Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 17:42

Nous vivons dans ce monde. Un monde où notre pensée et notre jugement sont sérieusement conditionnés, un monde qui annule le raisonnement rationnel et va même jusqu'à nous faire sentir anormal d'avoir des doutes. Notre seule bouée de sauvetage pour conserver notre cerveau en santé, c'est de toujours s'accrocher aux faits.

Est-il concevable pour vous, vous qui avez du vécu et qui avez vu dans votre vie des criminels en fuite, des chasses policières, des événements majeurs, la crise d'octobre, le 11 septembre, les attaques de Londres, de Madrid, de Waco, est-il concevable pour vous qu'un jeune homme de 19 ans, visiblement blessé et sans armes puisse avoir fait sortir tout ce gratin d'armes et de militaires ?

Comment est-ce possible qu'un jeune homme de 19 ans ayant posé des bombes à Boston, dévalise un dépanneur ? Comment est-ce possible qu'après le meurtre d'un policier et le vol d'un véhicule cet individu et son frère « extrêmement dangereux » aient pu relâcher indemne le propriétaire après 30 minutes de fuite. Comment est-ce possible que ces individus avec leurs seuls sacs à dos aient pu nourrir une fusillade de deux cents projectiles et mêmes d'explosifs et de grenades "home made" dit-on ? (À 20min15 sec  : 200 coups de feu, hand made grenade, explosives...)

Comment est-ce possible que ce jeune sérieusement blessé ait pu s'enfuir en ne laissant aucune trace de sang (on dit avoir découvert des vêtements très ensanglantés près du bateau où il était caché).

Comment peut-on imaginer un terroriste « dangereux » qui ne prend pas un seul otage ? La prise d'otage est l'unique et le seul recours d'un terroriste traqué. Même blessé, un terroriste dangereux peut vous prendre en otage.

..."Il est clair que la sortie de tout cet incroyable arsenal militaire et de ces 9000 policiers et soldats armés est totalement aberrant et défie toute intelligence humaine. Mais malgré que cela défie l'intelligence humaine, nous l'acceptons comme étant "normal". Certains manipulateurs de conscience et de jugements possèdent l'art de tout nous expliquer et de tout nous "normaliser". Notre cerveau est mis à l'arrêt et nos pensées leur appartiennent. Nous en venons même à nous sentir anormaux de remettre en question.

Pour terminer, je vous invite à écouter la mère des deux frères. Elle a été interviewée par la télé russe. 

Lorsqu'on entend ce témoignage et qu'on se voit analyser l'événement, on ressent une lutte intérieure nous disant que nous avons tort de mettre en doute la bonne foi des autorités US et une voix nous dit que la mère est soi dans le coup ou soi aveugle du fanatisme de ses fils dont elle affirme être très près. Notre cerveau est conditionné. Nous devenons insensibles au monde réel et nous vivons dans ce monde virtuel meublé de bons totalement purs et sans taches, comme tous ces bons policiers qui nous ont fait des « press conferences » (opérations psychologiques) et qui luttent vaillamment contre ces criminels sans cœur et plein de ce fanatisme islamique en guerre contre notre liberté et notre mode de vie enviable. 

Le seul rempart à cette manipulation est d'en être conscient.

 

Serge Charbonneau

Québec

P.S. : Comme on ajuste l'histoire pour que le scénario puisse se tenir il est possible que les liens qui fonctionnaient lors de l'écriture de cet article deviennent inopérants rapidement si ceux-ci nous amènent trop éloquemment vers le questionnement."

Voir la liberté de la presse lors de l'événement

Le grand Boston totalement désert

Repost 0
Published by L'archipélien - dans internationales
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 17:39

La peur du transhumanismeserait elle la principale motivation des opposants au mariage gay ?

Que pense Dany Robert DUFOUR de la question.

Décidément, quand ce n'est pas la providence économique qui brise la foi du philosophe Dany-Robert Dufour, né en 1949, en la perfectibilité de l'espèce humaine, c'est la science, et en particulier la science du vivant, qui l'inquiète. Tout se passe comme si chacun de ses livres ressortait de l'enquête terminale, de l'ultime traité, et qu'il lui fallait avertir les populations des dangers qui les guettent.


DR
DR

Dans un de ses précédents livres, la Cité perverse (2009), il déplorait les sombres noces du capitalisme avec la pornographie ; il nous pilotait dans les arcanes de l'industrie du sexe avec l'art consommé du généalogiste, capable de dresser des ponts entre Pascal, Sade et Adam Smith, afin de nous sauvegarder des dérives pulsionnelles du pervers puritain. Son dernier essai, Il était une fois le dernier homme, nous propose une enquête encore plus radicale. Ecrit sur le mode du conte et de l'adresse à son amante, il est comme une défense et illustration d'une érotique de la connaissance, d'un genre particulier : une histoire de l'humanité et de sa fin probable racontée en 10 lettres à sa belle amie.

Ce n'est pas pour dire, mais la peur de la disparition est un puissant moteur d'écriture ! Sur quoi est-elle fondée chez Dany-Robert Dufour ? Tout simplement sur la menace de perdre à tout jamais ce qui constitue, selon lui, le propre de l'homme : sa néoténie, à savoir sa native imperfection, sa juvénilité prolongée, qui fait de lui un être bâclé, incapable de tenir sur ses jambes. Pourquoi cette crainte ? Parce qu'il se pourrait bien qu'à cette nature prématurée, avec ses carences, compensée par le langage et l'outil, nécessitant donc une longue quête symbolique, marquée d'embûches et d'interdits, d'aucuns voudraient épargner la peine de l'apprentissage, ôter la joie de la rencontre amoureuse et bricoler un corps à sa mesure - sans histoire, jamais vieux -, une sorte d'automate apathique ne pouvant connaître que de brefs moments d'acmé, convulsifs, et surtout pas cumulatifs.

C'est ce que Dany-Robert Dufour appelle dans une lettre adressée à son amante «le symptôme de Bambi», allusion directe à Michael Jackson, le héros «trans» par excellence : transgénérationnel, transgenre, transracial. La morale est claire. Ce que vous n'avez pas réussi à devenir - dans le cas de Michael : «Homme et femme, adulte et enfant, Noir et Blanc, ange et démon» - la science peut vous y aider ! Elle a le pouvoir de faire diverger l'humanité, et par conséquent de faire converger toutes les sciences du vivant en une seule science capable de vaincre la faiblesse de l'espèce humaine. Telle est, aux yeux de Dufour, l'ultime guerre qui a déjà commencé. Telle est la civilisation du tout à l'ego qui n'est pas sans ressembler à «l'éthique de l'homme majeur», ce transhumain cher au philosophe allemand Peter Sloterdijk, ouvert aux «automanipulations biotechnologiques». A quand le débat entre ces deux hommes encore humains ?


Il était une fois le dernier homme, de Dany-Robert Dufour, Denoël, 214 p., 18,50 €.

 

Bonne lecture à tous.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans anthropologie
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 19:37

Paradis fiscaux : Sarkozy protège Panama

Ratifié dans la précipitation en toute fin d’année, le traité de coopération fiscal avec le Panama a fait peu de bruit dans la presse.
En signant ce texte, la France permet à ce paradis fiscal de sortir de la liste noire des pays non coopératifs. Son gouvernement menaçait d’exclure les entreprise françaises de gros contrats, Nicolas Sarkozy a cédé au chantage de son homologue panaméen.

Un petit coin de parapluie pour un coin de paradis ». Si Georges Brassens ne figure pas dans son iPod, Nicolas Sarkozy a pourtant retenu le refrain. En signant à la mi-2011 avec son homologue panaméen un accord fiscal, le président a offert le dernier paraphe des douze sésames nécessaires pour sortir ce petit paradis fiscal d’Amérique centrale de la liste noire des pays non coopératifs. Restait au Parlement à ratifier le fameux traité. Ce qui tardait au président panaméen. De passage en France fin novembre, à Ricardo Martinelli, était-il venu plaider la remise en ordre de sa législation sur l’identification des actionnaires, l’absence de comptabilité des sociétés off-shore ou des titres au porteur ? Rien de tout cela à en croire Valérie Pecresse, la ministre du budget, qui qualifiait encore le Panama d’état « non coopératif»,  quelques jours auparavant. Le Président est surtout venu menacer d’écarter les entreprises Française des contrats mirifiques du pays : Alstom pour le métro de Panama city (déjà signé) ou la Compagnie du Rhône pour l’élargissement du canal.

Le 30 novembre, le gouvernement panaméen met ses menaces à exécution : la Coface qui assure les financements tricolores à l’export est mise hors jeu, fragilisant le contrat Alstom. Message reçu 5 sur 5 : le lendemain, le texte de ratification est déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale, et adopté dans la foulée. Qu’importe que « Le Forum mondial a jugé, en septembre 2010, que le Panama satisfaisait trois critères sur dix », explique Nicole Bricq, la nouvelle rapporteur général PS du budget au Sénat, qui emporte un vote négatif au Palais du Luxembourg.  Sans doute, ayant à cœur de mettre en œuvre la promesse présidentielle, « les paradis fiscaux, c’est fini »,  la majorité UMP à l’Assemblée blanchit de facto le Panama en ratifiant le traité.

http://www.marianne2.fr/Paradis-fiscaux-Sarkozy-protege-Panama_a214637.html

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 17:30

J'ai voté hollande et  je revendique l'exclusivité du terme "mariage " aux seuls couples mixtes ... Suis Je  pour cela un homophobe ? Je récuse fermement la distinction qui est faite entre les modernes pro mariages gay et les anti mariages  ultra archaïques .

 

Les paires d'hommes ou de femmes qui souhaitent s'unir devraient pouvoir le faire sans probleme à la condition qu'elles  respectent le "totem mariage" des couples mixtes...

 

Un peu de psychologie vaut mieux qu'une certitude idéologique.

 

Maintenant les socialistes ne sont pas à une contradiction près . Ils viennent d'instaurer le binome homme/femme pour les élections départementales de 2015.

 

Je ne serais pas surpris que le chef de file du lobby des  gays  revendique également un binome pour les homos au nom de l 'égalité.

 

Le monde est fou!

Repost 0
Published by L'archipélien - dans anthropologie
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 17:30

 Aldous internaute officiant sur agora-vox nous dit ceci:

 

 

"Le mariage homo n’est pas du tout spécifique à la France.

Il fait partie du package d’uniformisation législatif préalable à établissement d’un ’’gouvernement mondial unique’’ (terminologie de l’élite) qu’on nous présente en novlang sous le terme de ’’gouvernance mondiale’’
C’est la raison pour laquelle il est implémentée de façon simultanée sur presque tous les continents.
Contrairement à ce que raconte la fable médiatique l’initiative ne vient pas du tout de couples homosexuels ici ou là, mais bien du sommet.
Cette modification radicale du modèle reproductif et familial humain fait partie d’une vaste mutation qui passe aussi par la promotion du Gender, l’asexualisation des personnes et des comportement, la dislocation de la famille cellulaire naturelle.
Il y a deux motivations à cette mutation sans précédant dans l’histoire de l’humanité :
Une motivation politique et une motivation spirituelle.
La motivation politique est lié au rôle politique essentiel de la cellule familiale dans la transmission des valeurs et de la culture d’une communauté.
La mise en place d’un gouvernement mondial se heurte aux fait que les individus adhèrent à une communauté de valeurs et d’histoire. 
Il est donc indispensable de faire table rase de ces groupes culturels nationaux pour permettre la constitution d’une nouvelle identification, mondiale.
Cependant, un tel empire global sera sujet à des tentions internes inouïes. 
D’abord a cause des volontés de partition des divers groupes culturels (le fameux choc de civilisation) mais aussi parce que le gouvernement mondial ne peut être une démocratie et donc devra annihiler la conscience de ce qu’est réellement la démocratie au sein des foules.
Pour en maintenir la cohésion il faut donc réduire au minimum la conscience politique des individus.
L’intoxication médiatique fournie une bonne partie de cet effort de réduction mentale, mais il est contré par l’éducation familiale.
Il lui faut donc affaiblir aussi la capacité des familles à transmettre des valeurs et des cultures.
On obtient cela soit en détruisant la cohésion des familles comme depuis les années 70 (éclatement, recomposition) soit en mettant en place des modèles nouveaux permettant de produire des ’’Hommes Nouveaux’’ vierges d’influences familiales.
Ce rêve de tous les dictateurs est désormais possible grâce à la biotechnologie mais reste illégal.
Pour pouvoir le mettre en place, il faut légaliser la location d’utérus, l’invention de filiations artificielles permettant de légaliser l’achat de paillettes de sperme et d’ovules sur catalogue.
Et c’est la le vrai enjeu de la loi Taubira.
Les lesbiennes qui achètent du sperme sur catalogue sont l’avant garde qui permet de donner un débouché légal au trafic de sperme .
Par la suite, contrairement aux promesses du PS, les actions des Gays auprès du Tribunal Européen des Droits de Homme rendront aussi légal la location des utérus (la jurisprudence existe déjà).
Dès lors, gamètes et utérus seront des marchandises disponible dans un ’’marché libre et non faussé’’.
Rien n’interdira à des milliardaires, ou a des multinationales de se lancer dans l’élevage en batterie de l’humain dans des pays à bas coût.
Traduction : Entre un couple hétéro qui en moyenne à 2 enfants et Pierre Bergé qui pourra louer en toute légalité 5000 utérus à inséminer, le modèle traditionnel sera dépassé. Gamins disponibles pour être éduqués à la sauce mondialiste.
Sans parler du fait que la fertilité naturelle du couple hétéro diminue à coup de perturbateurs endocriniens et que les chercheurs prédisent qu’elle atteindra zéro dans moins de 50 ans.
L’autre aspect est de nature spirituelle, comme le montre la multiplication des activistes stipendiés procédant à des actes de désacralisation ciblant les lieux de culte chrétiens.
En effet le mariage fait partie des 7 sacrements chrétiens. Son attaque revêt un caractère mystique qui transparait dans le mode d’action choisi par les élites.
On aborde là le modèle de croyances des élites mondialistes, qui n’est pas l’athéisme, contrairement à ce que peuvent imaginer les laïcards français, lesquels n’ont pas lu la convention européenne des droits de l’homme et tombent des nues quand ils apprennent qu’elle garantie l’expression publique des convictions religieuses, notamment des rites. 

De tous les rites.
Les rites de ces élites transparaissent dans ses production culturelles, notamment par la généralisation des symboliques cabalistes et sataniques dans l’industrie musicale, la généralisation du gothique dans le cinéma et même la littérature jeunesse (zombies, vampires) et maintenant le culte de la mort dans la mode (têtes de morts sur les pyjamas pour enfants !) et la culture bourgeoise (multiplication des expos sur les Vanités)
Mais ne dites pas que cette culture est sataniste, vous passeriez illico pour un complotiste.
En plus cette élite réfute le terme. Elle préfère nettement se qualifier de luciférienne, persuadés qu’elle est de détenir la lumière."
Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 17:30

Petit échange au Sénat le 11 juin...

... afin de comprendre l'esprit des concepteurs de la loi :

"M. Charles Revet: L’anonymat du donneur de gamètes pose un problème qu’il faudra résoudre. En effet, j’ai reçu certains enfants issus d’une assistance médicale à la procréation avec tiers donneur qui m’ont fait part de leur volonté, pour différentes raisons, d’avoir accès à un certain nombre d’éléments.

M. le président: L’amendement n° 257 n’est pas soutenu.

Quel est l’avis de la commission ?

M. Jean-Pierre Michel, rapporteur: La commission y est défavorable.

Je vous le rappelle, mes chers collègues, nous avons eu un débat assez long sur cette question lors de la révision des lois de bioéthique. Un certain nombre d’entre nous étaient favorables à la levée de l’anonymat. Finalement, cette mesure n’a pas été adoptée. Vous connaissez l’objection soulevée, qui vaut ce qu’elle vaut…

M. Charles Revet: Il faudrait l’indiquer !

M. Jean-Pierre Michel, rapporteur: Si on levait l’anonymat, il n’y aurait plus de donneurs.

M. François Rebsamen: Eh oui"

Il s'agit donc de privilégier l'approvisionnement en donneurs afin d'assouvir les désirs d'adultes, au mépris des enfants. Bien joué, M. Michel !

Source :
http://www.senat.fr/seances/s201304/s20...

Ce qu'en pensent les concernés :

http://www.pmanonyme.asso.fr/

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 17:30

Les ingrédients de la politique du vide s'étalent avec vacuité sur la place publique:  Transparence, Mariage gay .  C'est moderne  et çà évite les vrais choix

 

Deux catégories de politiciens, je vous dis :

 

-Servir sans se servir

-Se servir sans servir.

 

Je laisse totale liberté aux uns et aux autres de se ranger dans la catégorie de son choix a dit le président.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 17:59

 

Déclaration de situation patrimoniale au titre de :
Ministre des outre-mer
N O M :
LUREL
P R E N O M :
Victorin
Déclaration actualisée au 31 mars 2013
Renseignements personnels
Année de naissance :
20 août 1951
Profession :
Régime matrimonial :
Communauté des biens
Enfants à charge :
Profession du conjoint
:
Fonctionnaire territoriale
Autres mandats ou fonctions :
Conseiller régional
I -
Immeubles bâtis et non bâtis
Maison d’habitation
principale : VIEUX-
HABITANTS
Case ancienne
VIEUX-HABITANTS
(Annexe)
Terrain agricole
Sainte-Rose
Terrain agricole
Saint-Rose
Appartement à Paris
Construction
Reconstruction
Achat de 2 500 m
2
Achat de 2 500 m
2
La suite sur le site du gouverne-  ment
Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 18:41

Habituellement une personne se suicide  par dépit amoureux , par désespérance .  Jusqu' à ce dimanche ,j'ignorais que l'on pouvait se suicider par solidarité .

 

C'est ce à quoi j'ai assisté hier soir sur TV Guadeloupe   , dans l'émission 7 actu animée par MASSICOT . Invité pour s'expliquer sur sa décision de  voter oui au mariage gay  ; après avoir déclamé son désaccord sur le sujet , le sénateur -maire de Pointe Noire  avait bien du mal à cacher son malaise   .

 

Ses contorsions verbeuses  donnaient peine à  voir .: " J'ai évolué sur la forme mais j'ai pas changé sur le fond " " j'ai réfléchi et je me suis résolu à voter le texte par solidarité de gauche" affirmera t il  en substance .

 

Hypocrite comme j'ai rarement vu  ,il s'est bien gardé de nous dire que  le boa que lui ont fait ingérer ses pairs du parti socialiste est le prix  payé  pour assurer sa  réélection.

 

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 17:30

Le septième continent

On a longtemps cru que notre planète ne comportait que 6 continents, mais comme on n’arrête pas le progrès, depuis une trentaine d’année, un septième continent s’est créé, mais il sera compliqué de l’habiter, et pour cause : il est constitué de matières synthétiques que notre société de consommation rejette chaque jour dans la nature.

Ce continent improbable qui fait provisoirement 3,43 millions de km² se trouve en plein Océan Pacifique, entre la Californie et Hawaï et a été découvert en 1997 par le capitaine Charles Moore, continent qu'il a baptisé « Great Pacific Garbage Patch ». lien

Il est dû aux courants marins qui ont aggloméré 2 grandes plaques de déchets plastiques dénommées Eastern et Western Pacific Garbage Patches lesquelles ne cessent de s’agrandir, triplant de taille en moins de 20 ans, ce qui représente déjà quasi 6 fois la superficie de la France.

Cette ile, la plus grande décharge du monde, a une surface estimée entre 1,5 et 3,5 millions de kilomètres carrés, avec une densité de 5 kg de fragments de plastique par km², sur une profondeur moyenne de 10 mètres. lien

Une étude plus récente démontre qu’il y aurait en fait 2 « iles » distinctes, une plus proche du Japon, et l’autre de la Californie, éloignées chacune d’environ 1000 km des côtes.

Globalement, sur les 260 millions de tonnes de plastique produites chaque année dans le monde, on estime que 26 millions de tonnes finissent dans les océans, alors que d’autres études plus modestes évoquent un chiffre situé entre 3 et 8 millions de tonnes de détritus plastiques. lien

Quand l’on sait qu’en France, nous sommes passés de 500 000 tonnes en 1960 à 6,5 millions de tonnes de plastique en 2006, on comprend à l’échelle de la planète le problème que posent les sacs en plastique, et autres dérivés. lien

Rien que pour fabriquer une paire de basket, il faut déjà 6 litres de pétrole. lien

Les seuls emballages en plastique que nous utilisons représentent tout de même 70 000 millions de tonnes tous les ans, soit la consommation en carburant d’une ville de 80 000 habitants, même si les emballages plastiques ne représentent que 1,4% issu du pétrole extrait dans le monde. lien

Bien sûr, depuis, il existe des plastiques que l’on dit dégradables, sauf qu’une partie de ceux-ci sont aussi à base de pétrole auquel est ajouté un additif qui favorise la dégradation de l’emballage sous l’action, entre autres, de la lumière. lien

Quant aux plastiques traditionnels, suivant leur composition, ils finissent toujours par se désagréger, mais il faut attendre pour cela entre 20 ans pour un emballage plastique et 450 ans pour une bouteille…alors que chaque jour qui passe amène son nouveau lot de plastique dans les mers et les océans. lien

Les entreprises qui s’enrichissent avec l’utilisation du pétrole ont beau affirmer que tout est fait pour valoriser la fin de vie des plastiques, citant en exemple la Suisse, l’Autriche ou l’Allemagne, lesquels recyclent plus de 70% de leurs déchets plastiques, le 7ème continent est pourtant une triste réalité. lien

Auparavant, les débris que nous rejetions étaient digérés par les micro-organismes marins, mais le plastique n’excite pas leur appétit, et ils s’accumulent sur une épaisseur qui peut aller jusqu’à 30 mètres.

Des 2006, le programme des Nations Unies pour l’environnement dénombrait déjà  46 000 morceaux de plastique pour 2,5 km² d’Océan, mais Charles Moore, le découvreur de ce « continent », est moins optimiste, estimant à 300 000 morceaux de plastique par km², avec des pointes à plus de 1 million de débris.

A ce 7ème continent pourrait s’en ajouter d’autres puisque le même phénomène est en train de se mettre en place dans l’Océan Atlantique Nord, ainsi que dans l’Océan indien, tout comme dans le Pacifique Sud, la difficulté étant de repérer ces zones, car souvent la plus grande partie du plastique se trouve sous la surface, donc indétectable par satellite.

La Méditerranée n’échappe pas à ce phénomène, et si l’expédition MED (méditerranée en danger) évalue à 115 000 particules de plastique par km², il est probable que, d’après François Galgani, ces quantités risquent d’augmenter considérablement avec le temps. lien

Cette courte vidéo montre comment, et où sont en train de se développer ces gyres.

Tout ça ne fait pas les affaires des poissons qui confondent régulièrement les micro-morceaux de plastique qu’ils avalent, les prenant pour du plancton, ou des tortues (photo) qui s’étouffent en avalant ces morceaux de plastique, les confondant avec des méduses. lien

Les animaux marins qui passent là sont piégés par les débris les plus grands, ou ingèrent les plus petits, ce qui les suffoque, ou obstrue leur système digestif.

Une baleine à bosse est morte de faim, l’estomac obstrué par 17 kg de plastique, dont 2 pots de fleur, et un bidon en plastique… 1 millions d’oiseaux, plus de 100 000 mammifères trouvent la mort chaque année des suites de ces déchets flottants. 

Ce continent fait tout de même des heureux, tel le « patineur des mers » (l’halobates sericeus) qui pond ses eaux sur tout ce qui flotte : plumes d’oiseaux, pierres ponces… et pour qui ces nouvelles iles sont une bénédiction, mais cela va aussi déséquilibrer tout l’éco système, en augmentant la population des crabes, dont ils sont la nourriture.

Pourtant, il existe peut-être une solution.

En effet chacun sait que les matières plastiques sont à base de pétrole, et qu’il est possible de faire le parcours en sens inverse : refaire du pétrole avec du plastique.

C’est d’ailleurs ce qu’a fait Akinori Ito, de la société japonaise Blest, en mettant au point une machine capable de transformer 1 kg de plastique en 1 litre de pétrole, sans pour autant produire du CO². lien

(Démonstration dans cette vidéo)

Le procédé est maintenant pensé à une échelle plus grande, et la société Sita UK à lancé fin 2010 une usine de transformation des déchets plastiques en diesel.

Les déchets, une fois broyés sont transformés en lamelles, qui chauffées par pyrolyse à plus de 400° permettant à terme de produire du diesel utilisable directement. lien

Ainsi 1 tonne de déchets plastique se transforme en 750 litres de combustible.

De là à imaginer une plate forme off shore installée au milieu de ce 7ème continent afin de transformer les millions de tonnes de plastique, en autant de pétrole, supprimant du même coup le problème que posent ces déchets aux poissons, et autres tortues, il y a un pas…

C’est le pas que veut faire Boyan Slat.

Ce jeune néerlandais de 19 ans, entouré d’une équipe d’ingénieurs, d’experts, de modélistes, et d’étudiants, a lancé un projet original : avec une plateforme flottante, il compte dévier les masses de plastique vers une plateforme de nettoyage, autonome énergétiquement grâce à l’énergie des vagues et à celle du soleil, et assure, s’il trouve les fonds nécessaires, pouvoir peut-être (l’étude est en cours) débarrasser en 5 ans les tonnes de déchets plastique qui se sont accumulées dans les océans. lien

Il précise quand même n’en être qu’au ¼ de ses travaux d’investigation, même si les résultats préliminaires sont encourageants. lien

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

26 millions de tonnes de plastique, cela correspond tout de même à près de 20 millions de tonnes de pétrole, soit 30% de ce que consomment le parc automobile français, poids lourds y compris, et ça permettrait en tout cas de signer la disparition de ce continent fantôme pour le plus grand bonheur de millions de poissons, et de quelques être humains, attachés à préserver la beauté de l’océan…même si ces éventuels 20 millions de tonnes de pétrole restent modestes face à ceux qui sont extraits des nappes traditionnelles de pétrole.

Plus insolite, le cabinet d’architectes néerlandais WHIL se propose de transformer ces amoncellements synthétiques en véritables territoires, créant ainsi des iles artificielles, utilisant ces déchets comme des matériaux de construction, et permettant d’accueillir les populations qui seront bientôt chassées de leur iles d’origine, suite à la montée du niveau des eaux des mers, construisant sur ces iles flottantes des bâtiments durables et autosuffisants au point de vue énergétique.

La première ile flottante envisagée serait de 10 000 km² et pourrait voir le jour bientôt, capable d’accueillir ainsi près de 500 000 réfugiés climatiques.

Si l’idée peut faire sourire, elle a au moins le mérite de pointer du doigt ce problème, tout comme celui du réchauffement climatique, mais sa réalisation est problématique car cette zone est internationale, et il sera difficile de trouver un état qui voudra assumer la responsabilité de ces iles artificielles, et encore moins s’engager dans une opération de nettoyage…

Pour relativiser tout ça, on peut regarder avec intérêt l’histoire de notre chère vieille terre racontée en 2 minutes sur cette vidéo.

 Comme dit mon vieil ami africain : « il est grand, l’homme qui se sait petit ».

L’image illustrant l’article provient de « ericaeromodelism974.unblog »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

L’émission « le dessous des cartes » s’est penché sur le problème et l’on peut voir ce court documentaire de 12 minutes sur ce lien.

Sur ce lien, un film, « addicted to plastic ».

Articles anciens

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

Histoire d’un coup de foudre

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

L’homo automobilus

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Qui a tué Stan Meyer

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on a pas de pétrole, et pas d’idées non plu

 

Auteur Olivier CABANEL in Agora-vox

Repost 0
Published by L'archipélien
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives