Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 18:12
La chlodécone fait toujours débat /

Ouverture judiciaire

Trois ans après la plainte déposée par des associations des Antilles dans l’affaire de contamination à la chlordécone, la justice procède ce jeudi à l’audition des plaignants.

C’est une première étape pour l’association « Pour une écologie urbaine ». Par la voix de son président Louis Boutrin, le juge chargé du dossier au pôle santé du tribunal de Grande Instance de Paris, entendra les récriminations. L’audience est prévue ce jeudi en début d’après-midi.

Fichier:Caribbean - French West Indies.PNG

L'archipel des Antilles

Plainte
L’association dénonce l’emploi de la chlordécone et autres pesticides organochlorés dans des exploitations agricoles sur une période allant de 1972 au début de 2002 .Elle a donc porté plainte le 31 mai 2007 pour « administration de substances nuisibles et mise en danger de la vie d’autrui ».

La chlordécone, du fait d’une forte suspicion de toxicité, a été interdite dans de nombreux pays, dont les Etats-Unis dès 1976, en France hexagonale en 1990, et aux Antilles françaises en 1993 seulement. Dix sept ans plus tard, la molécule est encore bien présente dans certains sols des Antilles, et se retrouve dans des produits alimentaires comme les légumes racines, certains crustacés et poissons. Les impacts sur la santé humaine étant mal connus, l’Agence française de sécurité des aliments a lancé à de nombreuses reprises des recommandations auprès des populations concernées.

structure et représentation du chlordécone

Structure et représentation du chlordécone

Réclamations
L’association réclame un procès, où les coupables seront clairement identifiés, et sanctionnés. Louis Boutrin va remettre son mémoire au juge parisien. Un mémoire bien fourni et argumenté, pour celui qui a co-écrit avec Raphaël Confiant, un livre de 240 pages intitulé « Chronique d’un empoisonnement annoncé ».

Alerte
Outre le volet judiciaire, un impact gouvernemental est attendu. Dans un courrier adressé à la ministre de la Santé en septembre 2009, le président de l’association « Ecologie urbaine » formulait trois demandes urgentes. La première concerne le recensement de la population d’ouvriers agricoles et de planteurs utilisateurs de la chlordécone. La deuxième porte sur le financement d’un suivi médical. L’association réclame également une étude épidémiologique spécifique.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives