Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 18:30

Ordinairement

A poings fermés,  je dors froid

Seul, sous un  soupir sans toit

Ou je pisse, il s' en suit que je defèque. 

C'est ainsi qu' au matin je maugrée sec

Si je  pense bouffe en partant de zéro

En priant je m'offre le ciel en sanglot.

Et , à vivre sans domicile fixe loin d'ici,

Pas qu'un peu en remord de choir transi

Aussi ordinairement.

 

Terre de haut le 3 Decembre 2013.

 

 

Je dédie ce poême à tous les antillais en souffrance  dedans et hors le pays, singulièrement mes compatriotes saintois qui vivent dans la précarité l' hiver.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives