Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 17:30

Discours prononcé sur la place de Terre de Haut,Samedi 26 Mai 2007 par Laurent FARRUGIA.

 

Pour célébrer tous les saintois dont la bravoure a fait la gloire des Saintes,une bibliothèque ne suffirait.J'ai choisi d'évoquer l'un d'entre eux,mais à travers lui que chacun sache bien que c'est aux saintes tout entières que je rends hommage,à cet archipel dont la fabuleuse histoire,du Fort Napoléon au Chameau ou du Pain de Sucre,s'est écrite dans le courage et la vaillance.Honneur donc à un valeureux maire de Terre de Haut,Emmanuel LAURENT.Une des rues de la commune porte son nom.Son corps repose ici au cimetière.

 

 Emmanuel LAURENT naquit il y a cent cinquante deux ans('cent cinquante cinq cette année)en 1865.Il était le fils de Charles LAURENT,un blanc de Terre de Haut et de Angélina MATHIAS,une négresse de Terre de Bas.Charles geôlier au pénitencier construit sur l'ilet à cabris,expliqua à Emmanuel que s'il y avait là des bagnards et des forçats,c'est qu'ils avaient manquer à la discipline ou à l'honneur qui sont la force des armées.Cinq ans plus tard,en 1871,le pénitencier détruit par un ouragan,fut remplacé par un Lazaret.On y parquait en quarantaine les immigrants indiens atteints de tuberculose ou moribonds.Quand Emmanuel se hasarda à demander à son père ou était l'inde,Charles répondit : "A l'autre bout du monde".Il n'en savait pas plus.

 

On dit que l'enfance à jamais nous manque.C'est vrai.Avant l'âge de 10 ans,Emmanuel avait découvert le metissage,la discipline des armées et l'existence d'un vaste monde sur lequel régnait La France!On envoya Emmanuel étudier à Basse Terre.Il travailla avec application,devint bachelier,puis instituteur et on l'orienta vers l'Ecole Coloniale d'Intendance de Fort de France.C'est dans cette école renommée que sortaient les meilleurs administrateurs des colonies.Il obtint ses diplômes brillamment.A Basse Terre cet élégant épousa Augusta Dournaux,fille de Clémentia Valmont et de Henri Dournaux.Les Dournaux avaient été des généraux d'Empire.Par ce mariageprestigieux,Emmanuel  entrait dans la grande famille des Mulâtres ou on descendait à la fois de grands guerriers français et de grands guerriers africains,mis en esclavage.

 

 Une grande partie de la cote sous le vent,s'est construite sur ce modèle et on peine encore, hélas,à  vouloir le reconnaître.

 

Emmanuel crut que la France offrait au monde la civilisation,la science,la médecine et la vertu.Il se comporta dans les coloniesavec un dévouement et une loyauté exemplaires.Son intégrité fut légendaire.

 

 Entre deux séjours,il revenait se ressourcer en guadeloupe.Il administra Saigon,L'Indochine,Saint Louis du Sénégal,Brazzaville,et enfin Madagascar ou il retrouva ces immigrés indiens qui avaient tellement inquiété son enfance.C'est à Tananarive que naquit Raymond Laurent,que tous les saintois ont bien connut.Emmanuel l'avait appelé Hilaire,Nicolas,Georges,Raymond Hilaire parce que il était né le jour de la Saint Hilaire,évêque de Poitiers;Nicolas,parce que c'était le nom du Tsar,empereur de Russie,Georges comme le roi d'Angleterre,et Raymond comme Poincaré.Avec une telle protection magique,l'avenir ne pouvait que lui sourire.

 

 En fin de carrière,Emmanuel rentra pour vivre le reste de sa vie parmi les siens.On le nomma Maire.Mais il était à peine rentré que le terrible cyclone de 1928 éclata,ravageant tout sur son passage.Ce fut l'Apocalypse.Les Desbonnes,Les Peter,Les Lognos,Les Vincent,LesJoyeux,Les Maisonneuves erraient désemparés.Eugene Hoff regardait dans le vide.Théodore Samson tentait de reconstituer son atelier de marine.Deher anéanti,contemplait son four éventré,Bélénus implorait la sainte providence.Tobi avait perdu l'esprit.Aucun secours ne vint de Basse Terre,la guadeloupe ayant été  elle meme ravagée.Tout,absolument tout n'était que décombres.

 

Les habitants furent bientôt affamés.Une barge,Le Surcouf, qui dérivait dans le canal avec quelques sacs de farine dans ses cales,empêcha la famine.Ironie du destin,Saint Hilaire,le Tsar Nicola,Georges roi d'Angleterre et le président Poincaré intercédèrent en faveur de leur protégé Raymond et firent un miracle.La maison familiale l'Hermitage,fut épargnée.En effet un bateau des postes le Maroc avait été projeté en direction avec une telle violence qu'il aurait du l'anéantir,mais, par la grâce de Dieu,il vint s'encastrer dans les deux arbres qui l'ombrageaient et il servit de bouclier contre les assauts des rafales et de la mer déchaînée.L'ermitage fut la seule maison à être restée debout.

 

Quand je l'ai découverte,il y a prés d'un demi siècle,elle contenait encore des pagnes,des flèches,des ivoires,des peintures et cent menus souvenirs d'Afrique et de Madagascar.

 

Emmanuel Laurent se consacra à la reconstruction des Saintes avec une énergie et un dévouement illimités.Il ne dormait plus que deux heures par jour.Il mourût d'épuisement dans le respect de tous.

 

Si j 'ai choisi l'exemple d'Emmanuel ,c'est qu'il permet de mieux comprendre notre probleme identitaire;de mieux saisir comment notre infinie diversité, loin d'etre une amputation,est une richesse pour la nation;il permet de comprendre que nos rapport avec l'Afrique,s'ils continrent le pire, comprirent aussi le meilleur .

Laurent FARRUGIA.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives