Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 11:23

La France avait grandement besoin d'une cure d'amincissement. Pléthore de fonctionnaires parasitaires et redondants. Pléthore de services sociaux qui, loin de corriger les inégalités qu'ils prétendent réduire, contribuent grandement à ce que certains s'en mettent plein les poches. L'abus dans ce domaine est de notoriété publique. Naturellement, cette quasi austérité imposée par la nécessité, Monsieur Sarkozy ne pouvait se permettre de nous la présenter à l'état brut. Les gens de la base comme vous et moi n'avons pas au même degré que Monsieur Sarkozy les connaissances qu'il faut pour en faire une approche correcte. Alors, dans son rôle de pédagogue, Monsieur Sarkozy s'applique et avec quel talent à nous décrypter le pourquoi du comment de ces choses obscures... mais qui sont une nécessité. L'argent ne se trouve pas en claquant dans les doigts. L'argent se trouve là où il existe et dans ce domaine, les investisseurs sont les partenaires qu'il faut absolument convaincre.
En France, comme le dit toujours Monsieur Sarkozy, les rétributions doivent être adaptées en fonction de critères reconnus. L'adhésion aux thèse des autorités dont Monsieur Sarkozy est le chef est évidemment, chacun le comprend, le premier de ces critères. Qu'est-ce qui fait le succès populaire de Monsieur Sarkozy sinon l'adéquation naturelle entre ses directives et l'adhésion collective à ces directives.
Grâce à ces évidences, 2012 sera pour la France un copié collé de 2007 tant il apparaîtra à chacun que Monsieur Sarkozy est la seule voie possible. Il fallait à la France un leader, remercions la Providence d'avoir fait éclore en Monsieur Sarkozy l'archétype du guide que tant et tant de pays nous envient. Les Tunisiens, les Algériens et tant d'autres échangeraient volontier leurs classe dirigeante contre celle de Monsieur Sarkozy. Ne soyons ni râleurs impénitents ni ingrats.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives