Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 17:30

L’« Apocalypse » selon Olivier Ozier Lafontaine

Le jeune réalisateur martiniquais signe un court métrage choc contre la drogue. Entretien.

  « Apocalypse » est un film sur les ravages de la drogue en Martinique. Deux frères. Le malaise d’une jeunesse antillaise à la dérive. Une société dysfonctionnelle. Deux jeunes dans l’engrenage tragique du business et de la consommation de stupéfiants.

L'Ile aux fleurs

Tourné en créole et entièrement réalisé par une équipe de techniciens antillais, « Apocalypse », malgré son format court (18’), est un film qui décortique subtilement les méandres de la société martiniquaise. Le projet est né d’un concours de scénario sur la drogue aux Antilles.

« Je ne voulais pas faire uniquement un film de prévention, alors je suis parti dans un parcours plus cinématographique », précise Olivier Ozier Lafontaine à Rfo.fr. « Cependant la question de la drogue reste importante. Je fais partie de ce que j’appelle la génération sacrifiée, c’est-à-dire la génération qui a vraiment vu l’explosion du trafic du crack aux Antilles dans les années 90.  »

Olivier Ozier Lafontaine

« Je ne souhaitais pas aussi seulement parler des conséquences de la drogue », ajoute le réalisateur. « Avec le coscénariste Laurent Kristian Ursulet, on s’est dit qu’il faudrait aller en amont et se demander ce qui pouvait amener les jeunes à se droguer. Nous sommes tombés, outre le manque de repère paternel, sur le constat que le mythe de la maman poto mitan, la mère pilier de la famille aux Antilles, est en train de s’effondrer. Nous avons malheureusement de plus en plus de mères assez jeunes et inconséquentes. Beaucoup de jeunes sont donc livrés à eux-mêmes. »

Sorti en 2009, le film a déjà été sélectionné dans divers festivals. Entre autres, le Portobello Film Festival (Londres, Caribbean Film Corner, septembre 2009), Cinamazonia (Guyane, Mention Spéciale du Jury - Catégorie Graine de cinéaste, novembre 2009), Prix de court (Guadeloupe, Mention du Jury - Révélation réalisateur, avril 2010), et le Festival de Cannes 2010 (Short Film Corner, sélection officielle). Le mois prochain, « Apocalypse » participera au Festival du Film Français de Sacramento, en Californie.

 

 

Spource collectif Dom

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipélien - dans politique
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives