Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 15:40

Sur le site d'info équaltime,certains internautes s'inquietent :  "L’internet tel que nous le connaissons est en danger. Si nous n’agissons pas aujourd’hui, notre droit de communiquer librement et de partager des informations pourrait être modifié à tout jamais.

(Photo/Freeimagelive/stockmedia.cc)

Dans moins de quatre semaines, l’Union internationale des télécommunications (UIT), une institution des Nations unies, entend en effet adopter de nouvelles règles en vue de restreindre les libertés fondamentales électroniques des citoyens.

Un groupe de sociétés de télécommunications s’est uni à des pays comme la Chine, l’Égypte et l’Arabie saoudite, qui restreignent déjà fortement les libertés électroniques, en vue de présenter un traité lors de la Conférence mondiale des Nations unies sur les télécommunications internationales (CMTI) qui aura lieu en décembre.

Pour signer notre pétition « Halte à la mainmise sur l’internet », consultez: http://www.change.org/petitions/halte-%C3%A0-la-mainmise-sur-l-internet.

 

 

Moi aussi ,je crains de ne plus pouvoir faire passer mes idées.  Alors j'ai signer la pétition. Je vous recommande de faire pareil. Merçi.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 05:40

Je fais mienne cette déclaration d'un internaute:

 

"C'est parce que cette élection à l'UMP s'est soldée par un 50/50% que les magouilles ont été mises à jour, chaque voix comptant. L'élection se serait jouée à 40/60%, les magouilles étaient les mêmes mais on n'en aurait rien su.Le Président aurait été "légitime" et l'UMp se serait vanté de cette leçon de démocratie, seulement voila, il y a eu un grain de sable dans leur mécanique bien huilée. Les fraudes et les magouilles font partie de notre paysage politique à tous les échelons, cantons, mairies, régions, tout n'est qu'arrangements entre amis. Nous sommes quantité négligeable pour eux. La démocratie par le peuple, pour le peuple ? non ! les fonctions, les voitures, les secrétaires, les avantages, les retraites cumulées pour eux, sur le dos du peuple, grâce au peuple. Je pense que ç'est arrivé avec Giscard, depuis l'État part en capilotade. La fonction de Président de la République est devenue un travail, pire, un job, un super job, le must du must, le summum de la réussite, mieux que patron du CAC40 ! Nous pensions que c'était un sacerdoce, un destin national, un sacrifice pour la nation,une mission quasi divine, non, ça c'était à une autre époque, révolue...Place au bizness."

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 15:51

Ce n'est pas tant la victoire au forceps de COPE qui fait dire à FILLON  que la désignation  de son adversaire- celui qui semble etre devenu son pire ennemi - depuis la folle soirée du dimanche 18 Novembre 2012-, équivaut  "à une  rupture morale...  et une rupture  politique".

 

En disant cela, l'ancien premier ministre désignait  les partisans  de la motion de Patrick  BUISSON (ex conseiller politique de SARKO) dite  " droite décomplexée" arrivée en tête des suffrages (28%) face aux autres courants,  tels que  les sociaux centristes  ou les libéraux .

 

 

 

Voici ce qu'écrit à ce sujet un blogueur,

 

15.Posté par Elie ARIÉ le 21/11/2012 19:36

ElieArie
L'essentiel passe inaperçu, et est dit dans le blog de Françoise Fressoz:

"Derrière la guerre Fillon Copé , le triomphe de Patrick Buisson

Ils ses battent sans réaliser qu'ils ont déjà perdu : François Fillon et Jean-François Copé continuent de se disputer la victoire, sans bien mesurer les dégâts qu'ils se causent à eux même.

Ils sont aveuglés, ils ne voient pas qu'à l'UMP ce ne sont plus eux les chefs mais deux trentenaires Guillaume Peltier et Geoffroy Didier aussi arrivistes que décomplexés qui ont exécuté à la lettre ce que leur a enseigné leur maitre Patrick Buisson. Leur motion la Droite Forte a battu au poteau les cinq autres en recueillant près de 28% des suffrages sur une ligne identitaire qui change le logiciel de l'UMP .

Compte tenu des conditions dans lesquelles s'est déroulé le vote des militants UMP dimanche 18 novembre et des nombreuses contestations que le scrutin a soulevé depuis , il convient naturellement d'être prudent dans les interprétations .Tout est sujet à caution. Mais enfin la Droite forte devance de plus de 6 points la motion de Laurent Wauquiez arrivée en seconde position . Il est donc difficile de lui contester la victoire.

Que revendique le texte ? Trois choses essentielles :

-une fidélité absolue à l'héritage de Nicolas Sarkozy avec mission de bloquer tout droit d'inventaire. Pour Peltier et Didier, l'histoire de l'UMP commence avec Nicolas Sarkozy. Jacques Chirac a eu beau rassembler le RPR, l'UDF et Démocratie Libérale dans un même parti en 2002, il compte du beurre. C'est « la révolution culturelle » proposée par Nicolas Sarkozy à partir de 2007 qui a « rassemblé » les droites et les a « réconciliées avec le peuple » affirme leur texte . La conclusion coule de source : pas besoin de s'embarrasser des vieilles cultures gaulliste , libérale, centriste qui font le substrat de l'UMP. Tout cela est mort puisque tout commence en 2007 .

-la reconquête par le peuple. C'est le pari de la Droite forte :transformer l'UMP en un grand parti populaire, récupérer tous ceux qui souffrent de la mondialisation pour battre la gauche et dévitaliser le Front national . Est ainsi désignée comme prioritaire « la reconquête des classes moyennes, des catégories populaires, de la France péri urbaine et rurale qui souffre de déclassement social et identitaire et qui sont les grands perdants de la mondialisation. » S'en suit un projet très nationaliste avec ode à a la patrie, défense de la souveraineté , vision protectrice de l'Europe. dénonciation de l'assistanat, valorisation du travail, exaltation des valeurs familiales .

-La fusion de la « question sociale » et de la « question identitaire » Elle était en germe dès 2007 dans la campagne de Nicolas Sarkozy avec le ministère de l'identité nationale. Elle s'est trouvée exacerbée durant la campagne de 2012 avec comme grand instigateur Patrick Buisson . Elle consiste à dire que que « plus les individus sont affectés par la mondialisation, plus ils éprouvent un besoin d'enracinement et de frontières. » ( interview au Figaro le 13/11/2012 ) Peltier et Didier reprennent totalement cette thèse à leur compte Leur motion mélange patriotisme et référence aux racines chrétiennes de la France, défense de la laicité et méfiance à l'égard de l'islam. Elle joue sur les peurs et flirte ouvertement avec les thématiques du Front national.

C'est la vraie révolution de cette élection : l'UMP est en train de devenir un parti de droite identitaire qui échappe à ses fondateurs."
Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 06:59

Taillables et corvéables aux desiderata  dépensiers de ses élus, les habitants des communes du sud basse-terre se voient  privés, depuis  deux jours, de la possibilité de se laver,  en raison de l'arrêt inopiné de la distribution de l'eau dans certains quartiers  résidentiels.

 

La seule liberté qui  nous reste à nous citoyens  et voici que les politiques nous obligent à y renoncer. On n'a rien a envier ,aujourd'hui, aux sorts des pauvres dans les  bidons villes du Brésil . D'un seul coup d'un seul nous voici revenu 60 ans en arrière , à l'époque des tinettes et des  lessives "bô riviè", alors même que nos politiques ne cessent de clamer "je travaille je travaille" pour un si faible résultat.

 

Eux qui, selon toute vraisemblance ne se privent de rien ,pour satisfaire à leur besoin de parader en classe affaires et a s'afficher dans les congrès et séminaires biens arrosés. Ils veulent  nous font payer cash leur incompétence.

 

Ca suffit!

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 18:30

Quid de COPE  ou de FILLON a gagné la présidence UMP ?

 

 COPE  s' autoproclame président et distribue les postes. Cela me fait penser à une anecdote puisée dans la gazette du palais de justice d'au petit bonheur la chance:

 

Deux hommes s'étripent sans témoin; l'un et l'autre sortent avec un oeil au beurre noir. Le plus prompte à se rendre à la police est  bien évidemment considéré comme la victime ;quand bien  même l'autre aurait  lui aussi toutes les raisons du monde d' être considéré comme une victime.

 

C'est le principe de la nouvelle jurisprudence politique du plus rapide que vient de  faire valoir le président auto-proclamer chef de  l'UMP.

 

Echo du direct sur LCI  :
-FILLON ! Président ! FILLON! Président!  Scadent les retardataires .
C'est une tragédie que vive là ces militants cocufiés...
FILLON  vient , lui itou, de se déclarer vainqueur !!
POM POM POM POM  POM !!!...
Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 18:30

Israël : l’impunité jusqu’à la nausée…

Quelle scène pitoyable que ce Netanyahu avec son accent de guerrier va-t-en-guerre à la tête de l’état dont les services secrets sont les plus crains au monde, à la tête d’un pays disposant de suffisamment de têtes nucléaires pour raser la région, à la tête d’un état qui n’a de compte à rendre à personne pas même aux Etats-Unis où l’état est sous la coupe de leurs lobbies et le peuple américain sous le joug de l’implacable propagande sioniste, à la tête d’un état capable de frapper des individus n’importe où en toute impunité allant même jusqu’à falsifier des passeports européens, à la tête d’un état créé par les services secrets des plus grandes puissances de l’occident, à la tête d’un état bénéficiant d’un insondable soutien armé et financier de l’Europe et des USA avec une coopération dans tous les domaines, à la tête d’un état qui peut terroriser le monde selon l’expression de Golda Meir, voilà ce Netanyahu qui parle comme s’il avait attaquer un terrible adversaire quand il ne s’agit que du Hamas de la bande de Gaza, ce camp de réfugiés qui manquent de tout, dont les armes les plus sophistiquées sont des roquettes préhistoriques qu’ils tirent comme des lance-pierres dont les plus puissantes s’effondreront en mer avant d’atteindre Tel-Aviv.

Israël s’apprête encore à entrer dans Gaza pour tuer les têtes pensantes, les leaders de la résistance et tout détruire comme il y a 4 ans. Ils laisseront là encore certainement 1500 victimes au bas mot où on ne comptera plus les femmes et les enfants.

Qui peut s’opposer à cela ? Israël ne fait qu’appliquer la règle avec laquelle les vieilles démocraties et tous les états du monde ont créé leur nation à savoir la guerre, la colonisation et l’expropriation. Ce fut ainsi de tout temps jusqu’au jour où les nations s’estimant enfin civilisées décrétèrent que ce temps fut un temps barbare et qu’à l’avenir « plus jamais ça ! ». Désormais les peuples auraient droit de disposer d’eux-mêmes, fini le temps des colonies, fini le temps de la barbarie. Chacun serait maître chez soi en épongeant les ardoises barbares de l’histoire pour recommencer à partir du nouveau temps de l’humanité des sociétés occidentales devenues civilisées.

Mais à toute règle fallait une exception ou du moins ne fallait-il pas laisser en rade ce peuple juif métissé par 2000 ans d’errance et si martyrisé par l’occident. Pour mieux l’éloigner, on lui trouva une terre loin de l’occident. Mais de même que l’Amérique était peuplée d’indiens et n’était nullement un territoire vierge à découvrir, il se trouve que la Palestine est peuplée de palestiniens. La suite on la connaît. En moins de 60 ans, Israël est devenue une invincible puissance nucléaire autant que politique car Israël n’est rien que le corps d’une tout autre puissance dont l’esprit est ailleurs dans toutes les capitales occidentales où les élus ne peuvent plus rien faire car dit-on les sionistes font et défont leurs présidents.

Théorie du complot vous répondront-ils ! Eh bien si cela n’est pas vrai, oublions les faits, tout ce que nous savons déjà et voyons ce que fut la dernière visite de Netanyahu au congrès américain. Tout est dit… Ce texte sans appel n’est pas d’un palestinien mais Uri Avnery en 26 mai 2011.

Les vidéos du web
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
PlayArrow
http://www.20minutes.fr
PlayArrow
http://www.lavoixdunord.fr
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
PlayArrow
http://www.lavoixdunord.fr
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
Il y a 6 mois - 1 minute

En Israël, tout le monde s'attendait à une dissolution du Parlement et à des élections (...)

www.dailymotion.com [?]

http://contreinfo.info/article.php3...

C’est cela le plus dramatique, il n’y a plus rien à espérer des USA pour tempérer Israël : la créature domine son créateur. D’où viendra la solution ? Vouloir espérer un état deux peuples vu l’état du fait accompli c’est espérer pour les palestiniens le sort des arabes israéliens. Israël est une terre créé pour les sionistes aussi il ne peut y avoir de solution que lorsque l’une des parties se retirera ou baissera définitivement les armes. Peut-on imaginer Israël s’effondrer ? Qui peut dire ce que réserve l’histoire vu que tôt ou tard nous verrons les USA s’effondrer comme d’autres empires ont disparu ? Peut-on imaginer que le Hamas fasse comme l’OLP et baisse le ton face au fait accompli ? C’est oublier que l’islam combattant peut être jusqueboutiste car l’histoire de l’islam apprise à chacun est pleine d’exemples où un petit nombre finit par renverser des forces supérieures avec l’aide de Dieu. Renoncer à se battre sans concessions reviendrait à renier sa religion selon cette interprétation qui peut être suicidaire surtout quant on estime que la mort est préférable à l’humiliation comme c’est écrit dans le coran « la persécution est pire que le meurtre ».

Nous assistons là au face-à-face entre deux logiques : d’un côté d’Israël avec la logique des armes et de la loi du plus fort et de l’autre la logique de la passion, de la fierté et de l’invincible foi qui réclame d’aller jusqu’au bout « vaincre ou mourir ».

Peut-on en vouloir à ceux qui se battent jusqu’à la mort ? Chaque pays est plein de ses héros qui sont tombés avec cette philosophie.

O vaillant peuple palestinien ! De notre cynisme, de notre lâcheté, de notre impuissance, de la société de consommation où l’on dit que c’est la fin de l’histoire, nous contemplons ce qui vous distingue de nous… Vous êtes les martyrs de la résistance dont le sang coule, nous sommes les indignés de la plume à l’abri…

Vlane.A.O.S.A

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 19:05

l'élite

Une image vaut mieux qu'un long discours!

 

GER :Gigantesque éclat de rire.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 13:37

Chers lecteurs ,je vous fais partager le contenu d'un mail  de Raymond JOYEUX .Vous y trouverez un tres beau texte écrit et lu par l'écrivain saintois ,en témoignage de son amitié au Citoyen d'honneur  Alain Foy  disparu brutalement.

 

 

 

 

 

 

Amitié
Raymond


On ne fait pas de bruit
dans la chambre des morts
on lève la bougie
et les voit s’éloigner.

J’élève un peu la voix
sur le seuil de la porte
et je dis quelques mots
pour éclairer leur route.

Philippe Jaccotet


Mon cher Alain,

Comme tous tes amis attristés, compagnons, proches et parents, rassemblés aujourd’hui dans cette église, c’est avec la plus grande émotion que je m’adresse à toi une dernière fois pour te dire combien ta disparition subite et inattendue nous laisse pétrifiés.

Je ne ferai pas de grand discours pour rappeler l’homme et le travailleur infatigable que tu as été. Car ta réputation est connue et reconnue non seulement à Terre-de-Haut, chez toi aux Saintes, mais bien au-delà des limites de nos îles, en Guadeloupe continentale, en Martinique, à la Dominique, en Métropole et même aux États-Unis.

S’il fallait accueillir ici aujourd’hui tous ceux qui t’ont connu, apprécié et aimé, ne serait-ce que dans la Caraïbe, cette église aurait été cent fois trop petite et notre île aurait croulé sous le nombre.

Aussi davantage que cette renommée amplement justifiée de constructeur naval hors du commun, de concepteur, d’innovateur inné, d’artiste inspiré dans tous les domaines, dons et qualités multiples que tu as transmis à tes fils, c’est la mémoire de l’ami que je voudrais en quelques mots évoquer ici et honorer.

Un ami, tu l’as été jusqu’à ton dernier souffle pour tous ceux et toutes celles qui ont eu la chance de te côtoyer tout au long de ton passage sur cette terre. Chacun de nous dans cette église et hors de cette église peut témoigner de ta gentillesse, de ton ouverture d’esprit, de ta disponibilité, de ta propension naturelle à toujours rendre service, à aider, conseiller, épauler, sans calcul, sans la recherche d’une quelconque reconnaissance.

Un ami tu l’as été pour la population de ta commune en ta qualité d’ancien conseiller municipal sans parti pris, ouvert à toutes les idées, à toutes les opinions, à toutes les propositions et suggestions d’où qu’elles viennent, ne restant jamais toi-même à court de dynamisme, d’initiatives et de projets...

Mais, Conseiller municipal honnête et vigilant, tu as été aussi, en maintes occasions, un élu révolté. Révolté par l’injustice, la partialité, la bêtise, l’entêtement et l’aveuglement de certains à tes côtés... Tu n’as jamais alors hésité à le faire savoir, à le dire publiquement haut et fort.

C’est pour cette raison que tu n’as pas toujours été écouté ni suivi dans ton souhait de faire changer les mauvaises habitudes et progresser dans le bon sens notre commune et sa population. Commune et population pour lesquelles pourtant, hors du Conseil municipal, tu as continué à te battre sans relâche positivement jusqu’à ton dernier jour...

Plus qu’un ami, tu l’as été et l’es resté pour tes proches, tes frères et sœurs, tes enfants et petits enfants, pour tes nombreux neveux et nièces, pour ta première femme Myriam, trop tôt partie, pour ton épouse UTE, aujourd’hui effondrée. Frère, mari, père et grand-père attentionné et disponible tu as toujours prêché, au sein de ta famille, comme partout, la bonté, l’amour et la réconciliation, donnant en toutes circonstances l’exemple de la plus grande probité, de la concorde et de l’affection.

Un ami, tu l’as été bien sûr pour moi, qui te pleure aujourd’hui, comme un frère. Notre projet d’écrire ensemble tes souvenirs n’aboutira pas, mais nos mémoires individuelles et collectives, aux Saintes comme ailleurs, garderont toujours vivant ce que tu as été, ce que tu as passionnément vécu et réalisé.

Alain, ta nombreuse famille, ici rassemblée et unie dans la peine, tes amis affectés, ta commune endeuillée viennent de perdre en toi, un sage irremplaçable, une figure emblématique de l’esprit d’entreprise et du savoir-faire saintois, un travailleur exemplaire, un artiste inégalé, un modèle d’honnêteté, de courage et de conviction.

Puissent-ils garder toujours, par-delà ton décès et son cortège d’incompréhension, de pleurs et de tristesse, par-delà la brutalité de ta disparition, par-delà la douleur de ton absence, par-delà même la matérialité et la perfection de ton œuvre, puissent-ils garder le souvenir ardent d’un être cher, imaginatif, désintéressé, bienveillant et affectionné.


Raymond Joyeux

Repost 0
Published by L'archipélien - dans nécrologie
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 15:27

 

Auteur de l'article
Nicole Audette, 17 articles (Sexologue)

Nicole Audette

Sexologue

Hommes et féministes : trop c’est trop

Hommes et féministes : trop c'est trop

Je recevais un homme un jour qui était l’incarnation du manque d’intrusivité envers les femmes. Il était fier de dire combien il admirait les féministes. Qu’il était doux et respectueux, qu’il ne se voulait pas dominant, car cela équivaudrait à avilir la femme.

Il était en relation depuis une quinzaine d’années avec une femme qui ne désirait plus faire l’amour depuis sept ou huit ans, même si elle disait ne pas être éteinte sexuellement et se masturbait de temps en temps. Cette femme exerçait un fort contrôle dans leur relation. C’est elle qui avait toujours décidé l’heure à laquelle ils pouvaient avoir des relations sexuelles. C’est-à-dire, jamais le jour, parce qu’elle ne se sentait pas fraîche, toujours le soir, après le dernier pipi du chien vers les 11 heures du soir, alors que lui n’était pas dans le meilleur de sa forme. Mais, rien à faire, quand elle disait « non », c’était « non ».

En questionnant l’enfance et la jeunesse de cet homme, j’ai appris qu’il était le seul garçon de la maison avec quatre sœurs. Son père, un homme parfois colérique, était très souvent absent de la maison à cause de son travail. Heureusement, car lorsqu’il a pris sa retraite, son épouse lui fît comprendre qu’il devait rester dans son coin et ne rien dire. Et oui, il semble que des couples comme cela existent. Il faut ajouter que cet homme a préféré se laisser mourir plutôt que de se faire soigner pour un cancer. 

Tout devenait de plus en plus facile de comprendre que cet homme n’avait jamais eu de modèle masculin auprès de lui, mais qu’au contraire, il avait été élevé par une mère contrôlante et dominatrice à qui il avait cherché à plaire, comme à toutes les femmes de la maison. Cet homme démontrait pourtant une belle agressivité dans d’autres sphères de sa vie, mais avec les femmes, tout était différent. Il le constatait bien.

Son attitude envers sa partenaire ne stimulait plus son désir à elle, une femme également très contrôlante . En fait, ce qui est souvent paradoxal chez les femmes, même les plus affirmatives, c’est qu’elles ont besoin d’un homme qui se tienne debout pour le désirer et non d’un homme qui fait ses quatre volontés. Ce qui ne signifie pas que les femmes n’apprécient pas la douceur, la tendresse et l’affection des hommes capables de s’imposer et de se respecter dans un couple. Là est la vraie égalité. 

Alors, si vous souhaitez être respecté, désiré et aimé messieurs, sachez vous respecter vous-mêmes tout en étant ouverts à écouter le point de vue de votre partenaire. Et surtout, ne soyez pas un « yesman », car vous risqueriez de récolter le sort que l’on réserve aux carpettes. Je vous assure que c’est la réalité, même si mes propos vous semblent durs à entendre.

Nicole Audette, sexologue

Spécialiste du traitement de l’éjaculation précoce.

Nicole Audette, M.A. sexologue Spécialiste du traitement de l'éjaculation précoce
Repost 0
Published by L'archipélien - dans psychologie
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 18:03

Auteur:Chambolle MusignyLa vie en low cost pour tous

En période de crise, lorsque l’on gagne 1 000 euros bruts par mois et que l’on ne veut pas renoncer complètement à la consommation, l'économie à bas coût n'est plus un choix mais une obligation.

Avec ce revenu, boucler les fins de mois est une tâche plus que difficile : plus qu'elles ne remplissent leur caddie, de nombreuses familles le passent au crible. Pour des milliers de personnes, faire un achat est aujourd'hui un acte de renoncement.

 

 

Dans ce contexte morose, la mode du low cost prend de l'ampleur, s'étend et ne semble pas vouloir faiblir. Bien au contraire. Les produits à bas coûts occupent une place grandissante dans la vie sociale et économique. Restaurants, voyages, voitures, assurances, produits électroniques, immobilier, loisirs, habillement, alimentation : rien ne semble pouvoir échapper au pouvoir d'attraction du low cost. Reste à savoir si ce dernier pourra survivre à la crise.

L'achat compulsif et disproportionné est une pathologie que nous rencontrons fréquemment. En revanche, faire des économies, même de façon compulsive, ne fait partie d'aucun tableau clinique. Personne n'est maladivement économe ; la remarque n'est pas anodine, car quand ils sont portés à l'extrême, tous les comportements d'achat, quels qu'ils soient, peuvent être source de problèmes.

La quête du prix le plus bas :

Autre certitude, le consommateur de l'ère de l'après-low cost ne sera plus le même qu'aujourd'hui. D'abord en raison des enseignements qu'il en aura tirés. Avec le low cost, l'acheteur est en train de découvrir qu'il peut se procurer les mêmes produits à un prix inférieur. Et le vendeur qui aujourd'hui entend vendre plus cher peut d'ores et déjà mettre la clé sous la porte.

De plus, après la crise, le client regardera davantage à la dépense et possédera une meilleure connaissance de ce que cache chaque article. Ce qui ne sera pas sans conséquence. Peu à peu, il va devenir plus difficile d'établir des profils de consommateurs et il faudra davantage parler d'occasions d'achat – avec d'importantes répercussions sur les stratégies commerciales des entreprises.

Les vidéos du web
PlayArrow
http://www.mtv.fr
PlayArrow
http://www.canalplus.fr
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
PlayArrow
http://www.mtv.fr
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
Vidéo sponsorisée

Votre bébé grandit, le temps passe trop vite ? Avec MonAlbumPhoto.fr réunissez vos plus belles (...)

www.monalbumphoto.fr [?]

A pouvoir d'achat constant, le même consommateur pourra ainsi acheter des marques de distributeur pour certains produits, et d'autres au prix fort. Il s'agit des tendances à venir : pour l'heure, le low cost se répand comme une traînée de poudre.

Le consommateur est passé d'une valorisation de ce que j'appelle la « fonctionnalité supérieure » à une valorisation de la « fonctionnalité nécessaire », à prix plus bas. Pour le dire autrement, pourquoi est-ce que j'achèterais une voiture avec toutes les options possibles alors qu'au fond, je n'en ai pas besoin ?

Cela dit, l’essence même du low cost n’est pas de réduire les prix mais bien de supprimer des coûts inutiles pour faire baisser les prix. Et d’ajouter : Il y a souvent confusion entre low cost et low price [prix bas] ; le premier, de toute évidence, implique de faire baisser les prix, tandis que l’autre s’inscrit dans une démarche de concurrence et consiste à rogner les marges de bénéfices.

JPEG - 19.1 ko
No comment

Quoi qu’il en soit, ce phénomène traduit surtout l’urgence de la situation, mais également, aussi paradoxal que cela apparaisse, une volonté de ne pas vouloir sacrifier son train de vie et de continuer à pouvoir accéder à des produits d’agrément ou de luxe. Les familles sont conscientes des problèmes économiques actuels, ainsi que de la nécessité de se serrer la ceinture mais elles veulent également maintenir le statu quo ; elles ont donc recours à des échappatoires afin de pouvoir assouvir certains caprices qui, sous une autre forme, seraient totalement inaccessibles.

Cette volonté de garder le même train de vie explique en grande partie le succès du phénomène du couponing. Avec les compagnies aériennes et les sites de prêt-à-porter, ils sont emblématiques de l’essor du concept de low cost. De fait, la recherche de bonnes affaires et de prix réduits sur Internet a augmenté de 64% l’audience de ces portails de réductions et de coupons qui offrent des loisirs à prix cassés.

Dans le même ordre d’idée, les ventes privées en ligne [qui proposent des déstockages en période hors soldes] sont une sorte de "ménagerie de verre", emblématiques de ce phénomène.

Pourtant, quel que soit la forme qu’il prend, la vérité c’est que pour des milliers de personne, le low cost permet de ne pas avoir cette sensation désagréable de rester à la traîne, de se résigner à porter tous les ans les mêmes vêtements, de visiter les mêmes magasins et d’acheter les mêmes articles.  

 

Auteur: Chambolle Musigny

In :AGORAVOX

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives