Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:52

et (MoDem) se sont livrés jeudi à une passe d'armes sur la présence de à une réunion de grands donateurs de l'UMP, le premier accusant le second de "jalousie" après qu'il eût dénoncé "l'influence" de l'argent sur le pouvoir.
A quinze mois de la présidentielle, Nicolas Sarkozy a rencontré mardi soir à Paris le Premier cercle des donateurs de l'UMP, comme l'a révélé mercredi le patron du parti présidentiel Jean-François Copé, soulignant pour sa part avoir sollicité "leurs contributions" au projet politique de 2012.


Le président du MoDem François Bayrou a vivement critiqué jeudi sur RTL cette réunion, y voyant le signe que "l'influence sur le pouvoir s'acquiert par l'argent", "en faisant des chèques".
Le Premier cercle regroupe 300 à 400 donateurs parmi les plus généreux de l'UMP, versant entre 3.000 et 7.500 euros par an, soit le plafond légal.
"J'ai beaucoup du respect et d'amitié (pour François Bayrou), mais c'est juste de la jalousie", a répliqué le Premier ministre, interrogé par la presse en marge d'un déplacement en région parisienne sur le thème de l'emploi.
"Quand on fait de la politique, on cherche naturellement l'ensemble des moyens légaux pour faire campagne, pour faire passer son message", a ajouté M. Fillon.
Des propos que le président du MoDem n'a pas voulu laisser passer.
"Que M. Fillon, d'habitude mieux inspiré, et qui aime à se présenter comme un gaulliste social ne voit pas la gravité d'une réunion de +gros donateurs+ de l'UMP organisée autour du président de la République, alors qu'il est en principe au-dessus des partis, chef de l'Etat et garant des institutions, prouve à quel point le pouvoir a perdu les repères élémentaires d'éducation civique", a dénoncé M. Bayrou auprès de l'AFP.
"Qu'un parti cherche des donateurs, c'est son affaire. Mais que le président de la République lui-même, en fonction, leur soit offert en cadeau bonus et que le secrétaire général du parti indique que c'est avec ceux-là qu'il va préparer le projet de 2012 est la preuve d'une confusion des genres révélatrice des orientations profondes de ce pouvoir", a-t-il ajouté.
"Ils n'ont visiblement tiré aucune leçon des affaires récentes", a lancé le leader centriste en référence à l'affaire Woerth-Bettencourt.

 

in le parisien

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives