Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:30

Etrangement  les zélus Saintois semblent avoir oublié de tirer les enseignement des catastrophes passées. Les dirigeants lyonnais seraient ils plus intelligents que les notres. Comparaison n'est pas raison, tout de même  nous ne sommes pas des poules de batteries uniquement pour cuisines électorales ?

 

 

Un grand bravo aux elus lyonnais, pour leur initiative. Pour ce qui nous concerne je suis prêt à me rendre disponible pour former nos "VIP" saintois.

 

Pas ceux qui glandent sur les plateaux tv et écument les réunions dinatoires et autres cocktails; je parle des vrais  courageux et solidaires.

Exposition : "climat à nos risques et périls"


Du Janvier 28, 2013 15:17 à Janvier 28, 2013 15:17
Lieu Archives municipales de Lyon - 1, place des Archives - 69 002 Lyon

Les Archives de Lyon présentent, à partir du 10 octobre, une exposition participative sur les aléas du climat à Lyon de la fin du Moyen-Age à nos jours.C'est une reconstitution originale, à partir de faits historiques puisés dans les archives publiques et privées, des événements climatiques qu'ont surmontés les lyonnais. Au cours de l'exposition, l'ensemble du public, du plus jeune au plus ancien, apprend à devenir un « historien du climat » grâce à de multiples documents d'archives.

A une heure où de nombreuses études scientifiques posent la question du dérèglement climatique, l'historien observe déjà les fluctuations longues ou courtes ayant affecté les sociétés du passé. Il découvre que non seulement elles ont toujours existé mais que, de surcroît, elles ont été parfois
dramatiques pour les populations de l'époque. Là réside tout l'enjeu de l'exposition organisée par les Archives de Lyon, fondée sur l'exploitation de ses fonds dans le cadre de programmes de recherche nationaux (ADEME, CNRS, ANR) et internationaux (Projets FP 7 de l'Union Européenne) récents.

L'exposition « CLIMAT : A NOS RISQUES ET PERILS » souhaite porter à la connaissance du public la richesse que représentent ces sources, leur utilisation et les perspectives scientifiques qui en découlent pour une meilleure connaissance du climat. Elle offre ainsi une autre réalité des
changements climatiques basés surtout sur des perceptions qu'ont pu en avoir les Lyonnais et les habitants de Rhône-Alpes au cours du dernier millénaire.

« CLIMAT : A NOS RISQUES ET PERILS » se veut également une exposition participative, au cours de laquelle le visiteur est amené à faire ses propres recherches. Au travers de récits de voyage, d'archives administratives, de correspondances…, le public construit son opinion sur l'histoire du climat à Lyon, à la manière d'un historien du climat.

A Lyon, bien avant notre actuel changement climatique, nos ancêtres connurent des épisodes parfois très chauds ou au contraire extrêmement froids. Au beau milieu du fameux Petit Age Glaciaire, en 1481, le Lyonnais fut même confronté à une terrible vague de chaleur mettant en péril la survie des populations, poussées à migrer déjà pour des raisons climatiques. A contrario, le grand hiver 1608, avec son cortège d'embâcles de la Saône et du Rhône, fut à l'origine d'une affaire de sorcellerie qui défraya la chronique pendant plusieurs années.

Plus inattendu encore, les archives lyonnaises prouvent que les sociétés de l'époque tentèrent de faire face à l'adversité climatique selon des stratégies multiples. Elles passèrent ainsi d'une interprétation religieuse, avec son cortège de processions « blanches » à une sécularisation du fait météorologique dans lesillage de la pensée rationaliste et de l'intervention croissante des autorités municipales et de l'Etat, royal puis républicain. Parfaitement mise en valeur, ces stratégies de résilience mu ltiples fondées simultanément sur des dispositifs de prévention (aménagements des territoires, systèmes d'alerte) et «  sociaux » (solidarité, indemnisation) sont autant de défis lancés à notre société contemporaine et à ses décideurs.

 
  • entrée libre du 10 octobre 2012 au 30 mars 2013 le lundi de 11h à 17h, du mardi au vendredi de 8h30 à 18h, le samedi de 13h à 18h

http://youtu.be/3C-k1024QZs

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives