Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 18:03

Auteur:Chambolle MusignyLa vie en low cost pour tous

En période de crise, lorsque l’on gagne 1 000 euros bruts par mois et que l’on ne veut pas renoncer complètement à la consommation, l'économie à bas coût n'est plus un choix mais une obligation.

Avec ce revenu, boucler les fins de mois est une tâche plus que difficile : plus qu'elles ne remplissent leur caddie, de nombreuses familles le passent au crible. Pour des milliers de personnes, faire un achat est aujourd'hui un acte de renoncement.

 

 

Dans ce contexte morose, la mode du low cost prend de l'ampleur, s'étend et ne semble pas vouloir faiblir. Bien au contraire. Les produits à bas coûts occupent une place grandissante dans la vie sociale et économique. Restaurants, voyages, voitures, assurances, produits électroniques, immobilier, loisirs, habillement, alimentation : rien ne semble pouvoir échapper au pouvoir d'attraction du low cost. Reste à savoir si ce dernier pourra survivre à la crise.

L'achat compulsif et disproportionné est une pathologie que nous rencontrons fréquemment. En revanche, faire des économies, même de façon compulsive, ne fait partie d'aucun tableau clinique. Personne n'est maladivement économe ; la remarque n'est pas anodine, car quand ils sont portés à l'extrême, tous les comportements d'achat, quels qu'ils soient, peuvent être source de problèmes.

La quête du prix le plus bas :

Autre certitude, le consommateur de l'ère de l'après-low cost ne sera plus le même qu'aujourd'hui. D'abord en raison des enseignements qu'il en aura tirés. Avec le low cost, l'acheteur est en train de découvrir qu'il peut se procurer les mêmes produits à un prix inférieur. Et le vendeur qui aujourd'hui entend vendre plus cher peut d'ores et déjà mettre la clé sous la porte.

De plus, après la crise, le client regardera davantage à la dépense et possédera une meilleure connaissance de ce que cache chaque article. Ce qui ne sera pas sans conséquence. Peu à peu, il va devenir plus difficile d'établir des profils de consommateurs et il faudra davantage parler d'occasions d'achat – avec d'importantes répercussions sur les stratégies commerciales des entreprises.

Les vidéos du web
PlayArrow
http://www.mtv.fr
PlayArrow
http://www.canalplus.fr
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
PlayArrow
http://www.mtv.fr
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
Vidéo sponsorisée

Votre bébé grandit, le temps passe trop vite ? Avec MonAlbumPhoto.fr réunissez vos plus belles (...)

www.monalbumphoto.fr [?]

A pouvoir d'achat constant, le même consommateur pourra ainsi acheter des marques de distributeur pour certains produits, et d'autres au prix fort. Il s'agit des tendances à venir : pour l'heure, le low cost se répand comme une traînée de poudre.

Le consommateur est passé d'une valorisation de ce que j'appelle la « fonctionnalité supérieure » à une valorisation de la « fonctionnalité nécessaire », à prix plus bas. Pour le dire autrement, pourquoi est-ce que j'achèterais une voiture avec toutes les options possibles alors qu'au fond, je n'en ai pas besoin ?

Cela dit, l’essence même du low cost n’est pas de réduire les prix mais bien de supprimer des coûts inutiles pour faire baisser les prix. Et d’ajouter : Il y a souvent confusion entre low cost et low price [prix bas] ; le premier, de toute évidence, implique de faire baisser les prix, tandis que l’autre s’inscrit dans une démarche de concurrence et consiste à rogner les marges de bénéfices.

JPEG - 19.1 ko
No comment

Quoi qu’il en soit, ce phénomène traduit surtout l’urgence de la situation, mais également, aussi paradoxal que cela apparaisse, une volonté de ne pas vouloir sacrifier son train de vie et de continuer à pouvoir accéder à des produits d’agrément ou de luxe. Les familles sont conscientes des problèmes économiques actuels, ainsi que de la nécessité de se serrer la ceinture mais elles veulent également maintenir le statu quo ; elles ont donc recours à des échappatoires afin de pouvoir assouvir certains caprices qui, sous une autre forme, seraient totalement inaccessibles.

Cette volonté de garder le même train de vie explique en grande partie le succès du phénomène du couponing. Avec les compagnies aériennes et les sites de prêt-à-porter, ils sont emblématiques de l’essor du concept de low cost. De fait, la recherche de bonnes affaires et de prix réduits sur Internet a augmenté de 64% l’audience de ces portails de réductions et de coupons qui offrent des loisirs à prix cassés.

Dans le même ordre d’idée, les ventes privées en ligne [qui proposent des déstockages en période hors soldes] sont une sorte de "ménagerie de verre", emblématiques de ce phénomène.

Pourtant, quel que soit la forme qu’il prend, la vérité c’est que pour des milliers de personne, le low cost permet de ne pas avoir cette sensation désagréable de rester à la traîne, de se résigner à porter tous les ans les mêmes vêtements, de visiter les mêmes magasins et d’acheter les mêmes articles.  

 

Auteur: Chambolle Musigny

In :AGORAVOX

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives