Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 07:38

Le choléra s'installe à Port-au-Prince. A ce stade, personne ne peut mesurer les conséquences d'une épidémie qui, depuis trois semaines, s'est révélée foudroyante et à haute mortalité. Mais sans sombrer dans le catastrophisme, des scénarios effarants sont en train d'être élaborés. Ils doivent l'être tant l'incurie des autorités est manifeste face à une population écrasée par la misère. Mardi, le directeur général de la santé, Gabriel Timothé, a estimé que la maladie était désormais «une question de sécurité nationale». Mais ce n'est pas pour autant qu'un appareil d'Etat inexistant, quand il n'est pas détruit ou corrompu, sera en mesure de se mobiliser.

Démarrée à la mi-octobre dans les zones rurales de l'Artibonite, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, l'épidémie de choléra a très rapidement progressé et frappe aujourd'hui la moitié du pays. Près de 700 morts, plus de 10.000 personnes hospitalisées, des malades mourant en tentant de rejoindre des dispensaires, des centres de soins totalement débordés et une population ignorant tout de cette maladie disparue de l'île depuis des décennies. La situation est hors contrôle. Et elle menace de le devenir à Port-au-Prince.

 

 

http://www.mediapart.fr/journal/international/111110/port-au-prince-le-cholera-menace-de-tout-emporter

 

 

 

Tentes et bâches dans les pentes du Canapé Vert.
Tentes et bâches dans les pentes du Canapé Vert.© (F.Bt.)

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives