Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 06:27
De jeunes Noirs avec des écouteurs entièrement blancs : ces publicités sauvages pour l’iPod avaient envahi les murs de New York, en 2001-2002. Elles se voulaient « cool ». Au départ, l’industrie du disque a vu Apple et son nouveau gadget comme une mode, un produit de luxe. Dix ans plus tard, il s’en est écoulé 250 millions dans le monde, et l’industrie du disque n’existe plus. Le CD est condamné à disparaître avant que le DVD et le Blu-Ray ne meurent aussi, du fait de la vidéo à la demande et de la TV connectée. Le modèle économique de la musique se cherche. Il y a de moins en moins de produits culturels et de plus en plus de services et de flux créatifs. Le téléchargement peer to peer et le streaming ont eu raison de toutes les croyances des majors du disque. 

En cet été 2011, le même scénario est en train de se reproduire à New York pour l’industrie du livre. L’eBook y décolle à une vitesse surprenante. Le marché rencontre son « tipping point » : les ventes qui progressaient depuis plusieurs mois ont décollé et s’envolent littéralement. Depuis quelques semaines, la vague des « liseuses » électroniques submerge la ville. Selon une étude que vient de publier le centre de recherche Pew, 12 % des Américains possèdent désormais une liseuse de type Kindle ou Nook, et 8 % une tablette de type iPad ou Xoom (un doublement en six mois) ; le taux de pénétration pourrait atteindre 25 % de la population américaine fin 2012. Actuellement, Amazon vend « plus d’eBooks que de livres papier », affirme Jeff Bezos, son PDG (tous les chiffres communiqués par le géant américain, qui cultive l’opacité, sont impossibles à vérifier). Les ventes numériques n’atteindraient encore que 10 % des ventes totales de livres, mais frôleraient les 40 % dans certaines niches. Et les analystes prédisent qu’en 2011 on vendra plus de tablettes que d’ordinateurs. 

Les livres papier vont-ils devenir des livres « rares », déjà baptisés ironiquement « tree books » aux Etats-Unis – des livres faits avec du papier et des arbres, objets de collection, peu écologiques, qui appartiennent déjà au siècle dernier ? Toute prédiction est difficile à faire, mais il est certain que tout va changer. Nous sommes au début d’une révolution dont nous ne connaissons pas l’issue. Mondialisation de la culture, basculement numérique, produits culturels remplacés par des flux et des services : que restera-t-il du monde ancien ? On sait déjà que le livre numérique représentera une part importante du marché. Il a déjà sa légitimité scientifique (on publie les thèses et les articles académiques de manière numérique) et, sur le plan culturel et qualitatif, il gagnera son « aura ». Quelle part de marché restera pour le livre papier, si on s’habitue aux liseuses ? La réponse dépend souvent de l’âge de la personne interrogée : de plus en plus de jeunes vivent déjà sans avoir recours au papier. 

Les encyclopédies, les manuels scolaires, les livres pratiques, les livres professionnels sont sans doute condamnés à basculer dans le numérique. Les guides de voyages aussi, surtout s’ils s’adaptent à la mobilité de l’iPhone. On pensait que la littérature tiendrait, mais, aux Etats-Unis, les romans se vendent déjà mieux de manière digitale qu’en collection de poche. Reste toute la non-fiction : les livres d’histoire, les sciences sociales, les essais ; on les croyait, eux aussi, épargnés. L’exemple américain montre qu’ils basculent plus vite encore, surtout lorsqu’ils sont liés à l’actualité. Enfin, même les BD semblent connaître un immense succès sur iPad. Que restera-t-il ? Les beaux livres ? Ça ne fera pas survivre beaucoup de libraires.

La Fnac donne la tendance

Pour se rassurer, les éditeurs se racontent des histoires. Ils parient sur l’esprit d’universalité et l’envie de conservation des livres papier, mais leurs intuitions sont plutôt basées sur leurs propres usages de quinquagénaires. Ainsi, ils opposent, comme récemment John Makinson, le patron de Penguin, dans le Wall Street Journal, les « books readers » et les « books owners » : les premiers basculeraient dans le numérique, mais les seconds voudront toujours conserver, partager et offrir des livres papier. Peut-être. Peut-être pas. Vous connaissez encore des jeunes qui offrent des CD ? 

Une partie importante des librairies disparaîtront-elles ? C’est une hypothèse qu’on ne peut plus exclure. Certains prédisent que 50 % des libraires fermeront dans les cinq ans en France ; d’autres disent que l’hypothèse est trop optimiste… A la place des livres, dit-on également, les librairies vont se mettre à vendre des ordinateurs et des tablettes. Regardez la Fnac : le rayon disque est moribond, le rayon livre diminue et le rayon de matériel informatique gagne du terrain. Ailleurs, on pense se recentrer sur la papeterie et les carnets Moleskine !

Mais derrière les libraires, les éditeurs sont également affectés, soit qu’ils possèdent des librairies, soit qu’ils sont aussi des diffuseurs. En France, les groupes éditent et distribuent eux-mêmes leurs livres. Dans leur chiffre d’affaires, cela compte. Même si l’eBook n’atteint « que » 50 % des ventes (hypothèse basse), c’est tout le système français de l’édition, patiemment bâti depuis plusieurs décennies, qui va s’écrouler. Les bibliothèques sont, elles aussi, en première ligne. A mesure que les livres seront numérisés, vont-elles perdre leurs lecteurs ? C’est possible : il leur faut donc se réinventer. Si les jeunes font la queue, à Paris, devant les bibliothèques nationales, ce n’est déjà plus pour emprunter des livres, mais pour venir travailler au calme, et en groupe, sur leur ordinateur portable. C’est toute l’histoire des bibliothèques publiques qui en sera transformée. La Bibliothèque François-Mitterrand, annoncée comme si moderne, aura été utile moins de quinze ans ! A l’heure des livres numérisés, le petit site de Richelieu, dans le centre de Paris, aurait suffi ! Reste à ne pas rater le train en marche : il faut du wi-fi dans toutes les bibliothèques. Comme il faut du Wi-Fi dans les hôtels, les aéroports, les TGV et tous les cafés, si on veut encourager la lecture pour tous. Et gratuitement. Déjà, de plus en plus de clients choisissent leur hôtel en fonction de l’accession gratuite au wi-fi, et les jeunes cessent de fréquenter les cafés qui n’ont pas d’accès à Internet libre. D’abord réticent, Starbucks vient de généraliser la gratuité d’Internet aux Etats-Unis, ce qui a relancé la chaîne (déjà 59 Starbucks en France). Se pose, ici encore, l’inadaptation de la loi Hadopi qui freine cette expansion dans les cafés traditionnels, au moment où il faudrait la dynamiser.

Quelle tablette choisir ?

Quelle sera la tablette pertinente : est-ce le Kindle d’Amazon, qui est une formidable liseuse, le Nook2 de Barnes & Noble qui est moins cher, l’iPad d’Apple, qui est davantage un généraliste, excellent pour lire la presse, ou une autre tablette ? On ne peut pas parier sur le fait que les consommateurs achèteront plusieurs tablettes, une pour la presse, et une pour les livres : on peut donc penser que le Kindle risque de souffrir de l’iPad2, qui a une longueur d’avance. Qu’en sera-t-il de la compatibilité multisupport ? Faudra-t-il acheter un livre plusieurs fois pour commencer à le lire à son bureau sur son ordinateur, continuer à le feuilleter sur son smartphone dans les transports, et le terminer chez soi sur son eBook ? Les consommateurs, qui, au temps numérique, ont toujours raison, ne le supporteront pas. La mise en place de DRM, ces mouchards qui empêchent la copie et l’interopérabilité, risquent de créer rapidement, comme pour la musique, une économie parallèle du piratage. Or, l’iPad sait lire les livres achetés légalement sur la boutique d’Apple, mais plus facilement encore n’importe quel livre reçu en PDF, grâce à ses applications iBooks et même Pages. Et il faut à n’importe quel adolescent quelques minutes pour transformer n’importe quel livre… en PDF.
Moi! Quoiqu'il en soit, je ne me separerais jamais de mes livres papier;j'aime trop  leur odeur et leur texture satinée.
Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 17:25
Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 05:25
Clap de faim !!
Ban poule là !Ban poule là! ...Ce sont dit les employés de ce restaurant obligé par les agents des services vétérinaires de jeter à la poubelle les plus belles pieces...Solllééééééééééééééééééé! Solé Mio!...Moin pa moun ici! moin cé moun Metropol!! Mé zanmi solé solé ,désolé mioooooooo!
Voila comment on rase gratis,c'est noel avant l'heure.
Je demande aux autorités de venir plus souvent aux saintes ,histoire de soulager le budget incomprésible des employés sans couverture sociale payés aux lances-pierres par des aigres-fins venus d'ailleurs.
Hein, j'ai noix klon klon ,Koté ké !
Ki Roule les sens Detaxés  ,sauf les prix ?
Madame la présidente ,une bière "bénévole" siou plait!
Les initiés comprendront.
Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 07:03

Par Saint Just (xxx.xxx.xxx.168) 8 juillet 10:55 Saint Just

En tant que citoyen français, en tant qu’occidental j’ai honte de ce que l’Occident est en train de faire en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Libye.

J’ai honte et je suis en colère car nos actes sont ignobles, injustes, cruels.

Aujourd’hui je voudrais être Irakien, Afghan, Palestinien, Libyen et lutter à leurs côtés contre cet Occident corrompu qui inflige les pires souffrances à des peuples qui ne demandent qu’à vivre libres et en paix.

Je suis en colère contre mon gouvernement.

Je suis en colère contre nos élus qui par leur passivité se rendent complices de crimes contre l’Humanité.

Nous, citoyens Occidentaux, nous ne sommes plus des peuples libres. Nous sommes devenus les esclaves du sionisme israélo-américain. Nous sommes devenus une réserve de mercenaires obéissant aux ordres criminels qui viennent de Tel Aviv et de Washington.

Notre propre Président a vendu notre pays aux forces obscures du Mal.

Notre propre Président et notre gouvernement nous ont trahis en intégrant l’OTAN criminel.

Amis musulmans, s’il vous plaît, ne nous mettez pas tous dans le même sac. Il y a dans notre pays des millions de Français révoltés et révulsés par la politique abjecte menée par ceux qui ont été élus grâce à leurs mensonges et la complicité des médias.

Nous sommes des millions à attendre l’étincelle qui mettra le feu à ce pays corrompu par le sionisme.

Ce jour s’approche à grands pas. Bientôt vous verrez les capitales d’Europe brûler du feu de la colère. Bientôt vous verrez des millions de citoyens descendre dans la rue pour demander des comptes aux corrompus qui nous gouvernent. Bientôt, justice vous sera rendue car aucune injustice ne peut durer pour l’éternité.

Les musulmans ne sont pas nos ennemis. Ils sont nos Frères, nos amis, nos voisins.

Bientôt le sionisme international sera éradiqué de la surface de la terre car il nous a fait trop de mal, à vous et à nous.

En attendant ce jour béni, soyons solidaires et fraternels.

Un autre monde est possible et cela ne dépend que de nous.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 18:35

Le président du MoDem veut se sortir de son isolement. Avec un argument massue : "l'état d'urgence de la France".

Bayrou, la carte du rassembleur

François BAYROU.

 

 

 

 

François Bayrou est en forme. Une fois n'est pas coutume, samedi matin, il s'apprête à jouer les rassembleurs. Avec, selon lui, un thème porteur : la France est en "état d'urgence". Plutôt alarmiste - il dit "réaliste" -, dans le train qui le mène à Angers, au congrès de l'Alliance centriste de Jean Arthuis, le président du MoDem martèle : "C'est une hémorragie. Et l'état de la France est si grave qu'il ne peut s'accomoder des enfantillages." L'ex-candidat à la présidentielle veut bien sûr parler de "querelles" politiciennes...

Lui tient à ce qu'on le sache : il ne se laissera pas prendre aux "jeux dérisoires" des autres, les Borloo, Morin et consorts. Alors que son isolement est régulièrement montré du doigt, Bayrou veut inscrire le rassemblement dans une tradition centriste dont il est le garant : "Notre famille politique n'est pas une affaire de carte, mais une affaire de convictions et de valeurs", déclare-t-il ainsi, devant une dizaine de militants venus accueillir leur président, au QG angevin du MoDem. "La notion de rassemblement est au premier rang de nos valeurs. Donc nous vivons les événements actuels de manière ouverte, avec une condition cependant : celle de la vérité et de la clarté."

"Mes oreilles s'ouvrent au mois de janvier" (Bayrou)

Reste que l'hypothèse de ce "rassemblement" n'est pas encore tout à fait claire, justement. Certains, comme Jean Arthuis, sont partisans d'une primaire ouverte. Bayrou, lui, n'évoque même pas cette possibilité. "Cette famille politique se réunira, à condition qu'elle accepte son indépendance et qu'il n'y ait pas d'exclusive en son sein", se contente-t-il d'expliquer. Et un journaliste de faire remarquer qu'Arthuis, qui se veut aussi l'artisan du rassemblement à "l'hypercentre", assure de son côté qu'il ne désespère pas d'opérer un rapprochement entre Borloo et le président du MoDem. Sourire. Soupir. "Oui...", lâche Bayrou, amusé.

Même questionnement chez les militants : "Mais qui prendra le leadership ?", l'interroge, inquiet, un retraité. Là encore, réponse dans un sourire entendu : "Le leadership reviendra au plus authentique." Et d'ajouter, sur le ton de l'homme expérimenté : "Le temps de la présidentielle n'est pas venu." Décidément, François Bayrou se veut absolument au-dessus de la mêlée. Il n'évoque pas son calendrier d'ici 2012. "Mes oreilles s'ouvrent au mois de janvier. Avant ça, il y a un moment de décantation. On regarde s'ébattre les candidats, on observe les jeux du cirque." Il prévient, sur les candidats les plus indécis : "La campagne, c'est un Kärcher qui vous arrache toutes les couches de peinture."

Les finances publiques : le combat du Centre ?

Aux jeux du cirque, Bayrou opposera dans son discours, au palais des congrès d'Angers, ses inquiétudes sur les 1 700 milliards de dette de la France et sur le déficit de son commerce extérieur. "Je vous conjure de considérer que cette question-là est la question centrale", plaidera-t-il, s'exprimant sans notes et feignant d'ignorer le cliquetis des appareils photo. Et de marteler, lentement : "Je ne vois pas de sujet plus grave pour un pays que celle-ci. Et quand je regarde les réponses qu'il convient d'apporter, alors je suis saisi par une certitude : aucune des deux majorités traditionnelles n'est capable d'en apporter."

Bayrou prépare-t-il une campagne qui promettra "du sang et des larmes" ? Il ne semble pas l'exclure totalement. "L'état du pays impose une telle démarche politique", répète-t-il à son pupitre. Mais veut aussi, comme les autres candidats en puissance, faire rêver. Et c'est sans doute la formule de l'autre invité d'honneur du jour, Pierre Méhaignerie, qui, dans une formule empruntée, résume le mieux les grandes lignes du futur programme du MoDem : "La France, solides atouts, rudes défis!

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 12:35
30 Chevaux à suivre pour le mois de Juillet 2011
Un été au Trot !!
 

AU TROT

ATHOS DU BOSCAIL II

Il peut être la grande vedette de l'été !

HOT SOUTHWIND

Une recrue de choix et un très beau cheval.

OLGADO

Adore l'été et Enghien. Surtout au monté.

PALAZZIO VALTERNE

Ne sera pas toujours "poissard" !

QUILIEN D'ISQUES

Arrive toujours au top avec le grand soleil.

QUILLE JULRY

Une jument utile et en net retard de gains.

RAPID TILLY

Franck Nivard compte gros sur lui cet été.

REVE D'AUNAY

Peut gagner son quinté à Enghien ou Cabourg.

RIALTO

Au monté, c'est une valeur refuge.

RICKSHOW

Toujours très performant à Enghien. Bon finisseur !

RIKTIGT GENTIL

Son mentor l'aime beaucoup. Vers le GNT ?

ROSE D'ACADIE

Jument de qualité et de pointure quinté.

ROYALE DE CREPON

Peut gagner une belle course à Enghien.

SAGA DE LA PLESSE

A retrouvé la grande forme. Si pieds nus !

SCOUBY DJOB

JMB en attend monts et merveilles.

SACHA MARBOULA

La belle note fin juin à Vincennes. Retrouvé !

STAR ANGOT

Peut surprendre sur une piste plate comme celle d'Enghien.

STEPH NONANTAISE

Enfin retrouvée ! Déferrée, gare à elle !

TEDDY DE LA DUVE

A montré de bons moyens du côté de Caen.

THEATRAL

Limites inconnues sur pistes plates. Un bon pari.

TILBURY DU RIB

Poulain de qualité mais doit s'amender et donc courir.

TINO DES GLYCINES

Bel espoir, au monté, dans son écurie.

TITUS DE BAFFAIS

Un super cheval. Peut aussi briller à Paris.

TOKYA CHARM

Jument pas tout à fait dans ses gains. A suivre de près.

UGOLIN BEBE

Très possible révélation au monté. A priori de bons moyens.

ULAGARASAN

Estimé, il cherche sa course avec application.

UMIKA GREEN

A montré des choses intéressantes au monté à Paris…

URGAH DU RIB

Poulain d'avenir et bien "taillé". Révélation estivale ?

USMIE DU VIVIER

Tenue en haute estime, elle va franchir un palier.

ULTIMATE DU RIB

Poulain de qualité, tombé dans de bons lots.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 05:21

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 12:33

l'agripppppppppppe §§*qui l'entrainnnnnnnne§§§! qui l'enchainnnnnnne§§ le chahutttttte plein la vueeee...Casse t'!!!

 

http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/sarkozy-vivement-agrippe-agen-1429570/

 

 

Mi FOTO AY !!!

 

 



Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 20:00

"La France n'a pas versé de rançon" nous déclare le gouvernement ...Les turfistes peut etre bien!?

 

Comment cela,vous demandez vous?

 

Il vous suffit de suivre l'actualité hippique pour vous apercevoir que le prix "libérez les" servait de support au quinté qui s'est déroulé à Compiegne le lundi 27 juin 2011.La société organisatrice avait clairement déclaré son soutien aux deux otages .

Quand on connaît comment fonctionnent nos oligarques ,on peut sans crainte  imaginer un arrangement(une entourloupe) au plus haut sommet de l'Etat, sous une  forme tout à fait légale ,autorisant le versement dans les prochains jours  d'une partie des recettes PMU à un turfiste afghan en échange de la libération des deux Français.

 

Hamid Karzhaî heureux gagnant du quinté ordre et du numéro plus,c'est tout à fait possible.

 

 

Wait and see.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 19:05

De passage à terre de haut  en compagnie des squales locaux de l'UMP et des VIP de la CCI de guadeloupe,La penchardiese nous a refait son numéro de prestidigitatrice au cul sale grimpant au cocotier médiatique...Vous aurez remarqué en gros plan  Lou Mol et ses incives acérées du comte Dracula en son chateau des Carpathes.

 

Zoomm arrière...

 

Aprés nous avoir annoncé en 2010 le plan colibri pour impulser l'économie des iles du sud...Plouf ! Plouf!!

 

Zoom avant ...

 

Voici que ces menteurs professionnels tentent de nous amadouer avec  le projet de classement de notre baie au patrimoine de l'humanité .Paroles !Paroles!



Les élections présidentielles c'est pour 2012,ceci explique sans doute  cela.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives