Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 18:26

Si les RACES humaines existent, que dire de moi qui  je suis un multiraces car metis ...Suis-je blanc phénotypé asiate noiraud hindou... Un peu ,beaucoup, intensément ?

Selon l'ORIGINE de mon vis à vis que de fois j'ai été ostracisé "sale arabe" . Les nuances vous disje ,les nuances  ,suscitent l'ignorance!!!

Repost 0
Published by L'archipélien - dans reflexions personnelles
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 09:11
Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 09:06

 

François Bayrou, le 9 février au Mans. iframe src="http://www.wat.tv/embedframe/131703chuPP3r8347031" frameborder="0" style="width: 480px; height: 270px;"></iframe><div class="watlinks" style="width:WIDTHpx;font-size:11px; background:#CCCCCC; padding:2px 0 4px 0; text-align: center;"><a target="_blank" class="waturl" href="http://www.wat.tv/video/nouveau-clip-campagne-francois-4ywlz_2exyv_.html" title="Vidéo Le nouveau clip de campagne de Fran&ccedil;ois Bayrou sur wat.tv"><strong>Le nouveau clip de campagn

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 18:19

Que peut il ? . Tout
Qu'a t' il fait ? . Rien
Avec cette pleine puissance,
en huit mois un homme de génie
eut changé la face de la France,
de l'Europe peut être.
Seulement voilà, il a pris la France
et n'en sait rien faire.
Dieu sait pourtant que le Président se démène:
il fait rage, il touche à tout , il court après les projets;
ne pouvant créer , il décrète ; il cherche
à donner le change sur sa nullité ; c'est
le mouvement perpétuel; mais , hélas !
Cette roue tourne à vide.

L'homme qui, après sa prise de pouvoir
à épousé une princesse étrangère
est un carriériste avantageux .
Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots ,
ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir.
Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la bourse, le coffre fort .
Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse.
Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit
et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme ,
il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelques surprises.
On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds,
lui rit au nez , la brave, la nie, l'insulte et la bafoue !

Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde,
d'un homme médiocre échappé !


Extrait de Victor Hugo, dans " Napoléon, le Petit

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 17:17
Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 17:45

Electeurs indécis et décus ,ce lien vous aidera a faire un choix judicieux et d'avenir...

 

http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/bayrou-parie-sur-la-france-solidaire-14-03-2012-1441298_324.php

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 18:40

Kadhafi : et si BHL avait servi à brouiller les pistes du financement de la campagne 2007? Mardi 13 Mars 2012 à 12:34 | Lu 15900 fois I 20 commentaire(s) Philippe Bilger - Blogueur associé Philippe Bilger - Blogueur associé Philippe Bilger a été juge d’Instruction et avocat général. Il est actuellement magistrat... En savoir plus sur cet auteur S'abonner à Marianne+ Imprimer Augmenter le texte Diminuer le texte Même après la mort, Mouammar Kadhafi est présent dans l'actualité. En pleine présidentielle, le journal en ligne Mediapart soupçonne l'ex-dictateur d'avoir alimenté la précédente campagne de Nicolas Sarkozy. Notre blogueur associé Philippe Bilger reprend toute l'incroyable séquence qui va de la libération des infirmières bulgares à l'intervention en Libye. (Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi à l'Elysée - ALFRED/SIPA) Du même auteur Campagne 2012 : où se cachent les intellectuels de droite? Oui, la campagne est bien vivante ! Bruno Le Maire, un bon ministre... pas comme d'autres ! Personne ne va pleurer la mort de Kadhafi même si les circonstances de celle-ci ont été indignes. Personne n'ira déplorer la disparition de ce dictateur atypique même si l'état de la Libye aujourd'hui ne rassure guère sur son avenir. Il y a eu tout de même, depuis la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007, des péripéties étranges et des revirements incongrus qui autorisent les interrogations sur le plan de la politique internationale et des droits de l'homme. Le candidat d'alors s'était engagé à faire de la France un exemple et à offrir au monde un modèle de relations tout d'humanisme et de générosité. Notamment avec les Etats africains francophones. On sait ce qui est advenu de ses promesses. Jean-Marie Bockel, qui y croyait naïvement, honteusement dépossédé de son poste. Force est de reconnaître qu'il n'est pas rancunier puisqu'il soutient le candidat d'aujourd'hui. Au cours de l'été 2007, libération des infirmières bulgares en Libye à la suite d'un processus où se sont trouvés impliqués à des degrés divers Nicolas Sarkozy, son épouse Cécilia, Claude Guéant, Brice Hortefeux et Ziad Takieddine. Au mois de décembre 2007, réception fastueuse et scandaleuse du colonel Kadhafi ayant planté sa tente, avec désinvolture et arrogance, dans les jardins de l'hôtel Marigny. Le 14 juillet 2008, le sanguinaire bourreau de son peuple, Bachar-el-Assad, est invité solennellement à participer à la célébration de notre fête nationale. Au mois de mars 2011, le président de la République, avec l'aval de l'ONU qui a fixé des limites très précises à l'intervention internationale et bizarrement stimulé, aiguillonné par Bernard-Henri Lévy, comme s'il avait eu besoin de ce dernier pour placer la France au premier plan d'un conflit prétendu nécessaire, se campe dans l'attitude d'un chef de guerre avec les conséquences suivantes : l'assassinat de Kadhafi le 20 octobre 2011, le désordre et le chaos aujourd'hui. J'avoue, même en ayant accepté un temps la validité de l'attaque préventive qui aurait évité un massacre quasi certain à Benghazi, avoir été tout de même surpris par cette frénésie présidentielle et cet enthousiasme belliqueux tendant à persuader notre pays que la Libye, parce que BHL se répandait partout en flattant le président, était devenue notre destin, notre gloire et légende de demain. Je devinais bien qu'il y avait forcément là comme une compensation à la misérable péripétie du mois de décembre 2007. Il fallait d'autant plus jouer « les gros bras » en 2011 que la France avait été humiliée en 2007 à cause de son président. Une bombe vient d'être jetée dans le débat public. Je ne surestime pas la portée qu'elle aura même si en pleine campagne présidentielle on pourrait espérer que tout ce qui éclaire les obscurités troubles d'un quinquennat mérite d'être mis en évidence. Cette bombe n'est pas absurde si on veut bien retenir tous ces liens officieux, longtemps occultés, qui ont vu la France de Nicolas Sarkozy et la Libye de Kadhafi être « en affaires » comme on dit : contrats, armes, commissions, secrets d'Etat, etc. On apprend que les modalités du financement de la campagne présidentielle de 2007 auraient été déterminées au mois d'octobre 2005 par Kadhafi, l'un de ses fils Saïf el Islam et Brice Hortefeux, ministre, notamment, des collectivités locales. Cinquante millions d'euros auraient été programmés et une banque suisse, ainsi qu'un compte à Panama, auraient été concernés. Ces tractations ont été révélées par l'ancien médecin personnel de Ziad Takieddine et les notes de celui-ci qui aurait effectué rien moins que onze voyages en Libye en 2011 (Mediapart). Fallait-il se moquer des menaces de Kadhafi et de ce même fils quand en 2011 ils affirmaient avoir financé la campagne de Nicolas Sarkozy ? La réaction outragée du président de la République questionné sur ce point par Laurence Ferrari sur TF1 l'a dispensé de répondre sur le fond de cette affaire, qualifiée de « grotesque ». Je ne prétends pas que la note de synthèse, consultée par Mediapart, soit forcément et absolument fiable mais il y a trop d'incohérences, de prestance vaine et d'inconséquences dans cette entreprise pour que nous n'attachions pas la plus grande importance à ce qui nous rendrait un peu plus lisible cette Libye surprenante et si compliquée avec peut-être un Nicolas Sarkozy empêtré dans ses secrets et ne nous offrant que l'apparence, la surface des choses : est-il vraiment trop tard pour regarder derrière elles ?

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 16:55

Sarkozy : "Qu'ils se taisent"

Incommodé par des militants UMP un peu trop enthousiastes, le président de la République n'arrivait plus à répondre aux journalistes l’accompagnant vendredi lors d'un déplacement à Nice. "Qu'ils se taisent...", a ainsi lancé Nicolas Sarkozy à son service d'ordre.

Le bain de foule pris vendredi à Nice changeait radicalement des huées de Bayonne. Mais l'accueil chaleureux des militants de l'UMP semblait un peu exagéré, à en croire Nicolas Sarkozy. Comme le révèle une vidéo de Nice Matin, le chef de l'Etat a été quelque peu incommodé par les "Nicolas président!" scandés par ses supporters. Au point de ne plus pouvoir répondre aux journalistes qui l'entouraient.

Après des "chut" peu efficaces, le président-candidat, accompagné du maire de Nice Christian Estrosi, s'en remet donc à son service d'ordre. "Qu'ils se taisent...", lâche-t-il, avant de se reprendre immédiatement et de se retourner vers les caméras.

 

lien;http://youtu.be/T5Oe_ulbiT8

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 16:23

Vêtus de gilets fluo, les manifestants, au nombre de 60.000 selon les organisateurs et parmi lesquels se trouvaient les candidats à l'élection présidentielle Eva Joly (Europe Ecologie/Les Verts) et Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste), ont formé entre Lyon et Avignon une "chaîne humaine pour sortir du nucléaire". Les autorités n'étaient pas en mesure en fin d'après-midi de dénombrer les manifestants. Seule la préfecture de la Drôme a compté 16.000 manifestants sur la portion dans ce département soit 129 km de la RN 7.

Les anti-nucléaires étaient venus de toute la France mais aussi par autocars d'Allemagne, de Suisse et de Belgique. Les militants se sont déployés en se tenant par la main ou en étant reliés par des rubans adhésifs pour occuper tout l'espace le long des 230 km séparant Lyon d'Avignon. Avec ses 14 réacteurs, la vallée du Rhône est la région la plus nucléarisée d'Europe. "C'est un moment où nous marquons l'anniversaire de l'horrible tragédie de Fukushima, c'est pour ne pas oublier, c'est aussi un geste de solidarité avec le peuple japonais", a déclaré Eva Joly.

D'autres manifestations anti-nucléaires ont eu lieu ce dimanche. A Bordeaux, une chaîne humaine de plusieurs centaines de mètres a réuni quelque 1500 personnes, selon les organisateurs. A Bayonne ils étaient plusieurs centaines, selon le mouvement altermondialiste basque Bizi, qui avait organisé la manifestation.  En Bretagne, à Saint-Malo, Rennes et Faou, des chaînes humaines ont également été organisées.

Le séisme et tsunami du 11 mars 2011, qui avaient provoqué l'accident nucléaire de Fukushima, ont fait plus de 19.000 morts et disparus. Il s'agit de la plus grave catastrophe atomique depuis celle de Tchernobyl en 1986. En 40 ans, la France a bâti un imposant réseau de centrales nucléaires et une filière industrielle performante, dominée par des géants publics comme Areva et EDF (Electricité de France). Alors que le président Nicolas Sarkozy défend l'industrie nucléaire, le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande veut abaisser d'ici 2025 de 75% à 50% la part du nucléaire dans l'électricité de la France, pays au monde le plus dépendant de l'atome

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 18:12

A l'Elysée, Louis Sarkozy joue à lancer billes et tomate sur une policière

Le plus jeune fils du président Nicolas Sarkozy, Louis, jouait jeudi avec deux amis dans la cour de l'Elysée à lancer des billes, boulettes en papier et une tomate qui ont atteint une policière en faction devant le palais présidentiel, a indiqué samedi une source policière.

Photographe : Martin Bureau :: Louis, le plus jeune fils du président français Nicolas Sarkozy, au Palais de l'Elysée, le 3 avril 2011. photo : Martin Bureau, AFP

Confirmant une information de RTL, cette source a raconté à l'AFP que jeudi en fin de journée, Louis Sarkozy, 15 ans, s'amusait avec deux autres "gamins" dans la cour de l'Elysée, comme ils le font régulièrement.

Une première "bille ou boulette en papier" roule jusqu'au pied d'une gardienne de la paix postée en face du 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré. L'agent a ensuite été la cible d'un "jet de tomate" avant d'être "touchée à la joue" par une seconde bille, selon le récit qu'en a fait la source policière.

La fonctionnaire de police a alors traversé la rue et demandé aux gendarmes en faction devant les grilles de l'Elysée d'où pouvaient venir les projectiles: les militaires ont immédiatement désigné les responsables: Louis Sarkozy et ses copains.

La source policière a confirmé que le président de la République avait "présenté ses excuses" à la policière, qui n'a pas souhaité porter plainte.

Sollicité, l'Elysée s'est refusé à tout commentaire.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives