Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 09:21


Père! Pour m'avoir

un jour comparé

à cet autre Fils adulé,

noctambule d'un soir

loin sa chaîne brisée

et  tes mains acérées.


Révolte! Désirs au centuple

d'enfance expurgée

de sa sève maternelle.

Ces lieux ou j'ai pleuré

hauts -le-coeur de joie,

ma fugue consommée.


Adultérin! Aîné de la pubère

fille promise au parchemin,

survivant àux bras austères

et prèches sans lendemain.

Et forcir seul son quant-à- soi

aux tisons de tes cuirs marins.


Ce poeme  m'est venu après la brève visite rendue le 29 Aout 2009 à  ma belle-mère centenaire,Floricia Peter veuve Bélénus. Elle ma muse, une fois n'est pas coutume.

Partager cet article

Repost 0
Published by THEOMETHIS - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives