Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 14:33

Bref essai de compréhension de l'ancrage a droite des élus et des électeurs à Terre de haut.

La politique n'est pas une disciplinaire exacte.Depuis 1971( année de l'élection du docteur Germain au poste de chef d'édilité) la preuve nous est donnée , qu'il est possible d'offrir à son bourreau la corde pour se faire pendre; le choix des électeurs et élus saintois de défendre depuis lors une idéologie qui fait la part belle aux capitalistes et rentiers fervents défenseurs de la vie entre-soi,en atteste...Les Bolloré, Bouygues ou Dassault ... J'en connais pas aux Saintes et pourtant les électeurs saintois soutiennent la même famille politique qu'eux; questions:

-Par quelle alchimie l'electeur saintois parvient il a se reconnaitre dans l'ideologie de la droite?

serait ce parce qu'il est du clan des possédants?

serait ce par méconnaissance des enjeux véritables en terme de rapport de classe de la chose politique?

-Par quelle contorsion, un élu saintois peut t'il se réclamer défenseur du grand Capital?

serait ce par néconnaissance des enjeux de pouvoirs en societé? ou par opportunisme ?

serait ce,enfin, par dispositions généalogiques révélées par lecture testamentaire ?


La solidarité légendaire des insulaires ne devrait elle pas ,tout au contraire,les conduire( élus et électeurs) a se reconnaître dans une idéologie moins marquée a droite, plus  humaine et sans bling bling.

-D'ou viens cette defiance vis a vis du changement de nos élus municipaux?..."i(en) ja la i(en) ké rété", entend t-on.

serait il possible un instant , un jour de faire naître le désir de changement chez le saintois?
 
serait-il possible a l'élu de Droite comme de Gauche de délier sa pratique et son appartenance politique a une réélection ?

La reflexion est ouverte...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

listoir 11/09/2009 22:09

J'ai oublié une petite précision qui est en faite une exception oui il a existé à terre de haut une entité idéologique qui pensait, agissait et criait bien fort son appartenance à cette idéologie mais c'était plus un drapeau personnel qu'une volonté politique opposition c'était le fief de la JRG si on se rappelle
aux saintes on pouvait aussi s'afficher communiste.
DANIEL

listoir 11/09/2009 22:01

J 'ai lu que tu étais très sensible à la belle écriture, alors pour répondre à ta réflexion sans écorcher la phrase, je vais faire simple depuis Eugène Samson jusqu'à aujourd'hui le saintois a toujours pris cause et fait pour un champion contre un autre champion.
En fait l'électeur arbitre une guerre de personnage en calculant le moindre de mal pour son intérêt.
Eh oui on est loin de l'idéologie politique , les jeunes de mon époque ont voté Germain pour contrer Eugène qui était trop réactionnaire et ne croyait pas à la jeunesse (mésaventure qui guette Louis dans son mandat local plus que la menace de la percée de la gauche).
Germain out, Lully s'est trouvé parachuté(c'était son truc!!!) par circonstance ,mais c'est un vrai politicien local comme l' aime l'électeur saintois c'est à dire en gros ne faites rien je fais tous pour vous même le boy mais en contrepartie je suis aux commandes et tant pis pour mes ennemis, d'ailleurs mes ennemis feraient pareil.
Aux Saintes on n'a pas d'adversaire mais que des ennemis et les ennemis de mes ennemis se doivent d'etre de mon camp sinon c'est louche.
L'idéologie politique des saintois a l'air de faire tourner la mayonnaise de ton cerveau mais mon vieux c'est comme nos promotions d'énarques qui choisissent leurs camps d'apres ce qui restent.
Louis aurait tout aussi bien être de gauche que Hilaire être de droite, d'ailleurs les ambitions sont les mémes.
Louis aurait pu être de droite antisarkoziste si Chirac avait eu la bonne idée de nommer Sarkozy 1ER ministre au mlieu d'envoyer De Villepin au casse pipe.
Lully étant un chiraquien de sang et pour prendre ses distances (virtuelles) il a été tenté par le "sans étiquettes ou autres divers" les partis n'aiment pas ces sans étiquettes: on a besoin des élus pour la représentation nationnale et pas des hors normes, donc forcément la tentation pour l'élu de servir de l'appareil politique est grande pour peu qu'on fasse miroiter une ambition autre que locale ( l'appareil peut fabriquer des personnalités sans mandat représentatif de la fonction).
Cela ne veut pas dire que le saintois se fout de la couleur politique de ses représentants , au niveau national il agit comme tous les supporters de foot qui sont plus fort que l'arbitre au cours du match et à qui le sélectionneur devrait demander conseil pour avoir une équipe qui gagne. le saintois sait tout sur tout national , international des régions perdues dans le globe, il a une opinion sur tout et ne manque pas de le dire: il n'y a qu'à participer aux discussions passionnées qui se produisent instantannémént sur la place dès qu'il y a une assemblée de plus de 3 personnes.
Le jour du bulletin dans l'urne il n'y a pas plus de droite que de gauche pas plus que de projet pour les saintes notre archipel qui comptent mais simplement une guerre de chef.
on peut être dèçu par l'un mais que nous apporterait l'autre sinon une chasse à la sorcière.
Auparavant une fois les batailles électorales terminées on pansait les plaies de la défaite pour le uns et on "gouvernait" un nouveau temps pour les autres, aujourd'hui aux saintes on ouvre encore plus les plaies entre chaque échéance il y a les un pour les autres contre et les louches les traites ceux qu'on n'arrive pas à situer.
Il n'y a que les éléphants noirs à grande trompe et les éléphants blancs à grandes oreilles, les éléphants gris à petite trompe et petites oreilles sont louches àpour les deux camps.
tu as remarqué que je dis toujours saintois car je suis saintois jusqu'à nouvel ordre terre de hautiens et terre de bassiens n'existent pas comme on veut nous le faire croire.On a perdu d'abord les iles des saintes avant de rayer des cartes le mot archipel que la Guadeloupe s'est approprié souverainement.
Mais toi theomatis qui mac a ou ? toi qui joue sur un échiquier impressionnant.
Daniel

le filozof 04/06/2009 22:25

Vèvès,l'homme grégaire de la case vis-a-vis de celle de Papaul;comment ne pas penser à lui lorsqu'il s'agit de parler de "lakou dé brav" .Je le revois torse nu son coutelas à la main à la recherche de je ne sais quoi...un chat peut etre!
Quand ce n'etait pas une tenaille pour je ne sais qu'elle intervention bucco-dentaire.
A suivre...

iguane-la 04/06/2009 20:42

Parmi les familles vivant à la Cour des Braves, une famille Tarquin, ( Lovincine, Sylvestre et Pierrot) a été oubliée. Le plus original, Sylvestre (ST) avait un défaut de langage appelé l'écholalie : il prononçait deux fois les paroles proférées et coupait un fil d'acier avec ses dents.

clémenceau de la jungle 02/06/2009 23:59

Le Succès de la fête de la pêche, c'est d'être juste et vrai, c'est de croire aux meilleurs de sa capacités, de ne jamais se décourager,si nous croyons,nous le pouvons.
En effet, durant toute la période des préparations de la fête de la pêche le doute philosophique c'est installé dans l'organisation. Un doute philosophique véhiculé par la majorité actuelle,jusqu'au point de minimiser notre fête et de remettre en question notre capacité de réussir. Il a fallu une autre force pour contrecarrer ce phénomène qui gangrenait notre organisation, cet optimisme venu et mené par Patrick ROGERS. Il a su nous faire comprendre que le doute est un outil qui nous prémunit contre les croyances naïves et les jugements hâtifs. Qu'il avait sa place dans les sciences comme dans la vie morale et sociale des gens ordinaires pour la réussite et le succès,ainsi, le doute ne doit pas s'appliquer dans les affaires courantes de la vie de tous les jours.
Certes notre fête n'avait pas de grandes parades, mais elle était dotée d'une grande dimension de rassemblement et d'émotion qui se transcrivaient sur les visages. Les yeux écarlates et la joie étaient visible, ce qui veut dire la passion,la perfection.
Au temps présent, notre raison était de retrouver quelques lueurs d'amour,tout au moins, l'espérance chez les autres, ils sont sortis comme purifiés du Pain de Sucre. Si le regard de l'autre peut dire long, Cela prouve qu’il y avait un réel besoin. En conséquences l'existence et le maintient notre association est nécessaire
Nous remercions l'ensemble de Saintois qui ont œuvré et gravité autour de l'A.M.P.S.

Profil

  • L'archipélien
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.
  • Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” Einstein.

Archives