Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 07:03

Le ministre du Budget, qui a porté plainte contre Mediapart, a reçu hier de nombreux témoignages de soutien, notamment à droite.

Par CHRISTOPHE ALIX

L’accalmie après la tempête. Au lendemain de la révélation de «l’aveu enregistré» - comme l’appelle Mediapart - d’une bande-son dans laquelle une voix supposée être celle de l’actuel ministre du Budget évoquerait son compte à l’Union des banques suisses (UBS) de Genève (lire ci-contre), la journée d’hier aura marqué une pause dans cette affaire potentiellement explosive pour le gouvernement et sa majorité.

 

«Poids». Seule information nouvelle, le quotidien Sud-Ouest a donné quelques détails supplémentaires sur l’origine supposée du propriétaire de l’enregistrement malencontreux de la conversation mise en ligne par Mediapart. Sud-Ouest - qui avait déjà évoqué mercredi cette «mystérieuse bande-son» avant que Mediapart ne diffuse ce document que le site date de la fin 2000 - a indiqué que ce correspondant «honorablement connu» aurait découvert «un peu plus tard» ces propos et, «après les avoir fait extraire de son répondeur par un expert», les «aurait fait déposer chez un notaire». «Selon toute vraisemblance, l’original de la bande-son se trouve aujourd’hui en Lot-et-Garonne», précise le quotidien, qui ajoute que son détenteur «refuse toujours de dévoiler son identité».

D’après Mediapart, ce détenteur dit porter ce document comme un «poids» depuis douze ans et n’exclut plus aujourd’hui d’aller voir un juge.

Sur le plan judiciaire, la chancellerie a indiqué que la plainte annoncée par le ministre contre Mediapart avait été transmise au parquet de Paris. «Conformément à la loi», Jérôme Cahuzac, qui est «membre du gouvernement, a saisi le ministère de la Justice, qui a transmis sa plainte au parquet aujourd’hui», a indiqué un porte-parole. A l’issue d’une séance de nuit sur le dernier collectif budgétaire de l’année à l’Assemblée, le ministre du Budget a réaffirmé n’avoir«jamais eu de compte en Suisse ou ailleurs à l’étranger». «Aucun témoin crédible ne peut affirmer ni tenter de corroborer une chose qui n’existe pas et n’a pas existé», a- t-il poursuivi, nullement «impressionné» par «les prétendus éléments matériels dont Mediapart croit disposer».

Prudents. Tout au long de la journée, le ministre du Budget a reçu des soutiens, dont bon nombre émanaient des bancs de la droite. Si l’ex-ministre Laurent Wauquiez a réclamé une«audition publique»du ministre, la plupart des intervenants sont restés prudents, appelant au respect de la présomption d’innocence et soulignant la «compétence» du ministre du Budget. L’UMP Bruno Le Maire a estimé qu’«il est évident qu’un homme politique ne peut pas avoir, ou avoir eu, un compte en Suisse. C’est impensable». Jean-François Copé a évoqué son «estime personnelle» pour Jérôme Cahuzac et sa «réelle solidité»dans son«domaine de compétence» en précisant qu’il lui donnait «acte» de son démenti. Son collègue de longue date de la commission des finances Gilles Carrez, qui lui a succédé à sa présidence, lui maintient également son «estime et sa confiance». Ce dernier a critiqué Mediapart, qui procède par des «allégations qui ne sont pas des preuves et en faisant fond sur un populisme dangereux». Comme un petit air d’union sacrée.

 

Article paru en décembre 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives