Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 17:30

On comprend bien mieux pourquoi Fillon défend l’inoxydable MAM, sans oublier le ministriculet Ollier (et ses géniteurs, dans une monocratie à vocation héréditaire c’est de juste que toute la famille profite). On vient de découvrir que le facétieux Fillon , un pur produit RPR masqué par une mine austère et une bonne opinion incompréhensible car il applique à la lettre le programme de destruction massive de notre société initié par Nicolas Sarkozy au profit du Premier Cercle, vient de profiter lui aussi d’une de ces démocraties qui borde la Méditerranée.

Pour Fillon c'est la totale (Libération) : François Fillon a été hébergé par le gouvernement égyptien pendant ses vacances de fin d'année et a emprunté un avion "de la flotte gouvernementale" du pays pour une excursion, a annoncé Matignon mardi, dans un communiqué publié à la suite d'informations du Canard enchaîné.

En pleine tempête sur les vacances tunisiennes de la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, le Canard enchaîné rappelle que le Premier ministre français s'était rendu à la fin de l'année 2010 en famille en vacances en Egypte, à Assouan.

C'est à cette occasion qu'il s'est rendu pour une excursion à Abou-Simbel, qui abrite deux temples de l'Egype antique, à bord d'un avion appartenant à Hosni Moubarak, poursuit le journal/Dans un communiqué publié "dans un souci de transparence" avant même la parution en kiosques de l'hebdomadaire mercredi, Matignon apporte plusieurs "précisions" sur ce voyage, effectué du 26 décembre 2010 au 2 janvier 2011./"Le Premier ministre a été hébergé lors de ce séjour par les autorités égyptiennes. Le Premier ministre, toujours à l'invitation des autorités égyptiennes, a emprunté un avion de la flotte gouvernementale égyptienne pour se rendre d'Assouan à Abou Simbel où il a visité le temple", indique le texte de Matignon.

"Il a également effectué une sortie en bateau sur le Nil dans les mêmes conditions" c'est-à-dire en tant qu'invité."

Notons qu'il a pris fromage et dessert : avion, bateau, résidence, excursion. La complète, le menu royal. Et ce dans un pays où l'on vient d'apprendre que le clan Moubarak aurait une fortune estimée à 45 milliards de dollars, où il était prévu que son fils lui succédât (tout comme Prince Jean dans les Hauts-de-Seine), où c'est l'état d'urgence avec censure et restriction drastiques des libertés, il est assez honteux de bénéficier des privilèges volés du pouvoir en place.

Notons cette hypocrisie absolue de nous dire que c'est par transparence que Matignon communique, par transparence ! Il ne cesse de nous prendre pour le peuple le plus demeuré de la terre. Ce voyage a eu lieu du 26 décembre au 2 février. La transparence c'est avant pas après, donc le 17 décembre par exemple quand un jeune s'immole ce qui ne va perturber les vacances du Premier Sinistre. La transparence c'est avant pas après un mois. la transparence ce n'est pas juste avant une publication par le Volatile. Tout le monde supposait que ce qui se passait en Tunisie allait déborder dans les pays voisins. Sauf MAM, sauf Ollier, sauf François Fillon.

Les lignes commerciales c'est pour Angela Merkel, pas pour notre pouvoir. Il nous amuse avec les remboursements des billets ("S'agissant d'un déplacement privé, son billet et celui des membres de sa famille lui sont facturés, sur ses deniers personnels, au tarif établi par l'armée de l'air, conformément à la règle qu'il s'est lui même fixée et qu'il applique à chaque déplacement privé", poursuit le communiqué.). Il faudra d'abord vérifier quand cela a été fait. Avant le voyage, comme pour toute compagnie d'aviation ou alors il y a peu ? Et puis qu'y a-t-il de commun entre un voyage dans un gros porteur, serrés comme des sardines avec des attentes au départ et à l'arrivée et un jet privé ? Il devrait payer le prix de la location d'un zinc privé et non seulement ce que cela coûterait dans une compagnie aérienne classique. C'est sûr qu'ainsi le pouvoir d'achat progresse. On paye un ce qui vaut dix ou vingt ou cinquante.

Au fait, peut-on dire lorsque l'on se fait offrir des vacances par un corrompu qui a spolié son peuple et a rempli ses geôles d'innocents, que c'est du recel de corruption, que c'est le mélange des genres, que c'est irresponsable et honteux, que ce sont des amitiés sulfureuses, que c'est profiter de son statut ?

Pour sûr, comme dit plus haut on connaît maintenant la raison de la défense tonitruante ( il y a truand dedans) de MAM et Ollier, par Fillon.

Mais il y a aussi une suite au voyage de Nicolas Sarkozy et le Falcon à Bruxelles. En fait c'est parce notre infatigable travailleur, qui est toujours en vacances (Maroc, Cap Nègre etc.) a fait une escapade à New York, et ce en pleines révoltes dans tous les pays du bassin méditerranéen. Et il nous parle d'un Président 24 h sur 24, 7 jours sur 7, un président responsable qui assume, qui dirige, lui, et qui est à la tête du G20 lui. Le Monde : Nouvel épisode dans la saga des avions gouvernementaux : France Inter révèle, mardi 8 février, que le chef de l'Etat est parti, en toute discrétion, à New York le week-end du 5 février. Selon la radio, qui a obtenu confirmation de l'Elysée, Nicolas Sarkozy s'est envolé directement de Bruxelles après le sommet européen de vendredi, pour quarante-huit heures de voyage privé dans la ville américaine où vit une partie de l'année son fils cadet, Louis.

Il est vrai que lorsqu'il prend un avion de ligne, le Falcon doit suivre. Cela avait été le cas lorsque Air Bolloré avait transporté le couple amoureux, là aussi, en Egypte. Il y avait en fait trois avions. Celui de Bolloré et deux de la France. Nicolas Sarkozy avait eu cette extraordinaire phrase : vous auriez préféré que ce soit la France qui paye ? Et non, nous aurions préféré et d'un éviter un parfait conflit d'intérêt que de se faire offrir un voyage par un homme dont le chiffre d'affaire dépend en partie de l'Etat, et ce n'est pas ce qu'il y a de mieux, la connivence entre les milieux d'affaires et le pouvoir, et 2 que vos payiez de votre poche les vacances. Comment peut-on faire de telle déclaration ?

Dozière nous dit puisque le chef d'Etat doit être partout accompagné de son Falcon, je ne vois qu'une solution, soit il paye le coût du Falcon, ce qui a valu à la France une facture pour Estrosi dépassant les 100 000 €, juste pour assister à un cocktail, soit il se passe de vacances et fait venir à ses frais son fils. Du reste il est occupé par son job de président. Enfin, quand il n'est pas en vacances. Ou quand il ne s'occupe pas de l'UMP. Ou quand il ne s'occupe pas des égouts de Cap Nègre. Ou quand il ne lit pas les « Roujon » Macquart, ou la Princesse de Clèves, non pas elle. Ou quand il ne se cultive pas à regarder des films de Pasolini avec Carla Bruni qui s'en va enregistrer à Los Angeles. C'est en France ça ? Et en Flacon ou en A 330.

Sollicité par LeMonde.fr, l'Elysée justifie cette discrétion par le fait que ce séjour était à caractère strictement personnel. Le voyage a été effectué, dans un appareil de l'ETEC (Escadron de transport, d'entraînement et de calibration, qui gère les avions gouvernementaux). Plus précisément, selon France Inter, à bord d'un Falcon 7X, appareil de seize places, acheté en même temps que l'Airbus A330 baptisé par la presse "Air Sarko One" pour remplacer deux appareils gouvernementaux plus anciens.

Cet avion, surnommé "Carla One" par les aviateurs de l'ETEC – car, s'il est réservé au gouvernement, il serait occasionnellement utilisé par l'épouse du chef de l'Etat –, a fait le voyage Paris-Bruxelles, de même que l'avion présidentiel. L'usage de deux appareils pour faire un trajet aussi court avait étonné la presse belge.

Les services de la présidence ont précisé à France Inter que Nicolas Sarkozy, puisqu'il utilisait l'appareil "à titre privé", en a réglé le voyage. Ou plus précisément, qu'il avait réglé le coût d'un billet "au tarif commercial".

Le tarif "commercial" correspond-il à l'équivalent de celui d'un vol régulier, ou à celui appliqué pour un vol privé à bord d'un petit appareil ? La différence est de taille. Si un vol régulier coûte de 1 000 à 4 000 euros en classe affaires, un Falcon 7X coûte plus de 7 000 euros par heure de vol, et louer un appareil de ce type revient à plusieurs centaines de milliers d'euros pour un particulier.

Le Monde nous apprend que l'Elysée indique que Nicolas Sarkozy a payé son billet (2 ou 4 000 euros, chez eux on n'est pas à 2 000 euros près, ce sont des peccadilles), mais Carla Bruni était-elle avec lui ? Sans doute. Alors son billet ou ses bilets ? A voir.

Quoi qu'il en soit, Merkel voyage en classe affaire (j'aime cette phrase puisque pour Nicolas Sarkozy l'Allemagne est un modèle). Qu'a-t-on besoin d'un avion supplémentaire ? Nous ne sommes pas en période de guerre. Il n'y a strictement aucune chance qu'une guerre atomique se déclenche en 24 heures. Et de toutes façons cela ne changerait rien pour nous. Il y a des vols réguliers suffisamment souvent pour qu'une rentrée précipitée puisse se faire. Et enfin nous sommes dans un monde nouveau où il y a des téléphones satellites, la visioconférence (et même face time avec l'iphone4). On n'a absolument plus du tout besoin que le Président de la République revienne dans l'heure. Ni la situation de la France, ni la technologie à notre dfisposition n'autorisent à penser que c'est le bien fondé qu'un avion supplémentaire suive Nicolas Sarkozy en permanence. Ce n'est que du decorum, de la fatuité.

La France a maintenant sa nouvelle compagnie aérienne, spécialisée dans les voyages d'agrément des membres du pouvoir, avec des destinations piquantes, comme les dictatures, les corrompus. Voyagez sur Sarkolandy Corrupt Fly, c'est l'Etat qui régale ou c'est la dictature du coin qui invite.

A mon sens la coupe est bien pleine. Il va falloir la vider.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 10é version du 18 janvier 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • l’affaire Wildenstein
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l’affaire de la Jatte
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007
  • la circulaire Hortefeux
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • l'affaire Servier
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne et son voyage entre Noël et le jour de l'an
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak
 
Sarkozya delenda est !
 
Vignette
 
 par imohtep

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives