend:

-C'est devenue une habitude ?

-Oui Monsieur,il y avait embouteillage dans le canal des Saintes.

-Ton père méconnait les chemins "chien",à ce que je vois?

_Si Si,il en a pris un mais je lui ai demandé de ralentir car javais envie de "vrom".

-Allez vous expliquer devant le Directeur! 

 

Moralité:l'homme politique se reconnait à son art de mentir précocément

Repost 0
Published by L'archipélien - dans humour -blague
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 19:04

Le paquebot du futur

Repost 0
Published by L'archipélien - dans photo
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 18:28

Un des centres d'interets de ce blog,c'est l'humour.Je m'autorise donc à vous ouvrir la porte d'un  petit conservatoire du rire dirigé par un homme qui a excercé son sacerdoce d'enseignant dans notre commune de Terre de haut durant quelques années.Il s'agit d'Aristide VIGLASSALON alias WAY PAPA.

Jeune retraité de l'éducation nationale ,WAY PAPA a été sacré vainqueur en 2005 du prix RFO des meilleures blagues.Aujourd'hui il en est à son troisieme recueil de blagues  aux editions NESTOR Willy sise à Gourbeyre.Willy NESTOR est le fils de LABORDAGE ce restaurateur/animateur tres impliqué dans la vie sociale et culturelle des saintes dans les années 1970. 

Afin de soutenir ,à ma maniere ,les oeuvres de ces deux saintois d'adoption(WAY PAPA est l'époux de Marguerite LEON) j'ai donc décidé de vous offrir les plus rigolottes pages de ces trois volumes  en raison de deux salves par semaine.

 

 

Yeyyyyyyyyyyyyy kriiiikkkkkkkkkkkkkkkkkk!!!

 

Monsieur Lou Mol politicien saintois bien connu à L'UMP,appelle en urgence le Président de la Ripoublique.

-Monsieur le Président,nous sommes dans ce qu'on appelle vulgairement un "caca".Que pensez vous faire pour nous?

-Ecoutez,monsieur,nous  aussi nous sommes dans la même situation,sinon pire.Nous avons du caca jusqu'à la ceinture.Quand çà ira mieux,je passerai vous voir.

Quelques mois plus tard,comme il l'avait promis,il foule la place des hors la loi de Petite Anse.Que trouve t'il alors?

Monsieur Lou Mol avec du caca à la hauteur de ses chevilles.

-Soyons sérieux ,monsieur le maire,il y a pas périls en la demeure.

-Vous etes mieux lotis que nous ! lui dit le Président.

-Ah!Si vous saviez,je suis debout sur les épaules de dame Légalité,lache penaud Lou Mol.

 

Krakrakrakrakra!!!

Repost 0
Published by L'archipélien - dans humour -blague
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 16:50
30 Chevaux à suivre pour le mois de Juin 2011
Trot & Galop
AU TROT
ORLANDO SPORT
 Revient au mieux. Des objectifs en juin.
BOURBON TOOMA
 Très estimé. Fait tous les parcours à Vincennes.
QUID DE CHAHAINS
 Objectif Prix René Ballière, le 19 juin.
RAMSEY DU HAM
 Encore en net retard de gains au monté à Vincennes.
REAL DE LOU
 Un champion sur le retour. Opérationnel dès à présent.
REGATE DU PRIEUR
 Une redoutable pointe de vitesse finale.
REVE DE BEYLEV
 N'a pas fini de faire parler de lui à Vincennes !
SAPHIR DES ELFES
 Un avenir de champion. En plein épanouissement.
SHALIMA VRIE
 Délicate mais des moyens. Peut gagner PMU.
SPEEDY BLUE
 Sa saison préférée. A suivre de très près.
TOPAZE D'HERMES
 Remarquée le mois passé. Un pari amusant.
TOSCANE DU
DONJON
 Autrement plus tranchante pieds nus.
TRACKMANIA
 A été réservée pour les beaux jours.
UALTAR
 A fait sensation à Vichy. Cap sur Paris !
ULARI
 Un très gros espoir. Déjà très mécanisé.
URGOS
 Plaît énormément à Jean-Michel Bazire. Bel avenir.
URIETTA
 La meilleure pouliche de son écurie. Doit briller à Paris.
AU GALOP
BALL PRINCE
 Vaut encore un quinté mais en terrain souple.
BEST OF ORDER
 Appelé à gagner son quinté en ligne droite.
GALIKOVA
 S'annonce dure à battre dans le Prix de Diane !
KAMERUKA
 Une possible surprise dans un quinté…
PEINTURE
ABSTRAITE
 A fait sensation lors de ses débuts victorieux.
POLARENA
 Tout à fait capable de surprendre en revenant dans les quintés.
REY DAVIS
 A semble-t-il progressé dans les quintés en ligne droite.
ROBIN DU NORD
 Une valeur sûre dans les gros handicaps. Bon cheval.
ROSA BONHEUR
 Peut aller défier les meilleures de sa génération.
SANO DI PIETRO
 Un crack en puissance. Vers le Grand Prix de Paris.
SOIE DE THAIX
 A un bel avenir en AQPS à Auteuil.
TEMPS AU TEMPS
 Pourquoi pas dans le Jockey-Club ?
VALIYR
 A gagné en tout bon poulain en mai. Limites inconnues
Repost 0
Published by L'archipélien - dans turfiste
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 11:46

Mer torve  d' embruns glacis

impose son venin froid à la tôte;

salves symphoniques lames veules;

nul échappatoire  ,lui endormi .

Aux horions ,une larme  sa voix

portée d' âme et coeur bois tek.

Nuit blanche, corps au sol et cul sec.

Réquiem au quartier saintois:






J'ai écris ce poeme  en souvenir de mon beau frère André C...Disparu en mer à st barth  ....Grand merci a Max Peter de m'avoir accompagné sur les lieux de ses dernières heures de vie terrestre.
Une pensée à Fernand Pineau ,Marie Péter(l'épouse de max)  Marie-Odile Pineau ,Maxime Péter et   les autres saintois et saintoises de st barth que j'ai pris plaisir a rencontrer ce 23 juillet 2009.
 

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans poésie
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 18:47
Mercredi 1 juin 2011 3 01 /06 /Juin /2011 00:20

  Qu'en savons nous ?DSK.jpeg

Source :le blog de Jean Vidal

Repost 0
Published by L'archipélien
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 18:24
 
 
 

 

   

 

 

 

 

Quelques dates importantes pour Les Saintes...

9ème siècle... Les Arawaks occupent la Guadeloupe avant d'en être chassés par les indiens Caraïbes...

4 novembre 1493, un jour de Toussaint. Christophe Colomb, dont c'est le second périple vers l'Amérique, débarque aux Saintes. Avec tant d'îles à baptiser, il leur donne le nom du jour "Los Santos".

1523. Les Espagnols tentent à plusieurs reprises de s'installer sur le sol saintois, qu'ils abandonnent en définitive aux colons français et anglais, pour investir les Grandes Antilles, puis plus tard, le continent sud-américain, prometteur de plus grandes richesses.

1648. Occupation des Saintes le 18 octobre par le Sire du Mé à la tête d'une trentaine d'hommes afin de les soustraire aux anglais sur une requête du gouverneur Charles Houel

1649. Le 4 septembre Charles Houel achète la Guadeloupe et les Saintes et fonde la Compagnie des îles d'Amérique. La sécheresse excessive de Terre-de-Haut contraint les colons à abandonner le petit archipel durant trois ans.

1652. Conduits par Hazier du Buisson, les Français reviennent aux Saintes et entreprennent les premières mises en culture de Terre-de-Haut et, surtout, de Terre-de-Bas bien plus propice par son climat plus humide, à l'agriculture.

1653. Les indiens Caraïbes massacrent les colons français de Marie-Galante. Le capitaine du Mé accomplit alors une expédition punitive à la Dominique, le fief des Caraïbes qui, par représailles assaillent ensuite les Saintes. Ce raid vengeur est repoussé par les hommes du Comte de l'Étoile.

1658. Les Caraïbes sont définitivement dépossédés de leurs terres pour faciliter l'installation de colons français. Le développement agricole est facilité par la mise en place du commerce triangulaire qui permettait l'importation d'esclaves destinés aux plantations de bananes et de cannes à sucre.

1664. Colbert dissout la "Compagnie des Îles d'Amérique" et rachète la Guadeloupe et ses dépendances pour le Roi.

1666. C'est l'année des premières hostilités franco-anglaises pour la possession des Saintes considérées alors comme le "Gibraltar des Indes occidentales". Le 4 août les Anglais attaquent mais un cyclone détruit quelques vaisseaux de la flotte britannique. Une troupe tente alors de s'implanter sur le rocher. DuLion et Desmeuriers s'allient aux Caraïbes de la Dominique pour déloger les Anglais de Terre-de-Haut et les forcent à se rendre le 15 août.

1674. Avec la Guadeloupe dont elles sont dépendantes, les Saintes sont annexées au domaine royal.

1680. Plus aptes à l'agriculture, on observe sur les flancs de Terre-de-Bas un plus grand peuplement.

1691. Le flibustier gouverneur de Saint-Domingue, Jean-Baptiste Ducasse, délivre la Guadeloupe de l'étreinte des Anglais et les chasse hors de la zone de colonisation française jusqu'à la Barbade au sud de l'arc antillais.

1759. Les Anglais reprennent le contrôle de la Guadeloupe jusqu'en 1763, date de signature du Traité de Paris. La France, reconnaissant la supériorité maritime des britanniques, concède le Canada en échange des dépendances antillaises.

1777. Le gouvernement de Louis XVI ordonne la mise en chantier de Fort Louis et de Fort la Reine.

1782. Le 12 avril, au terme d'une bataille navale mémorable dans le canal des Saintes, la flotte française est anéantie par l'Armada de sir Georges Brydges Rodney, vice-amiral d'Angleterre. La bataille opposa les Français, leurs 31 navires et 2558 canons aux Anglais, leurs 36 vaisseaux et 2640 canons. Cette défaite française est gravée dans l'histoire sous le nom de "Bataille des Saintes". Au terme de cette victoire navale la couronne britannique restera pratiquement maître des lieux pendant vingt ans.

1794. Le 9 avril les britanniques s'installent aux Saintes et construisent un pénitencier avant que le sanguinaire sans-culotte Victor Huges ne les en chasse provisoirement. Durant une quinzaine d'années, la chasse aux Anglais dans les Petites Antilles est la principale préoccupation des corsaires français, républicains, puis bonapartistes.

1802. Les Anglais cèdent à la pression des raids français et fuient la terre saintoise.

1809. Le 14 avril tandis que les britanniques reprennent possession des Saintes, Jean Calo -jeune engagé breton- et deux compagnons, Cointre et Solitaire, réussirent à faire s'échapper par la passe de la "baleine" trois vaisseaux français de la rade de Terre-de-Haut alors bloquée par la flotte anglaise. Malgré cet exploit, les Saintois capitulent et l'archipel retombe sous la domination britannique.

1814. Le 30 mai le Traité de Paris rend la Guadeloupe à la France mais les Français ne reviendront aux Saintes que le 10 décembre de cette année.

1815. Le 6 juillet, et pour quelques semaines, l'archipel des Saintes retombe aux mains des Anglais.

1816. Les Saintes passent définitivement sous la tutelle française.

1822. La Néréide aborde les Saintes et fait campagne à Terre-de-Haut. Le chevalier de Fréminville rencontre la jolie Caroline. La mort de la jeune fille - elle se serait noyée par amour - inscrit la légende plus dans les manuscrits de l'époque que dans la mémoire des Saintois.

1825. Le 26 août un cyclone dévaste le Sud de la Guadeloupe et les Saintes. Prés de milles cases - habitations légères de bois - et maisons sont notamment abattues à Saint-Claude, sur la Basse Terre.

1844. Afin de garantir la protection de la rade contre un éventuel retour des britanniques, la fortification de l'archipel des Saintes est remise à l'ordre du jour. Les travaux du Fort Napoléon sont repris après trois années d'étude et seront achevés en 1867.

1848.l'esclavage est aboli, apparition des patronyme de  Belenus, bonbon, cladier
1851
. Un pénitencier militaire est édifié sur l'îlet à Cabrit

1856. Une prison de femmes est construite aux Saintes.

1865. Le 6 septembre un ouragan passe sur l'îlet à Cabrit et dévaste le pénitencier.

1871. L'îlet à Cabrit se voit converti en lieu de quarantaine. Un lazaret y est construit afin d'accueillir les immigrés en provenance des comptoirs français des Indes, Chandernagor et Pondichéry.

1882. Le 9 août, Terre-de-Bas est érigée en commune et devient la deuxième cité de l'archipel.

1889. L'état major français retire sa garnison des Saintes.

1890. La Compagnie de Discipline abandonne également les hauteurs isolées de Terre-de-Haut et de l'îlet à Cabrit

1902. Le pénitencier est désormais livré aux cactus et aux iguanes.

1903. Le médecin de marine, payé auparavant sur le budget local, quitte à son tour Terre-de-Haut. La rade des Saintes perd définitivement sa vocation stratégique mais, pour honorer son histoire, bon nombre de bâtiments de la Marine Nationale mouilleront durant le siècle à Terre-de-Haut.

1906. Lors de son tour du monde, le célèbre croiseur "Duguay-Trouin" fait escale aux Saintes et y accomplit des manoeuvres. Le navire école la "Jeanne D'Arc" mouillera traditionnellement chaque année aux Saintes, à l'occasion de la fête patronale, le 15 août..

1928. Un cyclone meurtrier dévaste la Guadeloupe et met à mal Terre-de-Haut. La mairie de bois cède à la tourmente et laisse s'envoler bon nombre des archives administratives des Saintes.

1934. Les Saintes entrent dans l'ère du tourisme et voient se multiplier les résidences secondaires du "continent" Guadeloupe.

1940. La France est occupée par les Allemands, et Terre-de-Haut devient la plaque tournante de la dissidence antillaise vers l'Amérique et l'Angleterre. Quelques Saintois s'embarquent clandestinement pour rejoindre les F.F.L. du Général de Gaulle. Le gouvernement pétainiste de l'amiral Robert fait interner les Gaullistes dans les geôles du Fort Napoléon.

1946. La loi de départementalisation accorde le statut de département français à la Guadeloupe et à ses dépendances. Les Saintes tirent profit de ce nouveau statut.

1956,Décès dans des conditions mysterieuses  de theodore samson maire de terre de haut;les saintois se soulévent, la gendarmerie est caillassée.Des renforts d'hommes en armes  sont sur le pieds de guerre:les freres Pineau sont arretés pour rebellion

1966
. La piste de l'aérodrome est construite à l'emplacement comblé de l'étang Bélénus.


Une page de notre patrimoine écologique est a tout jamais éffacée...
 

 
 
 

 

   

1969. Le premier hôtel est construit sur le flanc Nord du Morne à Cointre. C'est le "Bois Joli" qui porte encore à ce jour, ce nom. Jusqu'en 1974, date à laquelle sera construite la route d'accès, les amoureux de plage et de solitude rejoignaient cet hôtel uniquement par bateau.

1972. Une usine de dessalement s'installe à Terre-de-Haut.. Elle n'est plus en état de fonctionnement aujourd'hui, une canalisation sous-marine approvisionnant l'île depuis la Guadeloupe.

1974.Le patrimoine historique des Saintes est mis en valeur par une poignée de bénévoles. Le Fort Napoléon retrouve notamment une nouvelle jeunesse sous l'impulsion du "club du vieux manoir". Depuis lors, il accueille un nombre toujours croissant de visiteurs et devient rapidement le premier pôle touristique et culturel de l'archipel (plus de 130.000 entrées payantes ont été enregistrées en 2000). Un syndicat d'initiative est créé à Terre-de-Haut.

1984. Les Jardins botaniques de Monaco et de Nancy parrainent la naissance d'un Jardin Exotique sur les remparts du Fort Napoléon. Dans le cadre de l'opération "La Route des Fleurs", Terre-de-Haut est jumelé avec la ville de Baccarat, célèbre dans le monde entier pour ses cristalleries depuis le XVIllème siècle.

 

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans histoire
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 12:05

POUR INFO

Guadeloupe, le lundi 30 mai 2011, 13h00 locales.

Bonjour à tous,

Depuis la semaine dernière, il circule sur le net un document qui a pour
objet "Alerte sur un danger grave imminent et certain" émanant d'un
professeur agrégé en Physique, M. AUBRY Guy-Noël.
Il faut déjà souligner que ce document n'est pas anonyme, en tout cas tel
qu'il est présenté, et de plus, la qualité de l'auteur, de surcroit
joignable et disponible, toujours tel que présenté, lui confère une
crédibilité certaine. Et que dire du destinataire du courrier : Mme la
Présidente du Conseil Général de la Martinique.
Je comprend donc très bien l'impact que peut avoir un texte présentant
l'occurrence d'un "séisme majeur ou très intense, certain et imminent",
texte diffusé par le biais de l'internet, sur les populations concernées.
Depuis la fin de la semaine passée, j'ai reçu un courrier en quantité
inhabituelle de personnes me demandant la réalité d'une telle menace
imminente.

A tout cela, je répond que :
- dire qu'il se produira un séisme considéré comme majeur, ou très intense,
dans nos régions est une réalité compte tenu de la situation géographique de
nos Îles qui sont proches d'une zone de subduction (zone de l'écorce
terrestre pouvant générer de très gros séismes). Pour mémo, le (SEUL) séisme
historique majeur des Petites Antilles qui fit au moins 3000 (trois milles)
morts en Guadeloupe le 08 février 1843, vers 10h40 du matin.
- dire que cette occurrence est certaine est aussi une réalité et c'est pour
cela que nous nous efforçons de faire passer les messages de PRÉVENTION à la
population et il est heureux de constater que tous les corps constitués de
la société qui vont de l'État aux associations travaillent ensemble dans
cette optique.
Sur ces deux points, M. AUBRY ne fait rien de plus que de les évoquer, sans
s'attarder.

Sur le troisième et dernier point qui est l'imminence du séisme, là, le
développement est plus conséquent.
M. AUBRY affirme que le déplacement relatif de nos plaques "est entrain de
connaitre un brusque ralentissement"....
Là, je suis intrigué et très interrogateur : comment fait-il pour connaître
la vitesse du déplacement relatif des deux plaques concernées ? Et surtout
comment peut-il affirmer que ce mouvement ralenti ?
La science fait des prouesses, mais elle ne fait pas encore tout, c'est
vrai. En ce qui concerne le déplacement des plaques chez nous, nous avons
commencé, il y a environ de 10 ans, des mesures par GPS (Global Positionning
System) différentiel qui nous donnent la position relative de points choisis
à environ trois millimètres près (plusieurs points en Guadeloupe et Îles
voisines). Cette étude est toujours en cours, car elle doit intégrer ses
résultats sur plus de 10 ans, et elle devrait nous renseigner sur les
déformations subies par la plaque caraïbe sur le moyen et long  terme. Et on
n'en n'est pas encore là.

M. AUBRY affirme aussi que ... "la fréquence des séismes augmente de manière
importante, particulièrement dans un triangle formé des Saintes, le Sud-Est
de la Martinique et le Nord-Est de la Guadeloupe"....
C'est vrai qu'il y a eu un essaim de séismes au Saintes depuis le 21
novembre 2004 et qui dure toujours. Mais à part ce fait là, très habituel
dans nos régions (par ex. la zone de Redonda en 1985 et en 1986), il est
connu, depuis l'existence de la sismologie instrumentale continue ici
(1950), que nous avons des zones sismogéniques comme l'Est de la Martinique,
l'Est de Marie-Galante, l'Est de la Désirade et le Nord-Est de la
Grande-Terre / Antigua (siège du séisme majeur de 1843).
Annuellement, les Observatoires de Guadeloupe et de Martinique détectent
environ de 800 à plus de 1000 tremblements de terre, ce qui fait en moyenne
trois à cinq par jour en incluant les Saintes. Parmi ceux là, seuls cinq à
dix sont ressentis par les populations chaque année. Un séisme, en moyenne
tous les cinq ans,  fait très peur et blesse ou tue :
par ex. les Saintes en 2004, la Martinique en 2007 pour les plus récents.
Il y a cependant un constat clair : il n'y a AUCUNE augmentation
particulière de la sismicité autour ou sous nos Îles.

Pour conclure, le risque sismique n'est PAS PLUS IMPORTANT MAINTENANT
QU'AVANT OU DANS LE FUTUR. IL EXISTE TOUT SIMPLEMENT et bien sur avec la
possibilité d'avoir un événement de magnitude comprise entre 7.5 et 8.5.
IL EST IMPOSSIBLE, DANS L'ÉTAT ACTUEL DE LA RECHERCHE MONDIALE, DE PRÉVOIR
UNE IMMINENCE PARTICULIÈRE CAR CE RISQUE N'EST PAS PRÉDICTIBLE :
DONNER UNE DATE, UNE PÉRIODE, UNE ÉCHÉANCE RELÈVE DE PURE FANTAISIE.
L'occurrence du séisme étant réelle, le problème est qu'à force de crier au
loup, on risque de voir le loup sortir vraiment de sa tanière et certains
pourront dire qu'ils avaient eu raison.
Nos ancêtres, au moment ou le soleil couchant disparaissait à l'horizon,
avaient-ils raison de prier pour qu'il réapparaisse ?
Donc préparons nous tout simplement, sans donner dans le catastrophisme
d'une imminence hypothétique.

Bien à vous tous
Christian ANTÉNOR-HABAZAC
OVSG - IPGP
06 90 55 46 33

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 10:53

Blogodooooooooo

 

 

Luc Ferry accuse un ancien ministre de pédophilie, sans le nommer

L'ancien ministre Luc Ferry a accusé lundi soir sur Canal+ un ancien ministre d'avoir eu des relations pédophiles au Maroc, sans le nommer, affirmant avoir eu "des témoignages" à ce sujet de la part "des autorités de l'Etat au plus haut niveau", à commencer par un Premier ministre

    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte       
Photographe : Miguel Medina :: L'ancien ministre de l'Education nationale et philosophe Luc Ferry le 10 octobre 2010 dans les locaux du journal 'Le Monde' à Paris photo : Miguel Medina, AFP

Lors du Grand journal de Canal+, M. Ferry, ministre de l'Education nationale de 2002 à 2004, a cité un entrefilet publié dans Le Figaro Magazine sur cette affaire.

Il a affirmé ensuite qu'un "ancien ministre s'est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons". "Probablement, nous savons tous ici de qui il s'agit", a-t-il dit.

"L'affaire m'a été racontée par les plus hautes autorités de l'Etat, en particulier par le Premier ministre", a-t-il poursuivi, sans citer non plus le nom du chef de gouvernement concerné.

Comme on lui demandait s'il avait des preuves de ses accusations, M. Ferry a répondu: "évidemment pas". Mais "j'ai des témoignages des membres de cabinet au plus haut niveau, des autorités de l'Etat au plus haut niveau", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

Commentaire personnel:

Présidentielles 2012,  un parfum de    "Lang" de bois et de Colonnes de Buren...Je ne parle même pas des  fontaines à boules(puantes ) de Pol Bury. Pauvres petits! http://paris1900.lartnouveau.com/paris01/le_palais_royal.htm

Repost 0
Published by L'archipélien
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 14:18

16 Août 1848 .16 Août 2010 ...

 

En cette 162 éme années du patronyme BELENUS,je laisse à un petit fils de Rosiette BELENUS -le P Gaetan BELENUS -le soins d'évoquer l'oeuvre d' un  de ses autres  petits fils ,le P .Magloire.

 

 Morne à L'eau Décembre 1982.

 

"Le père Magloire a surgi dans mon adolescence comme l'homme des audaces qui faisait contraste avec ce que j'avais vécu jusque là.

 

Alors agé de 14 ans ,je n'avais connu qu'un seul prêtre,son prédécesseur immédiat à la cure de Terre de Haut,ma paroisse natale.

 

Ce pasteur ponctuel et pieux assurait régulièrement toutes les cérémonies habituelles;et,à la messe dominicale,il relisait en français la parole de Dieu proclamé d'abord en latin.Mais jamais ne reprenait cette parole dans une pr"dication adaptée pour l'expliquer à la communauté afin de l'interpeller dans sa vie au long des semaines et des ans.

 

Nous étions comme accoutumés à une vie spirituelle sous alimentée et anémiée qui ne nous poussait à aucun engagement.C'est alors que surgit le père Magloire pour nous sortir de notre somnolence et de notre apathie.

 

Dès son installation,la célébration des offices prendra une toute autre allure.Débordant l'enceinte étroite de notre petite église,elle se déroulera souvent en pleine air.C'est ainsi que l'on verra,au soir de la fête patronale des embarcations illuminées sillonner la rade de Terre de Haut en tous sens,en escortant la statue de Notre -Dame de l'assomption,dans des manifestations nautiques enthousiastes et priantes.

 

Tandis que le lendemain,des fidèles en bandes joyeuses graviront la colline du Calvaire pour la célébration de la messe des marins.

 

C'est ainsi qu'aux solennités du Saint- Sacrement et du Sacré -Coeur,des reposoirs somptueusement dressés accueilleront çà et là,le Seigneur au cours de son passage dans les rues principales du village.

 

Et qu'au temps des rogations,de longues processions matinales se dérouleront à travers champs pour implorer les faveurs du ciel.

 

Visiblement le µP.Magloire manifestait un goût particulier pour ce genre de cérémonies spectaculaires qui plaisaient et qui attiraient.Mais à chacune d'elles,il aimait volontiers prendre la parole à plusieurs reprises pour enseigner et exhorter.Sa grande et frêle silhouette,émergeant nettement de la foule,faisait alors du père Magloire un rassembleur d'hommes qui redonnait confiance par enthousiasme de sa foi et le timbre chaud de sa voix."...à suivre

 

 

Repost 0
Published by L'archipélien - dans généalogie
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives