Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 17:04

Ne nous lavons plus !

L'avantage de surfer sur un site internet est l'absence d'odeurs nauséabondes de correpondants virtuels, rien à voir avec les idées politiques mais plutôt avec l'hygiène corporelle. Pourtant selon Hubert Reeves nous nous laverions trop, ce qui n'est certes pas l'avis des visiteurs étrangers qui ont de nous une opinion exécrable. Le français serait sale paraît-il et n'utiliserait que rarement sa douche et sa brosse à dents. Imaginez une manifestation de protestation contre la politique d'austérité imposée par François Hollande où tous les manifestants se pinceraient le nez. En fait entre se laver trop ou pas assez, "comme toujours rien n'est simple" sera la conclusion du célèbre astrophysicien à la fin de son exposé.

En fait, d'après l'article du Huffington Post "Un français sur cinq ne se lave pas tous les jours", révélation d'un sondage commandé par une société spécialisée dans les produits d'hygiène. Une entreprise qui comme bien d'autres transforme le savon en or car le marché de la propreté est florissant. Toutefois ne faut-il pas se poser la question sur la nécessité de prendre deux douches par jour, une le matin dès le réveil puis une autre avant de se coucher. Si celle du soir semble indispensable, que se passe-t-il la nuit pour qu'un nettoyage s'impose au saut du lit. Inutile de faire un dessin je me doute que vous ne dormez pas avec une personne crasseuse, et puis chacun à droit à son intimité.

Hubert Reeves vous le savez est un scientifique mais aussi un écologiste passionnée, c'est vrai que parfois les écologistes donnent à tort l'impression d'être des illuminés voire des utopistes alarmistes, visionnaires d'une irrémédiable apocalypse si nous ne changeons pas notre attitude envers la planète. Sans oublier que lorsque l'écologie se mêle à la politique le vert peut pâlir, devenir suspect et se délaver.

Or mieux vaut prévenir que guérir et c'est là toute la démarche du scientifique franco-canadien qui bien sûr reconnaît toutes les vertus d'une bonne hygiène. Mais point trop n'en faut car dans un monde trop aseptisé notre organisme n'apprend plus à se défendre contre les "populations microbiennes". Résultat selon une étude qui sert de référence à Hubert Reeves les chercheurs ont remarqué un très important développement des asthmes et des allergies. Mais ceci n'a rien de très nouveau et déjà bien des docteurs avaient mis en garde contre un affaiblissement de nos défenses immunitaires qui serait provoqué par un souci maniaque de propreté. Avouez qu'il n'est pas si facile de trouver le juste milieu entre trop ou pas assez se laver, tout en tenant compte également par soucis écologique et financier de sa consommation d'eau.

Être ou ne pas être propre est également une préoccupation sociétale et influence le bien vivre ensemble. Ne pas se laver et sentir le phoque est d'abord un manque de respect pour autrui, mais le malpropre est aussi une source (polluée) qui peut contaminer son voisinage. 

3,5% des français reconnaissent ne passer qu'une fois par semaine dans la salle de bain et 15% des utilisateurs de toilettes oublient de se laver les mains après avoir liquidé leurs besoins naturels. Les germes sont partout, faut-il s'en inquiéter pour tous ces usager des transports en commun ou du métro considérés comme de véritables "nids à bactéries". Ou faut-il les remercier de participer involontairement à la bonne réaction immunitaire de notre organisme. Bien sûr avoir une bonne santé ça n'a pas de prix mais ces "vaccins" humains aux odeurs malodorantes sont souvent mal tolérés par les impatients de prendre l'air. 

Sachez que lors d'un baiser les partenaires amoureux échangent 250 types de bactéries sans compter les virus, mais comme le dit Hubert Reeves "défendre la biodiversité, c'est aussi reconnaître nos alliés et nos ennemis". Il faut parfois savoir vivre dangereusement.

 

 

Auteur: GRUNI

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives