Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 18:30

Deux affaires de viol secouent l’église

Après la mise en détention provisoire de deux curés soupçonnés de viols sur mineurs, les prêtres doivent faire face aux suspicions.

La Réunion : L'Eglise dans la tourmente
L'Eglise à la Réunion doit faire face à deux affaires de viol sur mineur de moins de 15 ans. Deux curés ont été placé en détention provisoire.

Afficher l'image en taille réelle

  Ecoute, échanges, discussions… l’église communique depuis peu sur ces affaires de viols sur mineurs. Des lieux et des temps de parole sont proposés aux chrétiens et aux prêtres qui tentent de comprendre pourquoi des hommes d’église sont sous les verrous, car accusés de viols. Des moments d’échanges importants pour le vicaire général Lilian Payet : «  On est dans la souffrance, il faut parler  !  » a-t-il assuré au micro de Télé Réunion.

Première affaire
Elle éclate en décembre dernier. En cause, un prêtre de 71 ans. Le père Michel Tual. Il officie à Bas-Panon. Inquiété par la justice pour des affaires d’agressions sexuelles, l’évêque de la Réunion, Gilbert Aubry, lui demande de remettre sa démission. Le curé sera finalement mis en examen et placé en détention provisoire pour agressions sexuelles sur mineur de moins de 15 ans, corruption de mineurs et tentative de viol. Des faits perpétrés sur une dizaine de jeunes garçons qu’il recevait parfois chez lui. C’est une des ses anciennes victimes présumées, aujourd’hui âgée de 25 ans, qui a porté plainte.

 

Afficher l'image en taille réelle

Deuxième affaire
A peine un mois et demi après l’affaire Tual, du nom du curé soupçonné de pédophilie, une autre affaire d’agression sexuelle met en cause un curé. Il s’agit du prêtre Jacky Hoarau, âgé de 51 ans et officiant à Sainte-Marie. Le curé est soupçonné de viol sur mineur. Des faits qui se sont déroulés en 2008 et 2009. Placé en détention provisoire au début du mois de février, il est accusé de viol sur mineur de moins de 15 ans par personne ayant autorité. Une seule victime est connue dans cette affaire. Un enfant de chœur à qui il réclamait des fellations. Sa demande de remise en liberté a été refusée en milieu de semaine, du fait de sa séropositivité connue depuis 20 ans. Un risque qu’il a fait courir à sa jeune victime.

 

Afficher l'image en taille réelle

Position de l’église
Dès le signalement de cette deuxième affaire à l’évêché par la mère de la victime, l’église a voulu être irréprochable. C’est elle qui a alerté la justice au mois de janvier. Dès l’interpellation du prêtre Hoarau, les deux vicaires généraux de la Réunion, Daniel Gavard et Lilian Payet ont tenu un point presse, mais sans questions de la part des journalistes. Face à la presse Lilan payet a lu le communiqué de l’église  : "Nous faisons confiance à la justice pour qu’elle fasse toute la vérité… Nous voulons manifester notre soutien et notre  prière à toutes les personnes concernées par cette affaireNous redisons notre confiance aux 125 prêtres qui sont au service de l’Eglise à la Réunion". Petit à petit, la parole s’est libérée. Les chrétiens veulent comprendre, et l’église communique.

Depuis la première affaire, Monseigneur Gilbert Aubry, l’évêque de la Réunion, est en repos à l’île Maurice jusqu’à la fin du mois de février.

source;collectif dom

Ps:Qui a dit que nous irons tous au paradis?...Entrez en Polmareff, mon pére.Amen .

Partager cet article

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives