Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 17:30

Claude Hoarau en garde-à-vue La justice reproche au maire de Saint-Louis d’avoir monnayé des voix contre des promesses d’embauche et souhaite le poursuivre pour discrimination. « Vote pour moi, je trouverai du travail pour tes militants ». Voilà en substance le deal qui est reproché au maire communiste de Saint-Louis. La justice le soupçonne de discrimination à l’embauche. Le maire a placé en garde-à-vue lundi matin.

 

 Des voix contre des embauches L’histoire se passe en 2008, pendant l’entre-deux tours des élections municipales. Alors en compétition avec le maire sortant (Nouveau Centre) de Saint-Louis, Cyrille Hamilcaro, Claude Hoarau aurait conclu un accord avec Krishna Badamia, prévoyant l’embauche de militants du premier. Krishna Badamia est en effet fondateur du mouvement « Nouvelle génération ». Un mouvement qui a obtenu 3% des suffrages au premier tour.

 

 Or, la compétition Hoarau/Hamilcaro s’annonce serrée. La moindre voix compte. C’est ainsi qu’aurait germé l’idée d’un protocole d’accord, écrit et signé, entre les deux hommes politiques. Badamia se désiste, il reporte ses voix sur Hoarau, et une dizaine de militants pourra être embauchée. Claude Hoarau remporte de justesse l’élection. Moins de 400 voix le séparent de son concurrent Cyrille Hamilcaro. Un chiffre minime au regard des 50 000 habitants de la commune. Ville de Saint-Louis

 

En octobre 2008, fort de cette information et dénonçant une campagne effectuée dans un « climat anormalement et exceptionnellement violent », le tribunal administratif annule les élections municipales. Une décision suivie par le Conseil d’Etat. En 2009, une nouvelle élection est organisée à Saint-Louis, à nouveau remportée par Claude Hoarau, soutenu par le Parti socialiste. Mais l’enquête sur ce qui ressemble à un achat de voix n’est pas mise de coté.

 

Considérant que les emplois proposés par la mairie étaient attribués en fonction des orientations politiques des postulants, la justice poursuit Claude Hoarau pour « discrimination à l’embauche ». Claude Hoarau, mais aussi Krishna Badamia et Yannick Payet-Fontaine, un militant de la « Nouvelle génération », employé par la mairie, ont donc été placés en garde-à-vue lundi matin. Ils y sont toujours ce matin

 

Quelques dizaines de militants du maire PCR sont venues apporter leur soutien devant les locaux du commissariat Malartic à Saint-Denis de la Réunion.

...And Justice For All

Partager cet article

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans document
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives