Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 08:08

Deux enfances. 

Elle, vous ou moi.

Ci ! La place

des hors la loi 

Gît! La plage

de l'entre-soi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

T d H ψ

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans tierce
commenter cet article

commentaires

L'archipélien 21/04/2010 00:21


Merçi pour ce poème-extrait d'anthologie-en 3D(Amitié,Altérité,réminiscence) que tu m'as envoyé.
Au plaisir ,mon cher raymond.


Raymond Joyeux 20/04/2010 17:23


Mon cher jean-Claude,

Pour te remercier de tes heureuses initiatives afin de mieux faire connaître les Saintes d'aujourd'hui et d'hier grâce à tes magnifiques photos, et pour répondre à ton petit poème sur Petite Anse,
dont j'ai la nostalgie, voici un poème inédit sur le sujet qui figurera dans mon prochain recueil.

Amicalement

Raymond Joyeux


Petite Anse

(Estran)

Fertile plage lagunaire
estran enluminé de spires
et d’ocre

non lieu de sable et d’eau
tantôt l’une tantôt l’autre

mer en sursis
terre en instance

chacune tour à tour
avare de son bien

mille fois donné
mille fois repris

anse nostalgique
de ses geysers engloutis

quand la palourde
y menait paître ses petits

aux champs toujours humides
de l’ulve et de la coralline

quand nos pieds impatients
y sculptaient leurs ornières
en ablutions d’avant le bain

que les sœurs de l’hospice
y confiaient leur voile bistre
aux marches tièdes du bassin

et se vêtaient de blanc
pour l’hippocampe
et pour l’oursin

couchez-vous sur la terre
l’oreille au centre de l’infâme

entendez-vous la voix spoliée
des patelles et de l’ophiure

l’humaine corne brune
de la haine et des servitudes

mêlée au glas de la mouvante
borne

comme le fer sur l’enclume
dans le silence des lunes
sans reflets.

Raymond Joyeux


Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives