Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 17:30

Je vous livre brut de décoffrage un point de vue dans lequel l'auteur ou les auteurs dénonce(nt) l'excès du Capitalisme...Prenez en ce que vous voulez pour vous faire une opinion mais évitez de verser dans l'excès inverse ;c'est a dire: la défense d'un " Nationalisme" ethnocentré (black or white)car ,sachez le,la locomotive de l'obstracisme ou de l'exclusion se décline en de multiple versions,toutes mortifères ...

 

 

Comme aux échecs, patiemment, intelligemment, cyniquement, le nouvel ordre mondial avance ses pions et ses pièces sur l’échiquier des nations et des peuples.


La disparition de la Belgique en tant que nation est bel et bien programmée, les outils habituels des "Maîtres du monde" sont en branle, les opinions publiques seront bientôt convaincues.

 

Derrière cette "fatalité" Belge, le jeu d’effondrement des blocs "nations" déroule son fil, tranquillement. La régionalisation se concrétise, s’affirme, inéluctable.

 

La France, bien sûr, l’éternelle Jacobine, instigatrice de l’égalité pour tous sur son territoire, a longtemps fait exception : l’Allemagne est une fédération, l’Italie ou l’Espagne ont fait le choix du Régionalisme, et le Royaume-Unis sont "des royaumes" unis ....

 

La nation, vu par la communication des "maîtres du monde" est pourvoyeuse de guerre ...N’est-ce pas ? ... Mais pour qui prétend détenir le monde et en édicter les règles, c’est surtout un sujet de contrariété. La nation, surtout si elle est puissante, identitaire, comme peut l’être, par exemple l’Iran (nb : qui n’est pas constituée uniquement de Perses ; ne mélangeons pas ethnie et patrie) ; la Nation, disais-je, reste le seul rempart capable d’offrir au peuple une alternative au modèle cynique que souhaite nous imposer l’Empire et ses Banksters.

 

C’est aussi l’espace où les ressources sont nationales, et appartiennent donc aux habitants de la Nation. Dans une Nation, il y des citoyens, et avec l’histoire un "Destin" national...

 

Cette notion ne correspond pas du tout aux agrégats des "maîtres du monde". Pour eux, déposséder un peuple primate qui ne sait pas quoi faire de son Cobalt, éradiquer une race de sauvage parce qu’elle occupe un territoire "intéressant" ...Où est le problème ??

 

L’empire utilise toujours tous les moyens disponibles pour parvenir à ses fins...Car l’empire est amoral, c’est un business man. Les nations sont dans son collimateur, et ça ne date pas d’hier ...

 

Dans notre future Europe des Régions ... La Région PACA pourra passer des contrats de développement à l’instar d’un état, avec le Piémont ou la Lombardie ... Par exemple, l’Alsace Lorraine et la Ruhr trouveraient certainement des avantages à harmoniser leur réseau ferroviaire .... Et pour les Régions pauvres ... Bah, on Creuse.

 

Mais des micro-états, chargés de certaines prérogatives ( l’ordre public..), capables de légiférer ( droit à l’avortement, euthanasie, justice, taxes ...)... comme de vrais petits états américains...cela en fait rêver plus d’un ! Pensez, ce retour à une moderne féodalité, ses duchés, ses ducs et ses duchesses, cette prédominance de "l’entre-nous" du même beau monde sur le reste du monde.

 

La notion régionaliste cadre pleinement avec les attentes des "maîtres du monde", les règles du jeu économique, politique, sociétal qu’ils voudront imposer ne seront plus opposables. Les contestations pourront être facilement contenues ou réprimées , au pire régionalisées mais toujours sanctionnées .

Mais revenons à notre chère Belgique, tourmentée à nouveau par sa triangulation géographique entre la riche Hollande, la puissante Allemagne et notre douce France.

 

Le pays des Belgae où déjà à l’époque de César coexistait tribus celtes et germaniques, a été envahi par les Vikings, in-conquis par Philippe le Bel, placé sous couronne Espagnole, puis l’empire Austro-Hongrois ... Le roi des Belges reste un Habsbourg ... Que d’aventures vécues côte à côte et si souvent unis dans les combats, Flamands et Wallons ....Alors pourquoi ce divorce ???

 

La polémique ? Quelle polémique ? Les Wallons sont des fainéants, les Flamands des fascistes.... D’ailleurs ils ont collaboré en 40 ... La voilà la polémique mise en avant par les médias officiels ???? .... Même principe mis en avant avec l’opposition entre la Ligue Lombarde et ces fainéants de Napolitains ...là aussi, relayé par les médias officiels.

 

En explosant la nation Belge, la Wallonie risque effectivement, d’être en difficulté budgétaire, bien au contraire, les Flandres bénéficieront pleinement de la manne économique du port d’Anvers (et pourquoi pas, d’un rapprochement Régional avec la Région du Zélande ??). D’un point de vue politique, il n’y aurait plus de parole Belge sur la scène internationale, les "deux nouveaux états" seraient en fait deux régions sans État ...

 

On peut alors s’imaginer ce nouveau non-pays avec Bruxelles, en Région autonome, un peu comme le Vatican...

 

Pourtant, le Régionalisme, le Fédéralisme, peu importe à quelle sauce on les met, sont des concepts séduisants, et pour beaucoup ils présentent principalement des "avantages" positifs.

 

En effet, la proximité, le pouvoir d’agir localement, d’être plus proche des « citoyens » ... De construire ici un nouvel arrêt de bus, de déclarer là une "zone Franche"... C’est déjà le cas ! Et ça ne va pas s’arrêter là puisque le pouvoir législatif des régions sera bientôt accru, notamment avec les possibilités offertes par les réformes des lois sur la décentralisation entre 2002 et 2004 (« acte II »), notamment avec la loi constitutionnelle du 28 mars 2003 relative à l’organisation décentralisée de la République française. Cette loi a posé le principe de l’autonomie financière des collectivités territoriales et inclus les termes "région" et "décentralisation" dans la Constitution.

 

Les petits Périclès régionaux pourront satisfaire leurs potentats locaux ... Voyez la Vendée ! Alors que l’état régalien, par son Préfet, aurait du faire respecter la loi en matière de construction en zone dangereuse, les élus locaux, pour satisfaire l’électorat, ont distribué les permis de construire ... Quelle aubaine pour les promoteurs immobiliers !

 

N’oublions pas, que l’État est un empêcheur de faire comme on veut chez nous, à « Trifouilli les oies » ! Il est surtout le garant de l’unité des lois sur le territoire ; et sous sa houlette patriarcale, l’intérêt général prévaut aux intérêts individuels. Dur !

 

Les citoyens peuvent avoir l’illusion qu’avec la Régionalisation (ou le Fédéralisme), ils vont avoir plus de poids sur les décisions qui influencent leur vie quotidienne. C’est un leurre : en échange de ces « petits » pouvoirs locaux, les lois fondamentales, celles qui édictent les règles économiques et politiques, ne leur seront plus accessibles...D’ailleurs, ne nous y a-t-on pas doucement habitué, étape par étape, avec la construction européenne ? L’obscur Herman Van Rompuy, Président non élu de la Commission Européenne, peut désormais, et ce dans la plus totale immunité, articuler les politiques globales souhaitées par nos « maîtres » sans que nous ne puissions rien y faire.

 

L’alternative au modèle de l’Empire, sera dès lors verrouillée par une élite lointaine, débarrassée des contraintes versatiles du suffrage démocratique. Le rapt démocratique lors du référendum du 29 mai 2005, opposant un « non » incontestable de 54,67 % à la constitution « Giscard » ne nous a-t-il pas démontré à quel point le « citoyen » est méprisé ? Nos « maîtres » auraient souhaité un peu plus de docilité… Heureusement, le traité de Lisbonne a rectifié le tir de cette plèbe réfractaire.

 

Mais réjouissons nous ! L’abstention massive aux dernières Régionales est un vrai signe d’espoir, il ne faudrait peut-être pas prendre les Français pour plus imbéciles qu’ils ne le sont ! Nos potentats locaux s’attendaient-ils à ce que les électeurs cautionnent une nouvelle fois leurs magouilles ?

 

La Nation et son unité territoriale est la seule dimension, la seule force à l’échelle mondiale, qui peut permettre à un peuple de faire valoir sa différence, son point de vue, son particularisme. Aldébaran

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 17:30
 

Après l'excellent "Osez la masturbation féminine", de Jane Hunt,  plongez vous dans "Un petit bout de bonheur, petit manuel de clitologie" de Rosemonde Pujol. Cette octogénaire (88 ans), aborde sans complexe un sujet qu'elle qualifie de "continent noir". Après avoir fait des centaines d'entretiens avec des femmes de tous âges, de toutes professions et de toutes confessions, les exemples qu'elle cite (comme représentatifs) sont assez éclairants. Le clitoris est soit ignoré, soit conspué.


Seul organe humain qui n'a aucune utilité - à part celle de donner du plaisir aux femmes -, le clitoris a été de tous temps réduit à néant. Soit par un discours moralisateur et castrateur, soit carrément par les armes à travers l'excision - l'ablation du clitoris - , qui concerne encore plus de 150 millons de femmes dans le monde (pour en savoir plus, voir le site du GAMS). L'excision n'est pas seulement un fait "culturel" qui ne concernerait que certaines parties du monde. En France, au début du XXème siècle, Marie-Bonaparte, petite-nièce du fameux 1er et disciple accomplie de Freud, s'est faite opérer trois fois pour retirer le clitoris, qu'elle considère comme une remise en cause de sa féminité (on dit souvent qu'il s'agit du pénis féminin).


687px-Clitoris_anatomy_labeled-en.jpgD'abord, un clitoris, à quoi ça ressemble ?

 

Beaucoup vous diront qu'il savent, bien sûr, un petit bouton au dessus du vagin et de l'urête, caché par les lèvres de la vulve. Raté. Le clitoris ne se résume pas au "bouton", certes fort utile, qu'on aperçoit. Le clitoris mesure 8 à 11 cm et ressemble à ce que vous voyez à droite, en rose foncé.

 

Etonnant non ?

 

C'est grace aux deux "jambes" qui entourent le vagin que la pénétration procure du plaisir aux femmes : par le frottement contre la paroi du vagin, elle même en contact avec le clitoris.

 

Mais ne nous racontons pas d'histoires. La partie du clitoris qui peut (parfois avec un peu de pratique et de décontraction) nous faire grimper au rideau (au plafond ou sur le toit comme chacune préfère), c'est le petit bouton visible que l'on peut stimuler de milles manières possibles (pour des idées, consulter le "Osez la masturbation féminine"). Il possède près de 8000 terminaisons nerveuses (plus que le gland du pénis !) reliées quasi directement au cerveau. Lorsqu'il est stimulé, c'est lui qui déclenche donc l'orgasme. Pour celles qui sont curieuses de voir ce que ça peut faire, je conseille vraiment le premier épisode de la saison 3 de Desperate Housewife. Ca permet de voir ce que ça fait un orgasme, la première fois (en tous cas, chez Bree).

 

Quand on réfléchit deux secondes, la négation de cet organe essentiel pour le plaisir féminin est tout bonnement aberrante. En laissant planer une ignorance aussi importante, sur l'anatomie féminine, la société prive des millions (des milliards ?) de femmes de la possibilité de jouïr. Donc, tout simplement, de vivre une sexualité épanouie.

 

J'entends la remarque : "t'exagères, la société a vachement évolué..." Le sous entendu n'est pas loin : "tu fais un peu ton hystérique, non ?" (sur l'hystérie des féministes, je vous renvoie à l'article consacré à ce sujet dans le premier n° d'Osez le féminisme).

 

Si tout va bien, quelques questions alors :

> Combien de fois avez-vous entendu prononcer en public le mot "cunilingus" ? Alors que les mots "pipe" ou "sucer", sont monnaies courante, même s'ils sont souvent utilisés pour insulter (des femmes généralement).

 

> Avez-vous vu l'exposition "le Zizi sexuel" à La Villette ? Magnifique travail sensé lever les tabous et expliquer enfin pour de vrai la sexualité aux enfants. Pour de vrai... pour les hommes. Pas une seule fois le mot clitoris n'est prononcé. Il est même absent du lexique de l'ouvrage consacré à l'exposition (lexique pourtant sacrément fourni).

> Combien de jeunes filles assument se masturber alors que pour les garçons, la découverte du plaisir - et donc de son corps - fait partie intégrante de la puberté et est considéré comme quelque chose de tout à fait banal ?

> Combien de femmes assument devant leur conjoint de se masturber, voire lui proposent de le faire ensemble ? Alors que lorsqu'un homme se masturbe, on considère que "c'est normal". Est-ce que quelqu'un a trouvé le gène qui expliquerait que les hommes aient une libido débordante et les femmes une libido terne et ennuyante ?

> Pourquoi le clitoris est-il absent de tous les schémas de présentation des organes sexuels féminins qu'on nous présente au collège ?


Nous vivons dans un monde encore sacrément marqué par des millénaires de négation et d'injonctions faites aux femmes de ne pas jouïr (religieuses, psychanalitiques ou autres). En 2010, on croirait réver et pourtant, des milliers de femmes n'ont jamais découvert cet organe incroyable qui peut leur procurer en deux-trois mouvements (ou un peu plus) une sensation de plaisir et d'apaisement que tous les massages du monde, les tisanes et les bons bouquins ne sauront remplacer.

 

Alors: les filles, prenez un miroir et observez votre sexe. Trouvez votre clitoris et découvrez comment il fonctionne (généralement, à merveille).

 

Comme le souligne Rosemonde Pujol dans son ouvrage, qu'elles aient quelques années ou plus de 80 ans, les femmes ont la une chance inouïe : celle de pouvoir se faire jouïr à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, seules, à deux ou au nombre qu'elles veulent, juste pour le plaisir... Alors franchement, profitez-en !

 

 

Source: chroniques du sexisme ordinaire

Repost 0
Published by L'archipélien - dans éducation
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 15:07

 

Parmis les 4 etats civils ci-après, lequel est celui de ma bisaîeule Rosiette ,née à la Dominique; habitation morne patate, matricule no 139 ;cultivatrice  au grand ilet  qui obtint le 16 Aout 1848 le patronyme de BELENUS avec ses 7 enfants :

 

-Narcisse,

 

-Sallie,

 

-Alexandre:probablement la branche de terre de bas 

 

-Julien:père de mon grand père st jean chrysostome dit gain

 

-Victor,

 

-Augustin ,

 

-Augustine:grand mère  du père Georges MAGLOIRE .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1813
Age: 4
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St Mark and St Luke
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Patate Morne
Record Date:                

 

1817

 

 

Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1810
Age: 10
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St David and St Patrick
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Louis Chasot
Record Date: 1820

 

 

Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1811
Age: 6
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St Patrick
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Delice
Record Date: 1817
Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1811
Age: 6
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St Peter
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Veuve Milliard
Record Date: 1817

 

 

Intuitivement, j'opte pour le premier, sans assurance;car ,sait on jamais ,les autres sont aussi probables...

 

Moi,du reste,"Gain fouyé patat", je me suis toujours posé la question sur ce sobriquet ,que  m'envoyait  enfant à la figure certains parmis mes  camarades...N'est-ce pas ti Rojé !? Et tant d'autres...

 

lienhttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/eb/DominicaMap.gif

Repost 0
Published by L'archipélien - dans généalogie
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 20:01
Dependencies, 1812-1834
Court, Land

View Image

Preview

Name: Rosiette
Parish: St Mark and St Luke
Colonial Dependency: Dominica

There's more to see

A picture of the original document

And things like

Estimated birth year Age
Nationality Gender
Owner Name Record Date

 

Name:  Rosiette
Birth:  abt 1813
Residence:  1817 - St Mark and St Luke,
Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1813
Age: 4
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St Mark and St Luke
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Patate Morne
Record Date:                

 

1817

 

 

Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1810
Age: 10
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St David and St Patrick
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Louis Chasot
Record Date: 1820

 

 

Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1811
Age: 6
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St Patrick
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Delice
Record Date: 1817
Name: Rosiette
Estimated birth year: abt 1811
Age: 6
Nationality: Creole
Gender: Female
Parish: St Peter
Colonial Dependency: Dominica
Owner Name: Veuve Milliard
Record Date: 1817
Repost 0
Published by L'archipélien
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 17:30
20 mai 2010 : jour historique !
Le biologiste américain John Craig Venter, entouré de son équipe de 24 chercheurs, vient d’annoncer la création de la première cellule vivante dotée d’un génome synthétique. Cette prouesse représente une avancée considérable dans la compréhension des mécanismes de la vie et ouvre la voie à la fabrication d’organismes artificiels pouvant produire notamment du carburant propre.
 
C’est lors d’une conférence téléphonique organisée par le journal Science (qui a publié les résultats des travaux), que John Craig Venter a affirmé que la nouvelle cellule constituait « la première espèce autoreproductrice que nous ayons eue sur la planète à avoir pour parent un ordinateur ».
 
 
Son étude, intitulée « Création d’une cellule bactérienne contrôlée par une synthèse chimique du génome », annonce : « Nous rapportons la conception, la synthèse et l’assemblage de 1,08 Mb du génome Mycoplasma mycoides JCVI-syn 1.0, numérisés à partir des informations sur la séquence du génome et sa transplantation dans un Mycoplasma capricolum, cellule receveuse, pour créer de nouveaux Mycoplasma mycoides, cellules qui sont contrôlées uniquement par le chromosome synthétique. L’ADN présent dans les cellules n’est que de l’ADN conçu par synthèse y compris (...) les polymorphismes et les mutations acquises au cours du processus de construction. Les nouvelles cellules ont les propriétés phénotypiques prévues et sont capables d’autoréplication. »
 
En clair, les scientifiques du Craig Venter Institute viennent de mettre au point une bactérie dont le patrimoine héréditaire a été construit par synthèse informatique et chimique, et qui est aujourd’hui capable de se diviser pour se reproduire. La cellule a été créée en écrivant un code génétique sur ordinateur, puis en combinant un assemblage d’éléments chimiques, afin de créer un chromosome. C’est la naissance de la vie synthétique ! « Il s’agit de la création de la première cellule vivante synthétique au sens où celle-ci est entièrement dérivée d’un chromosome synthétique », explique Venter. « Ce chromosome a été produit à partir de quatre flacons de substances chimiques et d’un synthétiseur, le tout ayant commencé avec des informations dans un ordinateur. »
 
Le travail de Craig Venter, qualifié d’« exploit technique impressionnant » par le généticien Stephen Scherer, chercheur à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto, a une portée, on le voit, qui dépasse largement le seul cadre scientifique ; il amorce aussi une remise en question philosophique et religieuse de première importance. Venter a ainsi estimé que sa création était « un pas important tant scientifiquement que sur le plan philosophique. » Cette percée « change ma vision de la définition de la vie et de son fonctionnement », ajoute-t-il encore
Certains puristes ont déjà fait remarquer que Venter n’avait pas proprement "inventé" une nouvelle espèce bactérienne mais avait, plus exactement, "copié" le génome d’une bactérie existante. En effet, le génome mis au point par le biologiste américain est la copie d’un génome existant, celui de la bactérie mycoplasme mycoïde, mais avec des séquences d’ADN supplémentaires pour l’en distinguer. Les chercheurs ont transplanté ce génome synthétique dans une autre bactérie, la microplasme capricolum, réussissant à activer ses cellules. Il n’en demeure pas moins que la démonstration est faite : on peut créer par synthèse la molécule ADN et cette création synthétique peut, dans un environnement adéquat, entrer dans le cycle de la vie.
 
Quelles pourront être les applications de ces travaux révolutionnaires ? « Si ces techniques peuvent être généralisées, la conception, la synthèse, l’assemblage et la transplantation de chromosomes synthétiques ne seront plus des obstacles aux progrès de la biologie synthétique », écrivent les chercheurs dans un résumé de leur étude. Craig Venter a déjà annoncé qu’il allait tenter de concevoir des algues capables de capturer le dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre, et de produire de nouveaux carburants propres. Mais ses ambitions ne s’arrêtent pas là, puisque des recherches sont également en cours pour accélérer la production de vaccins, fabriquer de nouvelles substances chimiques, des ingrédients alimentaires ou encore des bactéries capables de purifier l’eau. Nous semblons rentrer véritablement dans une nouvelle ère scientifique.
Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 17:13

Repost 0
Published by L'archipélien - dans photo
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 17:30

Il me plait de vous informer de notre situation de néo -esclave européen, à travers ce post d'un internaute sur le Figaro

 

 

 

 

 

Un néo-esclave européen de la dette

 

Un coup d'Etat financier et politique en 4 actes

 

vendredi 21 mai | 16:44

 

1er acte : La France privatise la création monétaire. En 1973, le ministre des Finances Giscard d'Estaing (sous la Présidence de Pompidou, ancien directeur général de la banque Rothschild) modifie les statuts de la Banque de France à travers la loi 73-7 pour lui interdire de faire des avances ou des prêts à l'Etat.

 

2ème acte : On européanise cette règle. En 1992, l'article 104 du traité de Maastricht interdit à la BCE et aux Banques Centrales Nationales de consentir des avances ou des prêts aux États ou Collectivités Publiques. Cette loi s'étend donc à toute l'Europe.

 

3ème acte : La règle passe dans la proposition de Constitution européenne. L'article 123 du traité de Lisbonne reprend mot pour mot le libellé de l'article 104 du traité de Maastricht.

 

4ème acte : Sarkozy bafoue 200 ans de démocratie française. Le traité de Lisbonne a été adopté en France par M. Sarkozy le 04/02/2008 alors que le référendum sur la Constitution européenne avait été rejeté en 2005 par 55% des Français.

 

Et la France dans tout ça ?

 

Avant la loi de 1973, la dette n'existait pas en France. Du 1/01/1976 au 31/12/2006, la dette de la France s'élève à 1.142,7 milliards d'euros après les remboursements déjà effectués. Mais cette dette entraîne des intérêts composés qui la font augmenter à chaque seconde. Les intérêts totaux de la dette du 01/01/1976 au 31/12/2006 s'élèvent à la somme de 1.142,2 milliards !

 

Dit autrement, l'Etat doit pour la période du 1er janvier 1976 au 31 décembre 2006, 0,5 milliard au titre du capital et 1.142, 2 milliards au titre des intérêts cumulés de la dette. Ces intérêts dus continuent à générer des intérêts. C'est-à-dire que 99,95 % de la dette sont constitués uniquement des intérêts cumulés de 1976 à 2006 et que la France a été incapable de rembourser malgré le taux élevé des impôts durant toute cette longue période (30 ans). Si la France avait pu continuer à se financer à taux 0 à la Banque de France ou à la BCE, la dette serait quasi nulle !

 

 A la lumière de ce qui précède, on prend conscience que la finance a opéré un véritable coup d'Etat en substituant avec la complicité de dirigeants politiques le droit régalien des Etats de frapper leur propre monnaie. Cela ne s'est d'ailleurs pas fait en un jour, mais c'est une autre histoire.

 

 La finance est devenue le cancer de notre société.

 

 Comme le cancer, la finance créée à l'origine pour irriguer le corps économique fonctionne maintenant quasiment exclusivement pour son propre compte.

 

Comme le cancer, les mécanismes de régulation ont été supprimés grâce au libéralisme.

 

Comme le cancer, la finance épuise les ressources de la société pour se développer.

 

Comme le cancer, le seul objectif de la finance est de croître sans limite.

 

Comme le cancer, la maladie s'est généralisée à travers la mondialisation (métastases).

 

Comme le cancer, la finance est en train de tuer l'organisme qu'elle parasite.

 

Comme le cancer, lorsque la finance aura tué le système, elle sera emportée. [...]

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 17:30

Detcheverry quitte l’UMP

Le sénateur de Saint Pierre et Miquelon Denis Detcheverry claque la porte de l’UMP. Motif de la discorde : il reproche au parti de la majorité de mépriser son archipel.

Fichier:Saint Pierre et Miquelon Map fr.svg

  « Je qualifie l’UMP de grosse machine un peu autiste qui fonctionne en faisant du nombrilisme hexagonal, et même parisien, a-t-il déclaré au micro de RFO. J’attends beaucoup de choses depuis cinq ans, mais les résultats ne sont pas là. »
Le député dénonce notamment une politique « d’assistanat », « des rustines que l’on met sur une vieille chambre à air ».
La décision n’est pas venue sur un coup de tête. Dans des courriers adressés au président du groupe UMP au Sénat, Gérard Longuet, et au secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, le sénateur soulignait son « amertume » et « sa colère » « face au peu de considération dont le parti a fait preuve pour mon action politique de terrain en faveur de mon territoire et de sa population ».

Denis Detcheverry

 

Des Outre-mers déconsidérés
« Si la France souhaite laisser tomber Saint-Pierre-et-Miquelon malgré des siècles de prospérité et le patriotisme de ses habitants, qu’elle ait au moins la décence et l’honnêteté de le dire », écrivait-il dans une note sur Saint-Pierre et Miquelon.
« Il serait grand temps qu’on cesse de se contenter de flatter l’ego des ultra-marins et qu’on leur permette d’intégrer pleinement la République française », ajoutait-t-il

Changement d’étiquette donc, mais pas abandon de la vie politique. Denis Detcheverry siégera désormais aux cotés du RDSE, Rassemblement démocratique et social européen.

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 17:30

Libre durant 6 heures

Le plus vieux prisonnier de France, Pierre-Just Marny, détenu à la prison de Ducos en Martinique, sera libre durant 6 heures et placé sous escorte militaire.

Martinique : Libre pendant 6 heures
Ecroué pour un triple meurtre, Pierre Just Marny est le plus vieux prisonnier d?Europe. Pour la première fois depuis 45 ans, il va bénéficier d?une permission de sortie de quelques heures sous haute-surveillance.

 

La date de sa sortie est gardée secrète pour éviter tout trouble à l’ordre public. Pierre-Just Marny sortira, c’est sûr, mais pour 6 heures. Le plus ancien prisonnier de France va goûter à quelques heures de liberté, après presque un demi-siècle de détention. Condamné à la prison à perpétuité pour un triple meurtre, Pierre-Just Marny est sous les verrous depuis septembre 1965. Il a aujourd’hui 66 ans.

Autorisation de sortie
Depuis deux ans, Pierre-Just Marny réclame sa libération. Elle est conditionnée par un examen effectué par le centre d’observation situé à Fresnes. Mais pour le plus vieux prisonnier de France, il est impensable de retourner dans l’Hexagone où il a passé 43 ans derrière les barreaux. Son retour en Martinique en 2008 lui a permis d’apercevoir son île natale à travers le hublot de l’avion, l’escorte militaire à sa descente et les vitres du fourgon lors de son transfert à la prison de Ducos. Depuis, il attend de pouvoir sortir. Il le pourra, mais pour 6 heure de temps seulement. Une autorisation exceptionnelle de 10 heures à 16 heures pour voir sa famille, et sous escorte militaire. La décision a été prise lundi par ordonnance de la Cour d’appel de Fort-de-France

 

source collectif Dom

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 17:30

 

Quand, lors de la campagne électorale de 2007, François Bayrou avait fait de la dette publique la priorité des priorités dans son discours et qu'il prônait dans son programme qu'il soit inscrit une clause dans la Constitution Française, stipulant que le gouvernement n'a pas le droit de présenter un budget en déficit de fonctionnement, les partis de droite et de gauche s'étaient moqués de lui. Voilà qu'aujourd'hui, force est de constater qu'il avait entièrement raison. Mais une majorité de Français a préféré croire aux promesses irréalistes d'un bateleur de foire !

 

http://www.nirgal.com/wakeup/dette

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives