Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 17:30

Article écrit en  Mai 1998 par votre serviteur, à l'occasion du 150eme anniversaires de l'abolition de l'esclavage ,et  publié dans les journaux :  Le progrès social et les Nouvelles Etincelles ;cité en référence par RFO T.V, dans la revue de presse hebdomadaire  de jean -françois Housselin.

 

Puisque l'opportunité se présente  aux habitants des anciennes colonies françaises de revisiter leur histoire, pour aller vers l'avant sans complexe.Je voudrais attirer l'attention de l'opinion sur le fait que chez nous- Terre de Haut et Terre de Bas-des hommes d'origine africaine ont pris part eux aussi à l'édification de notre communauté;telle qu'elle s'affiche au regard de l'observateur prévenu de l'avènement ,au siécle prochain,d'un monde complexe et indifférencié : Ni blanc,ni noir ,ni jaune .

 

Le processus bioculturel qui a fait de nous  des sang-mêlés d'avant garde poursuit son essor ,au grand déplaisir de nos conteurs officiels arc -boutés à leur mythe du Saintois descendant de Breton.N'ayons ni  peur ni honte  de la vérité.Un inventaire généalogique sans complaisance des familles saintoises suffirait à n'importe quel gamin pour comprendre que notre phénotype clair(teint de l'épiderme) n'a plus de lien direct avec nos seuls ancêtres" Corsaires du Roy", dès l'instant qu'il s'est agit pour ces aventuriers en rupture de bans de louvoyer sous les tropiques en précurseurs délirants du "sea sex and sun".

 

C'est ainsi que ,oh miracle de la nature qui ignore tout des préjugés de l'homme,la réceptivité de la matrice de la négresse indigène a permis à ces fils cadets de familles désargentées de s'enraciner dans une descendance loin de la Terre de France.

 

La preuve est largement  faite que le petit saintois du 21eme siecles n'a pas à  blêmir de sa double appartenance européenne et africaine ,avec "des degrés différents de myscégénations",comme l'a écrit  Jean Luc Bonniol dans son ouvrage:Terre de Haut des Saintes,paru en 1980 aux Editions Caribeennes.

 

Un exemple?...Moi-même.

 

Saintois de type mulâtre( Sale Arabe, dans l'Hexagone)en position généalogique d'arrière arrière petit fils d'une esclave créole(Rosilette) née à la Dominique de parents inconnus et d'un petit blanc-pays(B F dit Bellony) habitant-propriétaire du Grand Ilet;seul maître après Dieu de sa petite plantation de coton et de sa  trentaine  d'esclaves.La gratitude me somme d'avoir une pensée reconnaissante pour ce couple qui a osé transgresser l'idéologie funeste de l'esclavage.

 

Loin de moi la prétention de m'ériger en censeur de la betise humaine.Malgré tout,çà m'intéresserait de savoir ce que ferait un militant politique xénophobe ou raciste pour " sauver sa peau" sans se frotter  au mont de vénus de la servile dame,dans le contexte de ségrégation raciale et de carence de génitrice blanche de l'époque , sur une ile   isolée comme le Grand Ilet  d'avant le 16 Aout 1848:Date d'exécution du décret d'abolition de l'esclavage aux  Saintes, citée nulle  part dans l'histoire officielle de notre archipel.Révisionisme ou amnésie? 

 

S'il y a un enseignement à tirer de l'existence de l'esclavage aux Saintes,ce serait pour dire que la contrainte du corps imposée aux colonisés par les colonisateurs sur un territoire aussi exigu a favorisé l'émergence d'un "type saintois".Singulier produit d'un marcottage humain sans assistance idéologique ni préjugés de classes .Comment pouvait il en être autrement quand on sait que la disette et les épidémies étaient la pour rappeler aux survivants des deux groupes leurs conditions de déracinés.

 

Rappel historique:Décembre 1865 et Janvier 1866 le Choléra fait 58 morts sur les 600 autochtones de l'archipel isolé des Saintes.C'est autour de telle épreuve de deuil collectif que va se façonner la véritable identité saintoise. Celle  d'aujourd'hui qui fait que  partout ou il est le saintois reste attaché à son petit "crazu" de terre..Hé ! Saintois la !!

 

Gardons nous de perdre notre verticalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives