Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 18:30
« La tentation de Bordeaux |

09 février 2011

http://pangloss.blog.lemonde.fr/://


le Gang Ben sarko ou le gouvernement des arsouilles…

Grand bruit dans le Landerneau de la magistrature, après la dernière sarkolinade du Fourbe :

Ne reculant devant rien, cette gouape avait pris pour prétexte l’horrible assassinat d’une jeune femme découpée en morceaux par un fou, pour se remettre en selle et clouer au pilori les grippeminauds, ces pelés, ces galeux d’où venait tout le mal, et qui avaient laissé échapper le foldingue.

Le Fourbe leur vouait une haine tenace, comme pour tous ceux qui avaient un diplôme qui ne fut point en peau de lapin, comme le sien.

Il jubilait, devant les étranges lucarnes :

Les responsables des fautes seront recherchés et punis !

le-rastaquouere-1293560869.1297264464.jpg

Réponse de la bergère au berger, les grippeminauds en rébellion avaient rétorqué que le responsable était le Fourbe lui-même, qui, par son irresponsabilité et sa haine hystérique de tout ce qui était service public, les avait privés de tout moyen.

Et les argousins de renchérir qu’eux aussi en avaient par-dessus la casquette, des rodomontades du Fourbe, de ses lubies et de ses lâchetés :

LAFOTAKI ? CELAFOTA !Alors qu’il était le premier responsable du désastre.

Ce que n’avait pas manqué de pointer Galouzeau le fol

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2011/02/06/alliot-marie-pornic-villepin-denonce-un-deux-poids-deux-mesures_1475937_823448.html

Déjà, deux escadrons de chevau-légers CRS s’étaient révoltés, devant la fermeture i-né-luc-ta-ble de leurs casernes.

Oui, mais, voilà…c’étaient lesdits chevau-légers CRS qui assuraient la quiétude du Fourbe, lorsqu’il transportait son sarkocircus en province, faisant barrage au vil Peuple pour ne laisser passer que la valetaille sarkolâtre, triée sous la toise – car il exigeait qu’ils mesurassent moins d’un mètre soixante, pour ne point lui faire ombrage – pour assurer la claque.

Avec des préfets verts de peur et pissant dans leurs chausses, de peur de déplaire au minus atrabilaire.

Et à chaque fois, une région toute entière paralysée et mise en état de siège, pour le bon plaisir du Fourbe.

Lesdits chevau-légers l’avaient suavement fait savoir au Fourbe, disant qu’au prochain sarkocircus, ils mettraient la crosse en l’air, en le livrant tout cru au bon Peuple, pour qu’ils le déculottassent.

Et, miracle ! le Fourbe était devenu soudainement très compréhensif :

Les chevau-légers garderaient leurs casernes et leurs primes de sarkocircus…

Mais tout ceci mettait en lumière l’inconscience irresponsable de ce crétin du Danube, qui cherchait des bâtons pour se faire battre :

Eût-il commis cette bourde au joli mois de Mai, et c’était la France toute entière qui descendait dans la rue, comme à Tunis ou au Caire, pour exiger le départ du clan Ben Sarkosy et de leurs nervis.

C’était même à se demander s’il ne recherchait pas quelque échappatoire par lequel, perdu pour perdu, il mettrait la France entière à feu et à sang…

Le mois de Mai restait encore à venir…

Un malheur n’arrivant jamais seul, Alliot Marie la Glace, tant elle était avenante et si primesautière qu’elle eût congelé tout un escadron de cosaques en rut, était devenue Alliot Marie la sangsue, puisque, là où on la posait, elle s’accrochait et se gavait sans retenue.

Avec toujours cet air martial et ce ton tranchant et sans réplique qui faisaient son charme.

Les gazetiers du palmipède paraissant chaque Mercredi ayant révélé qu’elle et son compagnon de ministre (le pauvre homme !) avaient usé des bienfaits du clan Ben Ali, palaces et vols en aéronefs, en pleine tourmente révolutionnaire du Peuple Tunisien.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/mam-dans-un-avion-prete-par-un-proche-du-clan-ben-ali_957785.html

La défense de la Sangsue avait été à géométrie variable, puisque un jour, elle n’était ministre que de huit heures à dix-huit heures, et le reste du temps, jetait sa gourme par-dessus les moulins, comme bon lui semblait.

Pour le lendemain devenir ministre jour et nuit, comme les gendarmes (elle en avait la roideur).Mais ministre de quoi, au fait ? Elle avait usé tant de maroquins sans qu’ils se souvinssent d’elle, étant étrangement étrangère aux affaires de
la France.

http://abonnes.lemonde.fr/afrique/article/2011/02/03/les-francais-d-egypte-se-sentent-abandonnes-par-le-quai-d-orsay_1474446_3212.html#ens_id=1470465

Quoiqu’il en soit, pour le Bon Peuple, la cause était entendue :

Elle aussi en avait croqué. Le Huguenots étaient aux anges et buvaient du petit lait :

Si le Fourbe et sa sarkosaille n’existaient pas, il eût fallu les inventer, tant ils leur facilitaient la tâche !

Et de demander au Fourbe, avec des airs indignés, la démission de la Sangsue

.Mais en priant tout bas, pour qu’il n’en fasse rien…elle les servait trop bien.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/02/01/97001-20110201FILWWW00592-les-dessous-du-voyage-de-mam-en-tunisie.php

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2011/02/02/michele-alliot-marie-meurtrie-ne-compte-pas-demissionner_1474290_823448.html#ens_id=1473787

43752_france-s-foreign-affairs-minister-michele-alliot-marie-delivers-a-spmam-ben-ali.1297264584.jpg

démissionner ? mais de quoi, grands dieux, s’insurgeait-elle.

Elle était de droit Ministre de Tout, à vie, et pouvait se goberger puisque la France entière était leur chasse gardée et leur appartenait.

Et c’était bien là le véritable nœud du problème, de ne pas avoir conscience, tout comme Woerth, de la gravité de sa faute.

Un homme ou une femme d’honneur eût démissionné sur-le-champ.

Ou eût été démissionné, dans une véritable démocratie…

Elle, pas… Sangsue un jour, sangsue toujours.

Le Fourbe était bien encoléré, ne sachant quel parti prendre : S’il chassait la Sangsue, il donnait l’air de se soumettre aux Huguenots, et se mettait à dos les partisans du Roué, Alliot Maristes à tout crin.

S’il la gardait, cette Sangsue-là deviendrait un véritable boulet, qu’il traînerait au pied tout le temps de sa campagne électorale, et donnerait ainsi du grain à moudre aux Huguenots.

Car il en était bien certain, tout comme pour l’affairiste Woerth, les Huguenots ne la lâcheraient pas.

Il avait bien pensé à lui proposer le suicide, pour rebondir sur l’émotion et piloriser ces Huguenots immondes, cause de sa mort.

Mais, tout comme Woerth, elle ne voulait point, et à aucun prix. Laissant entendre que, tout comme Woerth, elle en savait des choses, et les ferait même savoir avant qu’on ne la suicidât.

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2011/02/03/robert-boulin-n-est-pas-mort-noye-affirme-un-ex-gendarme_1474322_823448.html

Cerise sur le gâteau, les mêmes gazetiers du palmipède avaient planté leurs banderilles sur Abélard Fillon, qui avait voyagé lui aussi aux frais de la princesse Néfertiti, tous frais payés.

Avec ses cols à manger de la tarte, qui masquaient une froideur inhumaine, ledit Abélard, fort roué en politique et sachant que lesdits gazetiers ne s’aventuraient jamais sans de solides biscuits, avait sans barguigner rendu la chose publique avant qu’elle ne parût.

Afin d’en atténuer le choc.

h-4-2314740-1290510289.1297259669.jpg

Le temps se gâte…je t’adore, moi non plus…

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2011/02/08/a-l-assemblee-les-revelations-sur-fillon-sement-le-trouble_1477123_823448.html#ens_id=1473787

Abélard et ses sbires avaient beau dauber sur Mitrââând, qui était la cause de tout et du reste, cela ne leur faisait pas la jambe plus belle.

Mais pour le Bon Peuple, lui aussi en avait croqué. Ce qui arrangeait bien Alliot Marie la Sangsue, et la mettait sur un pied d’égalité avec Abélard

1097392_3_ebf4_le-premier-ministre-francois-fillon.1297259734.jpg

Double-patte et Patachon sur un même bateau…

Le Fourbe lui-même était dans ses petits souliers, depuis que des gazetiers Bruxellois s’étaient étonnés qu’il vînt avec deux aéronefs, à une heure et demi de train de Paris.

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2011/02/05/deux-avions-pour-le-voyage-paris-bruxelles-de-sarkozy_1475716_823448.html

On avait enfin découvert le pot aux roses : les deux aéronefs couvraient un voyage prétendument privé du Fourbe aux Amériques, aux frais de
la Princesse.

http://www.europe1.fr/Politique/La-viree-en-avion-de-Sarkozy-a-New-York-404845/

Lui aussi en croquait, mais cela, tout le monde le savait…

Mais tous ces remugles étaient l’arbre qui cache la forêt :

La saga du Clan Ben sarkosy

On parle beaucoup de conflits d’intérêt dans la vie politique, ces derniers temps.Des amitiés du Fourbe avec le milieu de la finance et des médias, de l’affaire Woerth-Bettencourt aux récentes révélations de Martin Hirsch, en passant par les vrais-faux émois de Carlita, sur commande.

Mais les gazzetiers “officiels” oublient -mais, est-ce vraiment un oubli?- d’autres réalités.

Ils nous abusent à longeur de page par de petits grappillages, d’avantages en nature et de vols d’aéronefs, mais ce ne sont que billevesées, fariboles et calembredaines mutines, en regard des autres réalités, beaucoup plus effrayantes, mais soumises à l’Omerta. Alors que le déficit prévisionnel de la Sécurité Sociale a été annoncé cette semaine et qu’une diminution des remboursements est d’ores et déjà programmée, il est temps de se pencher sur le secteur de la santé, de comprendre son fonctionnement, et surtout, d’en connaître les acteurs.sarkozy-en-lunettes-noires1244345551.1297265752.jpg

Cosa Nostra…

Le Pôle Emploi, né de la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC, sur une idée du Fourbe, compte 50.000 employés

La Sécurité Sociale, comprenant l’assurance maladie, l’assurance vieillesse et les URSSAF compte 120.000 employés.

Ces deux organismes ont été concernés par une réforme récente concernant les Complémentaires Santé.

Ainsi, depuis le 1er Janvier 2009, 170.000 employés ont été contraints de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une” mutuelle employeur obligatoire”.

Ceux qui ont des enfants ont également été obligés d’inscrire ces derniers sur le nouveau contrat. (sauf s’ils étaient déjà ayants droits sur le compte du conjoint, via une mutuelle employeur obligatoire).

On peut appeler ça un passage en force…

C’est une conséquence de la loi Fillon de 2003.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est de constater que c’est le même organisme qui a remporté les deux marchés.

On ne connaît pas les modalités des appels d’offre, mais on s’étonne de voir que c’est le groupe MALAKOFF-MEDERIC qui a raflé la mise, obtenant d’un coup, d’un seul, 170.000 adhérents supplémentaires, sans compter le sayants droits…

Ajoutez à cela les 800.000 salariés CHR (café-hotellerie-restauration) qui sont entrés dans le dispositif en Janvier 2011…

C’est encore MALAKOFF-MEDERIC qui a remporté lemarche.

Revenons donc sur l’histoire de cette compagnie d’assurance et de prévoyance pour comprendre un peu mieux les enjeux.

guillaume-sarko-affiche.1297258768.jpg

Cosa Nostra…

Pour vous donner une idée du poids de MALAKOFF-MEDERIC sur le marché Français, c’est le N°1 des groupes paritaires de protection sociale, N°2 de la retraite complémentaire et N°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance).

Le groupe est né de la fusion de MALAKOFF et de MEDERIC le 30 Juin 2008, soit six mois avant la mise en place du dispositif “mutuelle obligatoire employeur”, pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi.

Ainsi, dès le 1er Juillet, le Président de Médéric a cédé la place pour laisser seul aux commandes du groupe, le président de MALAKOFF.

Un sertain Guillaume Ben Sarkosy…

Ce dernier est loin d’être un inconnu :

au MEDEF de 2000 à 2006, il a été aussi vice-président dela CNAM de 2004 à 2005.

Guillaume Ben Sarkosy, comme son nom l’indique, tiens! quelle surprise! v’la le hallebardier! est le frère du Fourbe.

Et puisque nous évoquons la fratrie Ben Sarkosy, intéressons-nous maintenant au troisième larron:

François Ben Sarkosy

Pédiatre de formation, il a abandonné la pratique de la médecine pour se consacrer à l’industrie Pharmaceutique - beaucoup plus rentable - depuis 2001.

Ainsi, il siège au conseil de surveillance de Bio AZlliance Pharma et est devenu le Président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement.

505259756244493872b7709a8a01b536.1297258828.jpg

Cosa Nostra…

Par ailleurs, François Ben Sarkosy a également lancé une chaîne de télévision spécialisée dans la santé sur internet…finacée par le laboratoire Sanofi…

Du producteur au consommateur.

Ajoutons à cela ses relations avec le groupe Paris Biotesh Santé, l’un des pratagonistes de l’affaire de l’Arche de Noé, et on l’aura compris, l’homme a tissé sa toile :

Il fait partie aujourd’hui des plus puissants loyistes de l’indsutrie pharmaceutique, dont Roselyne Bachelot est un rouage efficient.

43490-roselyne-bachelot-637x0-1.1297258879.jpg

Cosa Nostra…

D’ailleurs, le grand Plan Alzheimer, lancé par le gouvernement est un très joli cadeau de quelques centaines de millions d’Euros, un aubaine, pour le secteur dont il défend les intérêts.

Et maintenant, Mesdames et Messieurs, la vedette Américaine! celui dont on ne parle jamais, le cerveau, l’éminence grise qui tire toutes les ficelles du quarteron et distribue les rôles :

Olivier Ben Sarkosy

(demi-frère du Fourbe) qui co-pilote depuis Avril 2008 l’activité mondiale des services financiers de Carlyle.

carlylegroup2.1297259928.jpg

Cosa Nostra…

Le groupe Carlyle est une société d’investissements américaine, fondée en 1987, basée à Washington D.C.

Il est présent dans de nombreux domaines d’activités, comme l’aéronautique, la défense, l’industrie automobile et des transports, l’énergie, les télécommunications et les médias.

Ses investissements sont essentiellement situés en Amérique du nord, en Europe et en Asie du Sud-Est.

Le groupe possède 89.3 miliards de dollars de capitaux propres, et il emploie plus de 515 professionnels de l’investissement dans 21 pays.

les différentes entreprises de son portefeuille emploient, quant à elles, plus de 286.000 personnes dans le monde, et Carlyle a environ1.100 investisseurs répartis dans 31 pays à travers le monde.

olivier-ben-sarkosy.1297260013.png

Cosa Nostra…

pour rappel, le groupe Carlyle a ou a eu parmi ses membres actifs et dirigeants:

l’ancien premer ministre GB John Major

James Baker, ancien secrétaire d’Etat Américain

Georges Bush Père ancien directeur de la CIA, ancien président des USA (ils n’ont pas voulu du fils : trop nul, juste bon pour déclarer la guerre)

Frank Carlucci, ancien directeur de la CIA et secrétaire de la défense USA

Karl Otto Pöhl, ex-président de la Bundesbank

la famille Ben Laden (ben…oui…)

et plusieurs chefs d’états et de gouvernements.

Non, le groupe Carlyle n’existait (pas sous ce nom), le 11 Septembre 1973, à Santiago du Chili.

Le groupe Carlyle n’est pas côté en bourse, et n’est donc pas tenu de communiquer à la Securities and Exchange Commission (chargée de veiller à la régularité des opérations boursières de Wall Street), pas plus que le nom des associés, actionnaires, ni le nombre de leurs parts respectives.

Nous avons donc Quatre frères :

le cerveau pilote l’activité mondiale des services financiers d’une multinationale tentaculaire.

le second (le moins doué des quatre, mais vu l’asservissement de la classe politique, un manche à balai estampillé UMP eût été élu…) est en charge de l’exécutif de la France, c’est notre Rastaquouère.

le troisième à la tête d’un des plus gros groupes d’assurance santé.

et le quatrième qui sert les intérêts des laboratoires pharmaceutiques.

Si cela ne s’appelle pas un conflit d’intérêt, je veux bien me faire moine (si possible en Chartreuse, à la distillerie….)

Pourtant, les gazettes en parlent peu (ou pas), et préfèrent gazouiller sur le factice, le clinquant, le bling-bling du Fourbe et de ses acolytes.

On peut légitimement nourrir des inquiétudes sur l’avenir de notre cher et vieux Pays.

les réformes engagées depuis 2004 ne font que confirmer sa détérioration et on peut prédire un démantèlement, à marches forcées, de toutes nos structures sociales et des services publics.

Et on pose la question aux Papistes - non point le bétail sarkolâtre, qui bêle aux ordres - mais aux Papistes authentiques, ceux qui mettaient en vertus cardinales l’Honnêteté, l’Ordre, le Travail, et qui découvrent avec consternation une France livrée aux margoulins, à l’anarchie de l’insécurité galopante, et aux affairistes du Fouquet’s Club.

Nont-ils point le sentiment de s’être laissé couillonner profondément (c’est un euphémisme…), en donnant le pouvoir absolu au gang Ben Sarkosy, ce quarteron d’aventuriers rapaces, nuisibles et corrompus, qui mettent la France en coupe réglée?

gang-sarko-brothers.1297259134.jpg

Cosa Nostra…

A DIFFUSER SANS MODERATION [

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives