Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 12:52

Puisque nous ne devons compter que sur nous-mêmes,face aux menaces de derives politiques mortifères provenant de leaders syndicaux  auto-proclamés représentants du peuple guadeloupéen et autres agitateurs masqués accapareurs sans mérite de destins collectifs.

Nous , Saintois et résidents de l'archipel des Saintes, affirmons avec force notre volonté a demeurer  français   ainsi que notre  droit a nous administrer nous mêmes, dans la dignité et la préservation de nos libertés publiques garantissant   notre singularité.

Exigeons de la part de ceux qui cherchent a nous éconduire le respect des échéances électorales.

Convaincus  que le devenir de la population Saintoise ne saurait être traité en 18 mois , nous rejetons par avance toutes manoeuvres d'arrimage de l'archipel des Saintes à une collectivité territoriale autonome de Guadeloupe .

Réclamons ,à  échéance de 2014,l'édification d'une Collectivité Saintoise de droit commun - District de Terre de bas, District de Terre de haut-  régit par l'art 72 de la constitution.


Contenu de l'art 72
 

« Les collectivités territoriales de la République sont les communes, les départements, les régions, les collectivités à statut particulier et les collectivités d'outre-mer régies par l'article 74. Toute autre collectivité territoriale est créée par la loi, le cas échéant en lieu et place d'une ou de plusieurs collectivités mentionnées au présent alinéa.

Les collectivités territoriales ont vocation à prendre les décisions pour l'ensemble des compétences qui peuvent le mieux être mises en oeuvre à leur échelon.

Dans les conditions prévues par la loi, ces collectivités s'administrent librement par des conseils élus et disposent d'un pouvoir réglementaire pour l'exercice de leurs compétences.

Dans les conditions prévues par la loi organique, et sauf lorsque sont en cause les conditions essentielles d'exercice d'une liberté publique ou d'un droit constitutionnellement garanti, les collectivités territoriales ou leurs groupements peuvent, lorsque, selon le cas, la loi ou le règlement l'a prévu, déroger, à titre expérimental et pour un objet et une durée limités, aux dispositions législatives ou réglementaires qui régissent l'exercice de leurs compétences.

Aucune collectivité territoriale ne peut exercer une tutelle sur une autre. Cependant, lorsque l'exercice d'une compétence nécessite le concours de plusieurs collectivités territoriales, la loi peut autoriser l'une d'entre elles ou un de leurs groupements à organiser les modalités de leur action commune.

Dans les collectivités territoriales de la République, le représentant de l'Etat, représentant de chacun des membres du Gouvernement, a la charge des intérêts nationaux, du contrôle administratif et du respect des lois. » 
Article 72 de la Constitution du 4 octobre 1958

Art 72 de la Constitution,tout l'art72  rien que l'art 72 ...j'attends vos signatures.
Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans politique
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 19:45
LMC,sénatrice  maire de Basse Terre  n'a pas  supporté  de voir le prévôt de terre de haut lui brûler la politesse en portant à la présidence de l'ump guadeloupe son ennemie Chaulet, ex en tout( député, maire, conseiller général, conseiller régional).

Aussitôt les résultats  des élections connus -69 suffrages ! Non!?... Une pipe!- entourée de ses proches,elle  s'était jurée de se venger de celui dont elle fut la marraine politique.

La démission de tous les militants UMP de Basse Terre/Gourbeyre n'etait qu'un préalable, mal évalué par  Klip et Klop ;ainsi qu'on peut les voir en caricature(de gros ventre et  chafouin) dans le FA du jeudi 7 janvier 2010.

Le 5 Décembre 2009 ,alertée par le chargé de communication de la Ville de Basse Terre , la direction ump Paris  etait a deux doigts d'annuler l'élection du président Chaulet  et,  une fois encore les deux zigotos croyant avoir définitivement éliminé la menace Objectif Guadeloupe, ne s'en inquiétèrent pas outre mesure...On connaît la suite.

In petto,  la feuille de route de leur exclusion a été parachevée lors du  passage  en guadeloupe de MLP ,à la veille des fêtes de fin d'année ;missionnée par son mentor Élyséen grand amateur  comme vous savez de gros rouge qui tache, quand il s'agit de se débarrasser de quelques tet a lak politiques.

 Aussi,depuis hier, au niveau national , messieurs  l'ex président et l'ex secrétaire départementaux de l'ump jouent petits bras puisque la sanction sera sévère-Carabinée , selon les voeux de LMC- pour avoir dérogé aux statuts du parti de Monsieur Raoult un homme qui ignore tout de la réalité de la région qu'il supervise  depuis Paris.

Par ailleurs  au niveau local, ils (gros ventre et chafouin)ont été pries de se taire sous peine de graves révélations ...Manieuses ???

A ceux qui doutent de mes propos, je leur demande de s'interroger sur les mobiles  de la rencontre qui a eu lieu jeudi 7 janvier 2010 entre  Monsieur Madinécouty (l'homme des missions délicates de LMC) et le prévôt vaincu/cul terreux  en sa mairie  de Terre de Haut .Monsieur Magot alias Bernier aurait intérêt a se méfier...


UMP /section de terre de haut oxymore de RPGN(rayons petites et grandes niches)...Aucun élu aux régionales 2010 ,en dépit de la troisieme place du prévot sur la liste.


Au  prochain épisode de la série le lièvre et le champion...
Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans politique
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 18:14
Un véritable fiasco ! L'élection des deux députés français appelés à siéger à titre d'observateurs au Parlement européen, qui devait avoir lieu mercredi 13 janvier à l'Assemblée nationale (Le Monde des 5 et 28 décembre 2009), est repoussée sine die. En tout cas, elle n'aura pas lieu avant l'été. "On verra d'ici à la fin de l'année", susurre le "M. élections" du gouvernement.
Le tout, maintenant, est d'habiller la reculade. La faute aux Espagnols - qui ont pris depuis le 1er janvier la présidence, pour six mois, du Conseil européen -, comme le prétend l'exécutif ? Alors que le dernier Conseil européen, réuni les 11 et 12 décembre 2009 à Bruxelles, avait décidé de lancer sous la présidence espagnole la procédure permettant de faire passer le nombre de membres du Parlement européen de 736 à 754, "les Espagnols ne sont plus aussi pressés". "Ils estiment qu'il ne leur sera pas possible de réunir une conférence intergouvernementale pour adopter le nouveau protocole", explique M. Marleix. Zapatero a bon dos.

Mais quid, alors, des mesures transitoires qui avaient été envisagées : envoyer au Parlement européen des représentants "observateurs", dont l'"élection" aurait été entérinée après-coup ? "Le Parlement n'admettra pas la présence d'observateurs en son sein avant l'adoption du protocole", déclare ingénument le secrétaire d'Etat à l'intérieur. Et pour cause ! Les députés européens n'ont pas du tout - mais alors pas du tout - apprécié la manière dont le gouvernement français avait envisagé de pourvoir les deux sièges supplémentaires revenant à la France depuis l'entrée en vigueur, le 1er décembre 2009, du traité de Lisbonne. Celui-ci s'est tout bonnement pris les pieds dans le tapis. D'abord, en n'anticipant pas une situation que le Conseil européen de décembre 2008 avait pourtant prévue. D'autres pays l'ont fait, en appliquant une règle simple, consistant à prendre en considération, pour l'octroi des sièges supplémentaires, le nombre de voix obtenues aux élections européennes. Dans ce cas, la "régularisation" ne pose aucun problème.

"Simulacre de démocratie"

A la veille de l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, le premier ministre, François Fillon, a demandé par courrier au président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, de désigner deux députés, un de la majorité et un de l'opposition, pour aller au Parlement européen. Quelque peu gêné de la mission qu'on lui avait confiée, M. Accoyer a décidé d'en passer par un vote en séance, qui devait avoir lieu le 13 janvier. Mais cette solution n'offre pas plus de garanties, quoi qu'en dise Nicolas Sarkozy, qui assurait, le 12 décembre 2009, à l'issue du Conseil européen, qu'elle avait eu l'aval de ses partenaires. "C'est ridicule, la polémique n'a pas de sens", balayait le chef de l'Etat, affirmant que la question était "réglée".

De fait, l'opposition, toutes composantes confondues, a indiqué qu'elle refusait de participer à ce "simulacre de démocratie". Les juristes consultés ont fait savoir que, sur le plan juridique, la solution envisagée - "étrange et anachronique" - s'exposait à une contestation qui avait toutes les chances d'être jugée recevable. Et le gouvernement a enclenché la marche arrière, quitte à se passer de deux eurodéputés supplémentaires. Champion !

Patrick Roger
in leMonde
Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans politique
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 05:40
Tu étais de la race des hommes qui fait aimer la Politique.Ta grande sensibilité,ton sens de l'état,ta rigueur intellectuelle ne pouvaient laisser indifférent.

La déliquescence de la politique menée depuis 2007,tu as du la vivre à la puissance mille...Difficilement supportable de voir a la tête de l'état une telle incompétence...Le sens de l'honneur et de l'image de la France dans le Monde , qui plus que toi ne pouvait supporter  qu'il soit autant malmené ? 

Tes idées,ton passage au ministère des affaires sociales ont façonné des milliers d'hommes et de femmes d'horizons divers ...C'est toi qui est a l'origine de la création de l' entreprise intermédiaire pour promouvoir l'économie solidaire ; pour le travailleur social que je suis,  tu resteras  une référence intellectuelle et morale majeure i.

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans nécrologie
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 19:04
L'Archipel des  Saintes- singulièrement la commune de  terrre de haut  -se voit ridiculisé  une fois de plus au niveau politique ,a cause de la fatuité des prises de position  d'un élu matamore sans vision ni épaisseur ; leader intérimaire par défaut  de la droite sarko/ fascisante.

Aprés l'épisode malheureux(lire article sur le sujet) de la Clé en 2003 et le pied de nez  des élections législatives de 2007 ,ou il s'etait  fait tourneboulé par LMC qui lui préféra Dorville; notre petit prévot, faute d'avoir l'envergure nécessaire pour prendre ses responsabilités, se trouve de nouveau au coeur d'une  comédie politique dans  son  role d'éternel  cocu contrarié...
Porté par sa seule ambition,il cherche les vents portants pour esperer  se hisser au  plus  haut niveau de la classe politique mais  sa marque de fabrique originelle le condamne a n'etre qu'un lievre  comme on 'en  utilise dans les courses hippiques pour faire le train au champion jusqu'au rush final(lire l'article sur le sujet,ici meme) 

L'opposition gagnerait a dénoncer la naiveté de cet homme avide de louanges(lire mon poeme l'archipel implosif),.Je pense que le moment est propice  pour conduire des actions citoyennes  de façon a déloger  ce petit chefaillon ;je prends le pari  que des l'instant ou  le soutien de l'ump et de ML P viendra  à lui manquer il sera  contraint ,par la force des évènements de Mars 2010,  de  faire allégeance a Lurel pour espérer garder ses avantages financiers de Maire.
 
Le compte a rebours a commencé pour lui... Il le sait, maintenant qu'il est relégué en solde  aux Rayons des Petites et Grandes Niches.  RPGN  au grand bazard Chaulet/Bernier

mots clés:Rayons, Petites, Grandes, Niches ...RPGN
Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans politique
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 18:59
Eric Raoult le secrétaire national de l’UMP chargé de l’outre-mer, est intervenu hier, lors du journal de RCI, interrogé par Thierry Fundere.
Verbatim.

Thierry FUNDERE : Philippe Chaulet a refusé ce matin tout diktat de Paris en vue des régionales, comment réagissez vous à de tels propos ?
Eric RAOULT : L’ensemble de ceux qui ont entendu Philippe, savent que Philippe dit souvent la même chose, mais Philippe est président du comité départemental de l’UMP, il sait bien que sa formation, ce n’est pas l’union des martiniquais patriote, c’est un mouvement national, présidé par Xavier Bertrand dont Philippe Chaulet est le président du comité départemental et dont Louis MOLINIE est secrétaire départemental, c'est-à-dire que tout annonce prématurée de candidature qui ne respecterait pas les statuts serait une erreur, et je rappelle à Philippe Chaulet que sa formation politique, l’UMP a des statuts qui prévoient que les municipales et les cantonales sont du domaine du comité départemental mais que les élections régionales et législatives sont du domaine d’une commission nationale d’investiture. Si Philippe et Louis annonçaient une liste qui ne serait pas validée par la commission d’investiture il s’agirait d’une
liste dissidente. D’ailleurs ce n’est pas simplement à l’UMP que cela se passe comme cela, Victorin LUREL est la personnalité du parti socialiste, il est investi par le parti socialiste de Paris et pas de PAP, donc la particularité, Philippe Chaulet oublie les statuts. Philippe  est même un ami, un copain, mais là, il se trompe, et là c’est important qu’il puisse revenir à des termes je dirais qui ne sont pas ceux du mot compagnon. Philippe Chaulet est gaulliste, il le sait bien qu’entre compagnon on ne parle pas de diktat, Paris est la capitale de notre pays commun et même si Philippe fait de telles déclarations à mon avis il se met en marge, il ne respecte pas les statuts de sa formation.

Thierry FUNDERE : Bien ! In fine, c’est vous qui décidez, c’est Paris qui décide ?
Eric RAOULT : Parce que c’est dans tous les départements comme cela, parce que c’est la même chose en Martinique qui va voter dimanche prochain. Parce que je suis élu de la Seine Saint Denis, et qu’en Seine Saint-Denis, ce n’est pas à Bobigny, c’est à Paris. Les législatives et les régionales, c’est Paris, et les cantonales et les municipales c’est PAP. Philippe devrait le savoir, il est le président du comité départemental.

Thierry FUNDERE : Des voix s’élèvent au sein de l’UMP Guadeloupe avec de plus en plus d’insistance pour dire qu’il y aura une liste dissidente si MLP est imposée dans cette bataille.  Est-ce que ce sont des menaces que vous prenez au sérieux ?
Eric RAOULT : Ecoutez, on n’a pas à jeter l’opprobre contre qui que ce soit. MLP est ministre de l’Outremer, elle représente l’outremer et elle le fait bien auprès du chef de l’état pour défendre les intérêts de la Guadeloupe donc je crois véritablement dans beaucoup de départements on aimerait avoir un ministre qui défende les intérêts de nos administrés. Les remarques qui viennent, sont de Philippe Chaulet et sont tout à fait inadmissibles, en l’occurrence, l’UMP c’est une formation politique nationale c’est pas une superette du coin de la rue, c'est-à-dire que nous sommes dans une formation politique comme d’autres peuvent l’être dans d’autres partis politiques de façon à ce qu’il puisse y a avoir je dirai un accord entre les uns et les autres. L’important c’est qu’il ne s’agit pas d’un diktat mais de règles  qui doivent être respectées et donc en fonction de cela je dirais que tout à la fois MLP a une
place à tenir et elle la tiendra et en l’occurrence l’esprit de rébellion qui semble être celui de Philippe Chaulet, ne peut pas être admis et ne le sera pas. C’est la raison pour laquelle, je pense que dans les heures qui viennent nous aurons l’occasion d’apprendre que l’UMP a demandé à Blaise ALDO de pouvoir être chargé d’une mission de préfiguration de cette liste. Il faut rassembler la droite, il faut tenir compte de l’atout que MLP a, et il faut tout faire pour battre Victorin LUREL, c’est la feuille de route que nous pourrions proposer à Philippe Chaulet.

Thierry FUNDERE : Donc vous mettez Blaise Aldo en orbite. C’est cela
Eric RAOULT : Blaise Aldo est un homme qui compte, Blaise Aldo est un homme qui ne fait pas d’opprobre ou d’oukase contre qui que ce soit, Blaise Aldo est une personnalité qui a aussi été en Guadeloupe, une personnalité qui compte et en fonction de cela nous ne pouvons pas accepter, je le dis carrément, je le répète car Philippe est quelqu’un de sympathique, mais il ne peut pas vous savez ce que disais le général de Gaulle, faire sa petite cuisine dans son coin. Ben non, on est dans une formation politique nationale, c’est la raison pour laquelle je pense que Blaise ALDO aura dans les heures qui viennent l’occasion de prendre une responsabilité avec l’ensemble de celles et de ceux qui veulent réussir pour la Guadeloupe. Et celles et ceux qui veulent réussir pour la Guadeloupe, il y a bien évidemment la ministre de l’outremer Marie Luce Penchard.

Thierry FUNDERE : Une responsabilité de future tête de liste
Eric RAOULT : Ecoutez il a...

Thierry FUNDERE : C’est votre candidat ? C’est votre candidat ?
Eric RAOULT : c’est pas mon candidat, le président du comité départemental a reçu de moi-même en date du 21 une lettre lui demandant de nous faire des propositions pour le 31. 21 décembre pour le 31 décembre. On a attendu jusqu’à aujourd’hui 5 décembre sans avoir de réponse, il ne s’agit pas d’un bras de fer contre Philippe Chaulet il s’agit de rappeler à Philippe Chaulet, en l’occurrence que les élections régionales sont des élections très politiques, pour les élections municipales et cantonales, Philippe réunit son comité départemental, pour les élections régionales et législatives cela se passe c’est vrai à Paris, avec l’avis des uns et des autres. Nous avons demandé à Blaise ALDO de pouvoir nous faire des propositions, il aura comme des responsabilités de contacter les uns et les autres, bien évidemment Philippe Chaulet, bien évidemment Louis MOLINIE, les maires, les conseillers généraux, mais il faut un homme
d’union, et je pense qu’aujourd’hui blaise ALDO est mieux placé pour représenter cette union que Philippe et malheureusement aussi que Louis.

Thuzerry FUNDERE : Bien, c’est  une manière aussi de court-circuiter les instances locales de l’UMP ?
Eric RAOULT : Non, cher monsieur vous savez je suis avec une double casquette à la fois dans la même fonction que Philippe Chaulet dans la Seine Saint Denis et en l’occurrence les choix qui ont été fait dans mon département ne m’ont pas convenu, pour autant je les respecte. Et donc il ne s’agit pas de court-circuiter qui que ce soit, il s’agit de confier à Blaise Aldo une mission que Philippe Chaulet n’a pas rempli. Blaise Aldo ne va pas tout faire tout seul, il va écouter les uns et les autres. Mais il est important qu’il n’y ait pas une sorte de sécession entre guillemets pour des hommes comme Philippe Chaulet qui ont toujours eu un attachement à l’unité à la fois des gaullistes et à la fois de la droite. Donc je dirais que si Philippe Chaulet avait mené à bien la mission qui lui avait été confiée, Blaise Aldo n’aurait pas été nommé, c’est parce qu’il y a eu vacance de décision que nous avons décidé de désigner Blaise Aldo. Blaise Aldo a comme mission d’écouter les uns et les autres et de faire des propositions, pourquoi il doit les faire parce que le centre national de l’UMP, pas seulement pour la Martinique mais pour l’ensemble des départements de France hexagonale et d’outremer doit présenter au conseil national de l’UMP, des propositions qui seront avalisées le 30. La Martinique n’est pas en dehors, la Martinique est dans l’ensemble français. (?)
 

source :blog indiscretions
Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans politique
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 17:33

Nos politiciens dans leur grande majorité n'ont rien a envier aux délinquants abuseurs sexuels sur personne( mâle préférence) en état de faiblesse...


Ainsi,chers lecteurs,ma crainte  est que dans notre petit pays terriblement égoïste et jouissif - c'est le génie made in gwada-nos politiciens "élites frileux-d'orgies- orgasmiques " aiment le peuple  asservi à leur  seul bon plaisir .

Fort heureusement,il y a des citoyens-référents ,observateurs de l'ombre,dont l'empathie naturelle pour le peuple, empêche à cette caste d'assouvir ses cruels desseins. ;à l'approche des échéances régionales de 2010 ,leur mode opératoire d' harcèlements, de menaces et de fausses promesses  est très explicite de leurs intentions mal placées.

Au Viol  ,CITOYENS.!!!

En 2003 déjà, ils avaient   voulu avec un aplomb incroyable  abuser du peuple de guadeloupe;ils s 'étaient repartis les rôles : rabatteurs, aguicheurs et leurs  lots de fausses déclamations d'une guadeloupe centre du monde régit par l'art 74 de la Constitution Française .A peine les résultats publiés , ils avaient traité l'électeur d'immature  ,oubliant leurs propres turpitudes.

Janvier 2009 ,cachés derrière le mouvement social ,certains élus mafieux ont vu la une opportunité d' operer  un viol en pleine rue par  kalbandage; la majorité silencieuse n'a pas approuvé ce "bas-kanal" ;et ,grâce a la vigilance de courageux blogueurs,elle n'a pas manqué de dénoncer ces affabulateurs élus "fwancé" en mal  d'identité ethno-centrée. 

En 2010, les tenants de L'etat Karibean Popularie de  guadeloupe, ont décidé de "façader "(stratégie du cheval de Troie)derrière une personnalité tangente grand amateur de  gente masculine et juvénile: expert  en glisses  urétro-génitales suintantes de vaseline camphrée  :un petit coup a droite, un petit gauche à la recherche de bols fecaux à déflorer ...Muhahaha! au zouel!

Je veux croire que ce viol en réunion paré d'un  label  démocratique  échouera comme en 2003 et que  les auteurs de ces  manigances seront  neutralisés pour longtemps ...

La porte  des abymes est plus proche de l'enfer que du purgatoire.

Mots clés:

V  antard

E  nflure

N  oceur

D  uperie

R  evanchard

E  phebe

D  uplicité

I    ncompétent La porte  des abymes est plus proche de l'enfer que du purgatoire.

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans politique
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 06:58

Louis MOLINIE

Cat:  
La primaire a lieu en octobre 2009

Maire de Terre-de-Haut

Il n’y a de bon vent que pour celui qui sait  où il va…
Nous savons ce que nous voulons.
Prenons avec détermination le vent de l’ambition pour notre pays.

Parce  que  nos  institutions  le  veulent  ainsi,  et  parce  que  des  élus  courageux  et responsables se sont battus pour l’obtenir, la région est, par ses compétences, au cœur du quotidien des Guadeloupéennes et des Guadeloupéens.

Malgré les promesses, la réalité s’impose et les espoirs sont déçus. Nos conditions de vie devaient s’améliorer, elles se sont dégradées. Une grande dynamique d’investissement et d’aménagement devait transformer nos territoires, elle a cédé sous l’impuissance, l’immobilisme ou la contradiction. Ce décalage entre les discours et les actes porte en lui les germes du discrédit.

À ne pas savoir ce que l’on veut, on finit par ne rien avoir…

Comme vous, j’aime profondément la Guadeloupe. Je suis attaché à la vigueur de ses racines, à la force de ses traditions, à la noblesse de ses valeurs.

Leur aspiration au changement est forte et ils ont rappelé nombreux, encore tout récemment, combien elle est légitime. Ma démarche entend leur en donner les moyens.

Je fais partie, comme d’autres, de cette nouvelle génération d’élus qui pensent et qui souhaitent prouver que cette aspiration passe nécessairement par un changement d’ambition, de direction et de méthode. Je suis de ceux qui pensent qu’une rupture s’impose pour en finir avec l’impuissance qu’éprouve la région à décider de son avenir.

Après avoir contribué à structurer et à renforcer notre Mouvement en Guadeloupe, après avoir été à la rencontre des élus, des militants, des sympathisants, après avoir reçu le soutien et les encouragements d’un grand nombre d’entre eux, je souhaite conduire, avec vous et pour vous, cette grande entreprise de reconquête de la région.

Cette reconquête passe par un projet, une feuille de route qu’avec vous je veux tracer.

J’en ai la volonté sincère, la conviction profonde, la force et la détermination.

Donnez-m’en les moyens, donnez à notre Mouvement la dynamique de la reconquête.

Je crois à l’imagination, à l’énergie, à l’intelligence des Guadeloupéennes et des Guadeloupéens.

Profession de foi: 
Molinie.pdf
Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans politique
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:59

Voici pourquoi la luette enfle avant de  tomber chez certaines femmes...LoL


LONDRES - Les scientifiques britanniques ont publié dans le Sunday Times les résultats d’une étude qui établissent sans le moindre doute possible que le point G est dans la tête. Des décennies d’erreur ont conduit les mâles de toute la planète à explorer en vain la cavité vaginale pour y localiser l’épicentre du plaisir féminin. "Nous savons désormais avec certitude que la fellation ou l’introduction d’un doigt dans le fond de la gorge est beaucoup plus efficace pour provoquer l’orgasme chez la femelle" a déclaré le professeur Marc D. du King’s College.

Contacté par la rédaction, le Vatican n’a souhaité faire aucun commentaire

Mots clés. point G , luette,appendice charnu

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans actualités
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 12:31
Qu'estce qui se cache dans ce monument de pierres, quels sont les secrets de son édification ,un lien pour tenter d'en savoir un peu plus:
http://wiki.france5.fr/index.php/KHEOPS_REVELE
Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans actualités
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives