Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 18:31

Le professionnel de terrain que je suis ,depuis 1981 ,s'interroge quotidiennement sur les réponses à apporter aux jeunes placés sous mains de justice ,pour des faits de simples contraventions et aussi  des actes criminels parfois complexes.

 

A chaque fois,c'est un combat entre le réflexe de punir et l'exigeant besoin  de comprendre sans absoudre l'acte commis.

 

Pour ce faire ,nous nous efforçons de connaître le jeune ,à travers son histoire personnelle, son vécu quotidien ,ses ressentis  quant à l'acte commis et bien évidemment ses projets d'avenir  ,de manière à proposer ,au magistrat  à qui il revient de décider en dernier ressort  ,une solution alternative à la détention.

 

Nous référant à l'ordonnance de 1945,celle -ci peut prendre la forme d'un placement institutionnel ,d'un suivi socio  éducatif, d'un contrôle judiciaire, d'un stage de citoyenneté .Bref nous donnons toujours la priorité à l'éducatif sur le répressif.

 

Parfois ,il arrive malgré tout que nous nous alignons sur la demande d'incarcération du parquet ,dans un soucis de protéger l'auteur des faits contre toutes représailles ou bien pour sauvegarder l'ordre public .Sur ce plan là ,il y a pas de problème particulier ni d'état d'âme ,les professionnels s'efforcent  de trouver une réponse appropriée aux faits.

 

Toutefois, lors du débat contradictoire ,il arrive que les charges ne soient pas suffisantes pour une incarcération avec jugement sous quinzaine.Alors le jeune est renvoyé dans sa famille.Cela peut choquer mais la France reste encore un état de droit. Cest pour l'instant le cas  sous la droite comme sous la gauche.

 

Bien évidemment la démocratie à un coût et parfois le prix a payer pour la faire comprendre et respecter   est énorme; je le sais.Les exemples sont nombreux de décisions onéreuses parce-que prises dans l'urgence ,pour répondre à une politique du chiffre   inefficace et fort coûteuse en bout course.

 

Quand on fait venir un jeune en gardé à vue de st Martin jusqu'à basse terre accompagné d'une escorte de trois gendarmes de st Martin relayés par trois autres de petit pérou et  qu'ensuite ce jeune est remis à un éducateur qui doit lui trouver un lieu d'hébergement avant son transfert sur st Martin ,c'est environ 5000 euros de dépenses qu'il faut sortir des caisses des administrations respectives.

 

Dans un monde en crise économique, la question de la rareté des finances publiques se pose avec force. Une journée en CEF c'est 400 euros pour un jeune avec parfois des questions sur l'efficience  de l'outil.Des solutions innovantes  doivent être trouvées quand elles n'existent pas déja (famille d'accueil ,parrainage)avec un rapport coût /efficience raisonnable.

 

Que je sache,aucun maire de guadeloupe candidat  à la députation n'ose aborder ce sujet épineux.Estce un oubli de la part  du dépité Lou Mol candidat du "vrai changement" ,ainsi qu'il se définit sur  ses affiches IIIeme république pour se faire mousser .

 

Qu'attends son staff de campagne pour  proposer que  l'on transforme le Grand ilet  aux Saintes Terre de haut en lieu d'accueil et de dégagement pour les multirécidivistes.

 

Apres il lui suffira de quémander les finances auprès des sponsors officieux de l'AJSS ( telle l'Association Saintoise de Protection du Patrinoine dont je suis membre fondateur )afin d occuper sainement ces "irrécupérables" comme il les appelle ,par  des ateliers de constructions marines ,' de l'élevage caprins  ou d' une  obligation de franchir le cap Horn sur un voilier de 18 pieds.

 

Quoiqu'il en soit, les chiffres parlent d'eux mêmes,depuis dix ans la délinquance des mineurs n'a pas cessé de croitre malgré l"arsenal législatifs de la droite au affaires :Loi Perben 1 et 2 et  n'oublions pas la promesse du Karcher du président sortant sorti.

 

Aussi,les nostalgiques du surveiller et punir  qui semblent l'oublier et qui aspirent  à un   retour au moyen âge de la patrie des droits de l'homme ne pardonneront pas à l'actuelle ministre de la justice sa décision de supprimer le tribunal correctionnel pour mineurs.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans reflexions personnelles
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives