Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:30

Ça y est, le nouveau pape est élu .Il n'est pas européen,c'est une heureuse surprise  . Il est du continent américain et il appartient à la confrérie des jésuites, c'est un gage de changement dans la simplicité .Jadis ,cette confrèrie  a joué un rôle très important dans les colonies ;notamment en guadeloupe ou elle nous à laissez de nombreuses réalisations humaines , spirituelles et institutionnelles vivaces aujourd'hui encore .

Puisse François 1er etre à la hauteur de ses illustres prédécesseurs.

Ci-contre: Voici  quelques éléments historiques sur les origines des compagnons de Jésus  ;source: wiki pedia .

 

François Xavier

Aller à : Navigation, rechercher
François de Xavier
Image illustrative de l'article François Xavier
Statue de saint François Xavier.
saint et missionnaire
Naissance le 7 avril 1506
Javier, près de Pampelune, en Navarre (Espagne)
Décès le 3 décembre 1552  (à 46 ans)
île de Sancian, au large de Canton, Chine
Nationalité Royaume de Navarre Royaume de Navarre
Vénéré à Inde et Asie
Béatification 1619
par Grégoire XV
Canonisation le 12 mars 1622 Rome
par Grégoire XV
Vénéré par l'Église catholique romaine
l'Église anglicane
Fête 3 décembre
Attributs crucifix et coquille (pour le baptême)
Xavier f map of voyages asia.PNG

Saint François Xavier (en espagnol Francisco Javier, en basque Frantzisko Xabierkoa), nom de naissance Francisco de Jasso y Azpilicueta, né le 7 avril 1506 à Javier, près de Pampelune en Navarre et décédé le 3 décembre 1552 sur l'île de Sancian, au large de Canton en Chine, est un missionnaire jésuite basque navarrais1. Proche ami d'Ignace de Loyola, il est un des cofondateurs de la Compagnie de Jésus.

Ses succès missionnaires en Inde et en Extrême-Orient lui acquirent le titre d'« Apôtre des Indes ». Béatifié en 1619, il est canonisé trois ans plus tard par Grégoire XV. Liturgiquement, il est commémoré le 3 décembre aussi bien par les catholiques que par les anglicans.

Sommaire

Biographie

Francisco de Jasso est né dans une famille noble de Navarre. Son père, Juan de Jasso, possédait le château de Xavier, il était originaire d'une vieille famille de Basse-Navarre (Jaxu près de Saint-Jean-Pied-de-Port). Sa mère, María de Azpilicueta, était d'une vieille famille de la vallée du Baztan en Navarre.

Son père et ses frères ayant combattu contre les troupes castillanes lors de l'invasion du royaume de Navarre en 1512 par les troupes espagnoles, le jeune François Xavier choisit de faire ses études en France. Il poursuit ses études de théologie à la Sorbonne, logeant au collège Sainte-Barbe avec Pierre Favre. Ignace de Loyola leur est bientôt adjoint comme cochambriste. Se liant d'amitié avec eux et d'autres, il fait partie du groupe fondateur de la Compagnie de Jésus. Il a vingt-huit ans lorsque, avec ses « amis dans le Seigneur », il monte à Montmartre pour y prononcer dans la chapelle Saint-Denis ses vœux de pauvreté et de chasteté (15 août 1534).

Il est ordonné prêtre en 1537, à Venise. En 1540, le roi Jean III de Portugal demande au pape Paul III des « prêtres réformés » pour évangéliser Goa et les Indes orientales. Celui qu'avait désigné Ignace de Loyola, Nicolas Bobadilla, étant tombé malade, François Xavier le remplace en dernière minute et quitte Rome pour Lisbonne.

Il prend le bateau en avril 1541 et débarque à Goa, alors comptoir commercial portugais sur la côte occidentale de l'Inde, le 6 mai 1542. Sous son influence, quelques Portugais de Goa changent radicalement de vie. Ces conversions retentissantes commencent à le faire connaître. On lui confie une école en 1542. Il en fait le collège Saint-Paul, pour la formation chrétienne des nouveaux chrétiens. Saint-Paul est le premier collège jésuite.

Tenace et infatigable (et ayant le titre de nonce pontifical), il visite la côte du Comorin (1543-1544). De décembre 1544 à août 1545, il voyage à Ceylan, Malacca, aux îles Moluques et de nouveau à Malacca (de septembre 1545 à décembre 1547). Aux Moluques, il jette les bases d'une mission à Ambon, Morotai et Ternate en 1546 et 1547. Revenant en Inde, il missionne le long de la côte des pêcheurs.

À Malacca, François Xavier avait rencontré des Japonais, ce qui lui donne l'idée d'évangéliser également le Japon. Le 15 août 1549, il débarque avec un groupe de missionnaires à Kagoshima. Ses lettres du Japon sont enthousiastes quant aux perspectives missionnaires qu'offre le pays. Il y est bien reçu par les autorités mais a des difficultés avec les moines bouddhistes. Il y baptise un millier de personnes, surtout dans la région de Yamaguchi.

Ses contacts avec les autorités civiles et religieuses au Japon lui font comprendre l'importance de l'influence de la Chine dans le domaine philosophico-religieux. Progressivement, il est persuadé que, pour convertir l'Orient, il faut commencer par la Chine. En novembre 1551, il confie sa décision à ses compagnons jésuites et commence à préparer ce voyage. Reparti vers Malacca, il est abandonné par les marchands et soldats portugais et, arrivé à Sancian en août 1552, avec pour seuls compagnons un frère jésuite et deux serviteurs (un indien et un chinois), il y attend en vain un bateau pour passer sur le continent et entrer en Chine. Malade, il meurt sur l'île de Sancian le 3 décembre 1552. D'abord gardé à Malacca, son corps repose aujourd'hui dans la basilique du Bon-Jésus de Goa.

Souvenir et vénération

  • Depuis 1614, son bras droit se trouve dans un reliquaire dans l'église du Gesù, à Rome, église mère de la Compagnie de Jésus.
  • François Xavier est canonisé le 12 mars 1622, en même temps qu'Ignace de Loyola, par le pape Grégoire XV. Le décès de ce dernier empêche la bulle d'être promulguée avant 1623.
  • François Xavier est le saint patron de toutes les missions catholiques (par décision de Pie XI en 1927), de la Mongolie et du tourisme (depuis le 14 juin 1952).
  • Son secrétaire ayant noté qu'il prononça ses dernières paroles « en langue maternelle navarraise », c'est-à-dire en basque, sa fête (le 3 décembre) est aussi celle de l'euskara, la langue basque.

Dans l'église Saint-Sulpice

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans document
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives